Le WRC pourrait revenir à la spéciale de qualification

partages
commentaires
Le WRC pourrait revenir à la spéciale de qualification
Par : David Evans
23 févr. 2018 à 17:05

Un retour des spéciales de qualification pourrait être envisagé en WRC, alors qu'une révision de la réglementation concernant l'ordre de passage est fréquemment demandée.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Mads Osberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Hayden Paddon, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Leader du championnat, Sébastien Ogier a fini la deuxième manche de la saison à la dixième place après avoir été contraint d'évacuer la neige fraîche de la route lors de la première boucle, vendredi. En tant qu'ouvreur, sa première journée a été encore plus compromise par les ornières laissées dans la glace par les voitures des catégories historique et nationale, qui étaient en action entre les deux passages du WRC.

Ogier n'a pas souhaité s'exprimer sur le besoin d'un changement de réglementation, mais son patron Malcolm Wilson, directeur de l'équipe M-Sport Ford, déclare vouloir un débat sur le retour de la règle des qualifications.

"J'ai toujours aimé le concept de qualifications", commente Wilson. "Les voitures et les pilotes sont bien plus rapprochés qu'ils ne l'étaient [quand les qualifications ont été abandonnées fin 2013], et après ce rallye, je pense qu'il y a de bons arguments en cette faveur : nous avons un Champion du monde en dixième place à cause des conditions. Certes, il a commis une petite erreur, il a perdu un peu de temps le vendredi, mais c'est disproportionné par rapport à sa position au classement. Ça vaut certainement le coup de reparler des qualifications."

Malcolm Wilson n'est pas le seul à exprimer cette opinion dans le  parc d'assistance. Les constructeurs vont collectivement pousser la FIA à tenir des discussions à ce sujet, alors que l'ordre de passage devrait jouer un rôle crucial lors du Rallye du Mexique à venir, le mois prochain.

Le concept de qualifications été utilisé pendant deux saisons, en 2012 et en 2013, avant d'être abandonné en faveur d'un retour à l'ordre du championnat le premier tour et à l'ordre du classement inversé pour le reste du week-end.

Cela a évolué en 2015, lorsque le leader du championnat menait la danse les deux premiers jours, toutefois devancé par les équipages évoluant sous la réglementation Rally2, puis en 2016, lorsque les équipages de Rally2 sont passés derrière, assurant que le leader du championnat soit le premier sur la route dans chaque spéciale du vendredi et du samedi.

La réglementation a été modifiée l'an dernier pour que le leader du championnat ne passe en premier que lors de la journée d'ouverture. Si cela n'avait pas changé pour 2017, Ogier aurait certainement quitté le championnat.

Prochain article WRC
Nouveauté et endurance au menu du Tour de Corse !

Previous article

Nouveauté et endurance au menu du Tour de Corse !

Next article

Al-Attiyah proche d'un contrat de plusieurs rallyes avec Toyota

Al-Attiyah proche d'un contrat de plusieurs rallyes avec Toyota
Load comments

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Auteur David Evans
Type d'article Actualités