Des approches différentes pour Rea et Sykes, mais un objectif commun

Après le doublé de Davies en Allemagne le mois dernier, les pilotes Kawasaki sont bien décidés à remettre la marche avant, ce qui s'est traduit par l'application de deux méthodes bien différentes.

La dernière manche du Superbike, il y a un mois sur le Lausitzring, a semble-t-il laissé des traces chez Kawasaki. Après une séance de qualifications au terme de laquelle Tom Sykes s'était adjugé sa quatrième pole position de rang de la saison, l'Anglais avait nettement baissé de régime en course, alors que Jonathan Rea avait pour sa part été quelque peu en dedans – si tant est qu'une place dans le top 3 soit réellement quelque chose de négatif – durant tout le week-end.

Pour cette première journée à Portimão, les deux hommes ont donc opté pour des approches différentes, chacune répondant à des objectifs distincts. Si Rea a cherché à se rassurer en jouant la montre lors des deux séances d'essais libres, Sykes s'est de son côté focalisé sur les réglages en vue de la Course 1.

Pour le Champion du monde en titre, cela s'est traduit à chaque fois par le meilleur temps, avec une marge des plus confortables puisqu'il affiche ce soir près de six dixièmes d'avance sur son plus proche poursuivant, Marco Melandri, revenu du diable Vauvert après une panne mécanique survenue lors des EL1.

Validation des performances affichées en tests

La pointe de vitesse du Nord-Irlandais a été telle que son meilleur temps claqué dans la matinée aurait pu lui suffire pour se maintenir en tête de la feuille des temps combinés. Mais le numéro 1 a voulu confirmer les bonnes dispositions déjà affichées par sa Ninja ici lors des tests menés au mois d'avril, à peine déstabilisé par les rafales de vent qui ont gagné en intensité dans l'après-midi. "C'était si venteux par moment aujourd'hui, et encore plus lors de la séance de cet après-midi", a-t-il confirmé. "Nous n'avons pas apporté de grands changements sur la moto, car il y a beaucoup de choses que je peux changer dans mon style de pilotage ici, du simple fait que la piste est très exigeante. Quand vous mettez votre poids, la façon dont vous freinez, la façon dont vous accélérez, sont clés ici."

Son coéquipier a donc pour sa part joué de patience et adopté une approche méthodique du week-end, en s'attachant à trouver les réglages idoines en vue de la première course disputée demain.

Cinquième simplement à l'issue de cette première journée et seul pilote dans le groupe de tête à ne pas avoir amélioré sa performance de la matinée, Sykes explique avoir mis l'accent sur l'ajustement de sa machine en vue de la Course 1, ce afin de ne pas revivre la désillusion de l'Allemagne, où il était rentré dans le rang après avoir pourtant signé la pole position. "Nous avons vraiment eu pas mal de choses à essayer en matière de set-up, avec différents équilibres et différents réglages", a-t-il déclaré. "Nous avons pensé qu'il serait plus bénéfique de travailler sur cela, plutôt que de se concentrer sur la performance. Il reste encore quelques petites choses que je veux mettre au clair lors des EL3 demain, et nous allons nous concentrer sur la combinaison de pneus. Jusqu'ici c'était surtout une affaire de récolter des informations et de s'assurer de rester dans le top 10. Demain nous allons pouvoir nous concentrer sur les temps au tour."

Chaque chose en son temps pour Sykes donc, qui est loin d'avoir tiré un trait sur une possible 43e pole position en Superbike, ce qui le placerait au même niveau que Troy Corser, au rang du pilote le plus prolifique en qualifications dans la discipline.

 
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Portimao
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Algarve Motor Park
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Réactions