Bautista à terre, Rea en difficulté, van der Mark en profite

partages
commentaires
Bautista à terre, Rea en difficulté, van der Mark en profite
Par :
9 juin 2019 à 14:07

Avec le retour à la compétition du team Ten Kate et de son pilote Loris Baz, la première erreur du leader du championnat, une pénalité adjugée au second, des chutes et un troisième vainqueur différent cette année, le public a eu le plein de spectacle pour cette manche WSBK disputée sur le circuit de Jerez.

Le plateau World Superbike s’est retrouvé en Andalousie ce week-end, pour la sixième manche de la saison, et celle-ci n’a pas été un long fleuve tranquille ! Tout d’abord, aucun pilote n’a véritablement dominé au cours des essais libres. Les coéquipiers Yamaha, Michael van der Mark et Alex Lowes, se sont adjugés la tête des EL1, tandis qu'Álvaro Bautista a repris l’avantage des EL2 et EL3, mais pour seulement deux dixièmes environ. Même la pole position, décrochée par Jonathan Rea et considérée comme le nouveau record du tour, n’a pas été réalisée avec une domination totale puisque son rival espagnol s’est classé à seulement 36 millièmes derrière. Au moment du départ de la Course 1, il était difficile de pronostiquer un vainqueur.

Course 1 : Bautista reprend son bien

C’est tout naturellement Rea qui a viré en tête au premier virage, mais Bautista ne lui a pas laissé beaucoup de temps de répit et l’a doublé après quelques virages avant de commencer à creuser l’écart. Sans surprise, plus personne n’a ensuite été en mesure de l’inquiéter, et le pilote Ducati est allé s’imposer pour la 12e fois de la saison, avec plus de sept secondes d’avance. Après une manche d’Imola plus compliquée, où il avait roulé avec une vertèbre fracturée et avait dû s’incliner face à Rea, cette fois Bautista a repris son bien, et à domicile. 

Lire aussi:

Pourtant bien installé en seconde position, le Nord-Irlandais n’a pas tardé à voir van der Mark et Lowes remonter sur lui. Le Néerlandais a fini par passer et prendre de l’avance, tandis que son coéquipier et Rea se sont livrés à une belle bataille tout au long de la course. Celle-ci a cependant pris fin un peu trop prématurément. Quatrième à l’entame du dernier virage, Rea a tout tenté pour monter sur le podium et est allé au contact avec l’Anglais, qui a chuté. Sous investigation de la Direction de course à l’arrivée, la manœuvre de Rea a finalement été sanctionnée. Ce dernier s’est donc vu rétrograder d’une place pour terminer quatrième, en plus de devoir partir de la dernière position le lendemain.

 

Cette pénalité a profité à Marco Melandri, qui a donc retrouvé le podium après une période compliquée. Il a devancé Toprak Razgatlioglu qui s’est offert un très beau top 5, et Tom Sykes qui a placé sa BMW en sixième position, devant un Chaz Davies en difficulté sur le tracé espagnol. Qualifié 12e, il est parvenu à remonter jusqu’au septième rang. Course également en demi-teinte pour Sandro Cortese et Leon Haslam qui ont fini huitième et neuvième. Pour sa première course de l’année, Loris Baz a terminé 12e. À noter qu’Eugene Laverty et Leon Camier étant blessés, ils ont été remplacés respectivement par Tommy Bridewell et Yuki Takahashi.

Spain Jerez - Top 10 de la Course 1

Cla Pilotes Moto Gap
1 Spain Álvaro Bautista Ducati  
2 Netherlands Michael van der Mark Yamaha 7.119
3 United Kingdom Jonathan Rea Kawasaki 15.323
4 Italy Marco Melandri Yamaha 19.951
5 Turkey Toprak Razgatlioglu Kawasaki 20.107
6 United Kingdom Tom Sykes BMW 23.096
7 United Kingdom Chaz Davies Ducati 26.834
8 Germany Sandro Cortese Yamaha 29.526
9 United Kingdom Leon Haslam Kawasaki 29.707
10 Italy Michael Rinaldi Ducati 31.218

Course Tissot Superpole : La remontada de Rea

Avec son principal adversaire loin derrière, cette Course Tissot Superpole a presque été une promenade pour Bautista, qui a logiquement viré en tête au premier virage, avant de rester devant tout au long des dix tours de course et d’aller s’imposer pour la 13e fois de la saison, ou pour la "12+1 fois", comme il s’est amusé à le dire à l’arrivée. L’Espagnol ne pouvait en effet pas rêver meilleur endroit pour son 13e succès que le circuit rebaptisé en l’honneur d’Ángel Nieto, 12+1 fois Champion du monde. 

Lire aussi:

De son côté, Rea n’a pas eu une course de tout repos en partant de la 19e position, suite à sa pénalité. Le quadruple Champion du monde en titre ne s’est pas fait prier pour se lancer à la poursuite des hommes de tête, et concluait déjà le premier tour à la dixième place ! Pilote après pilote, il a continué sa progression jusqu’au quatrième rang, où il a été contraint de rester, à quatre tours de l’arrivée, l’écart avec le podium étant trop important. S’il a limité les dégâts, son retard sur Bautista s’est accru au championnat.

Van der Mark et Melandri se sont adjugés les deux autres places du podium, et réitéré leur performance de la Course 1. L’Italien s’est cependant montré bien plus satisfait, puisque cette fois la troisième place ne lui a pas été attribuée en raison de la pénalité d’un autre pilote. Pour sa part, Sykes a réalisé un top 5, devant Haslam et Razgatlioglu. Lowes et Baz ont eu moins de chance, le premier étant parti à la faute et le second ayant dû abandonner.

Spain Jerez - Top 10 de la Course Tissot Superpole

Cla Pilotes Moto Gap
1 Spain Álvaro Bautista Ducati  
2 Netherlands Michael van der Mark Yamaha 2.743
3 Italy Marco Melandri Yamaha 2.954
4 United Kingdom Jonathan Rea Kawasaki 4.749
5 United Kingdom Tom Sykes BMW 7.443
6 United Kingdom Leon Haslam Kawasaki 7.710
7 Turkey Toprak Razgatlioglu Kawasaki 9.565
8 Spain Jordi Torres Kawasaki 11.937
9 Germany Sandro Cortese Yamaha 12.243
10 United Kingdom Chaz Davies Ducati 12.958

Course 2 : Bautista part à la faute

La dernière course du week-end a été riche en rebondissements ! Le plus important d’entre eux est l’erreur de Bautista, qui a perdu l’avant à l’entame du second tour. S’il est ressorti pour réaliser les dix derniers tours, il n’a marqué aucun point et repart de Jerez avec sa première erreur de la saison.

Le leader du championnat à terre, il y avait du monde pour profiter de sa chute, à commencer par Rea, passé premier en conséquence. Mais le pilote Kawasaki a eu fort à faire avec van der Mark, qui a finalement eu le dernier mot. Malgré de belles passes d’armes et plusieurs meilleurs tours en course, Rea a dû s’incliner. Le Néerlandais a ainsi profité des erreurs et difficultés des deux leaders pour décrocher sa première victoire de la saison, sa troisième en carrière après son doublé de l’an dernier à Donington.

Rea second, Razgatlioglu s’est ensuite adjugé la troisième position, pour la seconde fois de l’année, après son podium au terme de la Course 1 d’Imola. Il a devancé Michael Rinaldi, qui a réalisé son meilleur résultat en Superbike en s’emparant de la quatrième place. Melandri et Davies se sont accrochés et leur incident reste sous investigation de la Direction de course. Pour sa part, Lowes est une nouvelle fois parti à la faute, dès le second virage, et termine son week-end avec trois chutes, alors que Baz, au contraire, a décroché une belle neuvième place pour clore son retour à la compétition. La course a été arrêtée au drapeau rouge à deux tours de la fin en raison des mauvaises conditions de piste du virage 11 après la chute de Ryuichi Kiyonari.

 

Spain Jerez - Top 10 de la Course 2

Cla Pilotes Moto Gap
1 Netherlands Michael van der Mark Yamaha  
2 United Kingdom Jonathan Rea Kawasaki 2.931
3 Turkey Toprak Razgatlioglu Kawasaki 8.201
4 Italy Michael Rinaldi Ducati 13.483
5 United Kingdom Leon Haslam Kawasaki 13.698
6 Germany Sandro Cortese Yamaha 14.339
7 United Kingdom Tom Sykes BMW 15.113
8 Spain Jordi Torres Kawasaki 16.070
9 France Loris Baz Yamaha 20.778
10 United Kingdom Tommy Bridewell Ducati 23.381

Malgré son erreur, Bautista dispose toujours d’une avance conséquente au championnat puisqu’il comptabilise 300 points, contre 259 pour Rea et 188 pour van der Mark. Lowes et Haslam sont encore plus loin avec 142 et 130 points. Prochain rendez-vous pour le WSBK : Misano les 21, 22 et 23 juin.

Article suivant
WSSP - Caricasulo a le dernier mot, Cluzel sur le podium

Article précédent

WSSP - Caricasulo a le dernier mot, Cluzel sur le podium

Article suivant

Ne pas finir une course, "une nouvelle expérience" pour Bautista

Ne pas finir une course, "une nouvelle expérience" pour Bautista
Charger les commentaires