À Misano, Van der Mark rebondit et Hayden peine

La manche de Misano a apporté à Michael Van der Mark le retour sur le podium qu'il espérait. Son coéquipier, Nicky Hayden, a eu plus de mal à concrétiser.

À Misano, Van der Mark rebondit et Hayden peine
Nicky Hayden et Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike
Michael van der Mark Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike
Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Michael van der Mark Honda World Superbike Team
Michael van der Mark Honda World Superbike Team
Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Michael van der Mark, Honda World Superbike Team
Michael Van der Mark, Honda World Superbike Team

Leader de la première journée d'essais, l'Américain était encore dans le coup le lendemain et il ne lui aura manqué que huit petits centièmes pour se positionner sur la première ligne de la grille de départ.

C'est sur cette lancée qu'il a réussi un très bon début de course, samedi après-midi, plongeant dans le deuxième virage pour se hisser en quatrième position, avant de gagner encore une place avec la chute de Giugliano devant lui. Et c'est alors qu'il figurait dans le trio de tête de la première course qu'une glissade a eu raison de ses espoirs, à la fin du deuxième tour.

"J'ai juste attaqué vraiment fort pour essayer de me rapprocher [des Kawasaki]. C'est un peu bosselé dans le dernier virage et j'ai eu un peu de vibrations sur les bosses en mettant les gaz. J'étais 1,5 km plus rapide en passant dessus", expliquait Hayden au site officiel du WSBK. "Mon angle n'était pas vraiment différent de ce qu'il était sur le tour précédent ou ceux de [samedi] après-midi, mais quand on est à la limite il ne faut pas grand-chose. J'avais déjà remis les gaz et, normalement, ça permet de se rattraper, mais ce virage est un petit peu en descente et j'étais vraiment rapide."

Dimanche, après avoir d'abord été retardé par un début de course qu'il jugera "pas suffisamment agressif", Nicky Hayden a réussi à remonter dans le peloton. Grâce à un rythme en net progrès qui l'a vu signer son meilleur temps en fin de course, il a pu se mêler à la bagarre pour la cinquième place, qu'il a finalement manquée de peu.

"Après la déception de [samedi], j'espérais me refaire avec une meilleure performance", admettait-il, lui qui perd un peu de terrain sur le top 5 du championnat. "Sixième ça n'est certainement pas un désastre, mais il n'y a pas non plus de quoi s'emballer. Je suis un peu déçu de ma performance [de dimanche] et je vais essayer de me racheter à Laguna."

Van der Mark concrétise

Les chutes de Giugliano et Hayden en première manche ont propulsé Michael van der Mark au troisième rang, une place qu'il conservera jusqu'à l'arrivée grâce au bon dosage de prudence et de compétitivité.

"C'est le résultat dont on avait besoin et je suis très heureux d'être de retour sur le podium !", se félicitait-il. "Les chutes de Davide et de Nicky ont été un avertissement pour moi, parce que mon feeling dans le train avant n'était clairement pas des meilleurs. Jonathan [Rea] et Tom [Sykes] se sont échappés, mais j'ai gardé la tête dans le guidon. Vers la fin, Chaz [Davies] remontait très fort mais mon rythme était vraiment bon dans les derniers tours."

En seconde manche, le Néerlandais aurait pu espérer rééditer cette arrivée dans le trio de tête. Néanmoins, il a perdu du temps dans le troisième tour en évitant de justesse Chaz Davies, qui venait de glisser devant lui. Revenu en piste en 22e position, il a cravaché pour remonter et finalement passer la ligne d'arrivée au 10e rang. "Compte tenu des circonstances, 10e est un bon résultat mais c'est frustrant aussi parce que j'avais un très bon rythme. Sans cet incident, je pense qu'on aurait pu signer un autre podium", jugeait-il.

"Il a été très fort en ne se déconcentrant pas et son rythme a tout simplement été épatant, certainement aussi rapide que celui des leaders. Avec cette performance, il a vraiment prouvé qu'il est revenu là où il mérite d'être ", soulignait Pieter Breddels, directeur technique Ten Kate, qui retient le positif de Misano : "Malgré ce que nous aurions pu obtenir, nous devons être heureux du travail abattu ce week-end. En 2015, nous nous battions pour le top 10 et nous avons cette fois réussi à monter sur le podium."

Lundi, l'équipe Ten Kate était de retour en piste pour une journée d'essais chargée, qui a vu Van der Mark et Hayden boucler respectivement 89 et 99 tours. Ils ont pu tester de nouvelles pièces tout comme des réglages définis sur la base des enseignements du week-end qui venait de s'écouler. Tous deux se sont notamment penchés sur les suspensions et l'électronique, entre autres pour tenter de régler un problème rencontré à plusieurs reprises par Hayden ces derniers temps, lorsque son système lui indiquait de mauvais chronos et des splits erronés. Prochain rendez-vous pour capitaliser sur ce travail, Laguna Seca dans un peu plus de deux semaines.

partages
commentaires
Lowes entre satisfaction et frustration
Article précédent

Lowes entre satisfaction et frustration

Article suivant

Guintoli à nouveau forfait pour Laguna

Guintoli à nouveau forfait pour Laguna
Charger les commentaires