WRC2 - Suninen rejoint Camilli chez M-Sport

partages
commentaires
WRC2 - Suninen rejoint Camilli chez M-Sport
Par : Jean-Philippe Vennin
10 janv. 2017 à 17:59

Les deux jeunes pilotes, qui s'étaient déjà côtoyés chez Toyota, succéderont à Elfyn Evans pour défendre les couleurs de M-Sport dans le championnat WRC2 cette saison.

Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Eric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Teemu Suninen, Mukko Markkula, Skoda Fabia R5
Teemu Suninen, Mikko Markkula, Skoda Fabia R5
Teemu Suninen, Mukko Markkula, Skoda Fabia R5
Teemu Suninen, Mikko Markkula, Skoda Fabia R5

Après avoir perdu son volant en championnat du monde dans une équipe M-Sport totalement remaniée qui alignera Sébastien Ogier, Ott Tänak et Elfyn Evans (sur la Fiesta DMACK), Éric Camilli rebondira bien en WRC2 cette saison avec la structure britannique, sur une Fiesta R5, tout comme sa présence sur la liste des engagés du Monte-Carlo le laissait présager.

Comme cela a été annoncé ce mardi par l'entreprise de Malcolm Wilson, le Niçois sera rejoint par l'espoir finlandais Teemu Suninen, qu'il avait déjà côtoyé lorsque tous deux avaient pris part, avec Stéphane Sarrazin notamment, au développement de la première Yaris WRC développée par Toyota Motorsport Group (TMG) à Cologne – avant que le programme du constructeur nippon ne passe entre les mains de Tommi Mäkinen et de son équipe, en Finlande.

Les deux Fiesta R5 arboreront, comme celle de Tänak dans le grand championnat une décoration inspirée de celle qu'arborait la nouvelle WRC "maison" en test au cours des derniers mois.

La chose importante pour moi, cette année, est de continuer à gagner autant d'expérience que possible sur autant de rendez-vous du championnat du monde que possible”, dit Camilli, qui sera présent avec un programme complet en WRC2 (soit une base de sept manches) sans doute assorti d'autre participations. “En rallye, l'expérience est tout et ce sera très important pour moi de poursuivre ma progression.”

Quand on voit les pilotes qui seront en compétition dans la catégorie WRC2 au Monte-Carlo [parmi lesquels Andreas Mikkelsen au volant d'une Skoda officielle], c'est très impressionnant et il y a une vraie possibilité pour nous [avec son copilote Benjamin Veillas] de montrer notre potentiel.”

L'objectif pour cette saison sera de poursuivre notre développement et gagner l'expérience et la régularité qui nous verraient revenir au top niveau dès que possible.”

Éric et Benjamin font peut-être un pas en arrière cette année, mais cela ne réduit en rien notre foi dans leur potentiel”, assure Malcolm Wilson. “Cette année, Éric sera en mesure de gagner de l'expérience sur autant d'épreuves que possible, sans les pressions dues au fait de se battre au plus haut niveau.”

Teemu [Suninen] a beaucoup attiré l'attention l'an dernier et de nombreux gens l'ont observé en WRC2. C'est un jeune garçon plein de talent. Nous avons eu beaucoup de succès avec les Finlandais dans le passé, et Teemu pourrait bien ouvrir un nouveau chapitre de cette histoire. Il est ambitieux, déterminé et je suis impatient de voir ce qu'il peut réussir.”

Suninen vise le titre

Suninen, qui a déjà passé deux saisons dans le giron de M-Sport, a disputé la saison 2016 en WRC2 sur une Skoda Fabia R5 préparée et engagée par Oreca, terminant à la deuxième place du championnat à égalité de points avec Elfyn Evans et derrière Esapekka Lappi (et il a été pressenti chez Toyota qu'a finalement rejoint ce dernier). En indiquant vouloir faire mieux cette année, il ne laisse planer aucun doute sur son objectif, à savoir le titre.

M-Sport fournit un des meilleurs environnements aux jeunes pilotes pour apprendre et gagner de l'expérience sur le chemin du top-niveau”, ajoute le jeune pilote de 22 ans, qui entamera son programme en Suède et participera à un minimum de cinq manches. “Je suis très impatient de travailler avec cette équipe passionnée et de voir comment travaille le quadruple champion du monde Sébastien Ogier.”

La saison 2017 du WRC2 promet donc une belle lutte entre les deux Fiesta M-Sport et les Skoda officielles, au volant desquelles Pontus Tidemand et Jan Kopecky disputeront une saison complète.

Prochain article WRC
Technique - Les WRC 2017 disséquées, première partie

Previous article

Technique - Les WRC 2017 disséquées, première partie

Next article

Evans confirmé pour toute la saison chez M-Sport

Evans confirmé pour toute la saison chez M-Sport

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Teemu Suninen , Éric Camilli
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités