Bautista juge le podium difficile à atteindre pour Honda en 2021

Après une nouvelle manche difficile aux Pays-Bas, Álvaro Bautista a estimé qu'il serait difficile pour Honda d'obtenir un podium cette saison. La direction de l'équipe, elle, en appelle à la patience.

Bautista juge le podium difficile à atteindre pour Honda en 2021

Année après année, le programme WorldSBK de Honda semble devoir prendre de l'envergure, pour finalement s'effondrer. On ne compte plus les désillusions du HRC, de ses équipes et des pilotes impliqués, et celle de l'actuel binôme formé par Álvaro Bautista et Leon Haslam ne fait pas exception dans cette tentative de retour au sommet semée d'embûches.

Voilà un an et demi que le Madrilène a rejoint ce programme, transfuge de Ducati après une incroyable première saison en Superbike lors de laquelle il avait été le premier à faire vaciller le roi Jonathan Rea. Son arrivée chez Honda correspondait à l'arrivée de la nouvelle CBR1000RR-R et à la prise de contrôle par le HRC d'une véritable équipe d'usine, mais les résultats tardent à venir. Si son niveau a d'emblée marqué le pas, Bautista a néanmoins réussi à décrocher un podium en 2020, une troisième place en Aragón. Alors que la saison 2021 est désormais bien engagée, il ne s'attend pas à ce que Honda puisse récolter d'autres trophées cette année, toujours empêtré dans les difficultés de la moto.

"Non, je pense que de nombreuses conditions devraient être réunies et je ne pense pas que l'on puisse obtenir ces conditions car il y a beaucoup de pilotes qui se battent pour le podium", a-t-il expliqué après un nouveau week-end difficile à Assen. Il y a obtenu son meilleur résultat lors de la Course 2, mais il ne s'agissait que de sa première entrée de la saison dans le top 5. Le meilleur résultat de Honda sur cette campagne 2021 est pour le moment une quatrième place décrochée par Haslam en Course Superpole (à Donington), l'Anglais n'ayant en revanche pas fait mieux que sixième en course longue.

Lire aussi :

"C'est plus difficile que la saison dernière de se battre pour le podium, parce que je pense que notre performance est assez similaire à celle de la saison dernière, alors qu'il y a plus de pilotes qui se sont intercalés", a décrit Bautista. "Avec le règlement actuel du championnat, il est donc difficile de réaliser de gros progrès afin de se battre pour le podium. Tout ce que l'on peut faire ce sont de petites choses, à condition de vraiment tout bien aligner. Souvent, on veut essayer quelque chose qui nous aiderait à faire un grand pas en avant, mais on finit par faire deux pas en arrière. C'est très compliqué, mais il reste encore des courses et on va travailler, on n'arrêtera jamais de travailler, et je vais faire tout mon possible pour obtenir le maximum."

Quid de l'avenir de Bautista et Honda en WorldSBK ?

Engagé pour deux ans, Bautista a indiqué être déjà en discussion pour envisager son avenir au-delà de l'échéance de son contrat actuel, à la fin de cette saison, sans toutefois promettre que rester chez Honda sera la voie qu'il suivra. "Mon manager discute avec le HRC, on négocie", a-t-il déclaré. "En ce moment, je travaille beaucoup avec Honda et on obtient beaucoup de références, on essaye de tout le temps progresser. Donc, pour le moment, j'essaye juste de progresser, d'être plus rapide, d'améliorer mes sensations avec la moto et d'être aussi compétitif que je l'ai été il y a deux ans. Et l'avenir, je n'y pense pas trop."

Lorsqu'il lui a été fait part des bruits de couloir évoquant son potentiel retour chez Ducati, Bautista en a d'abord ri. "Oui, j'en ai entendu parler ! Je ne suis pas le premier pilote à faire l'objet de ces commentaires dans le paddock. Dans une période comme celle-ci, où certains pilotes arrivent en fin de contrat, c'est normal de dire qu'on pourrait aller ici ou là." Mais lorsqu'il lui a été demandé plus directement s'il aimerait retrouver la moto avec laquelle il a remporté 16 victoires en 2019, il s'est contenté d'ajouter : "J'essaie d'avoir une moto qui gagne."

Alvaro Bautista, Team HRC

Si Honda n'est pas en mesure pour le moment de fournir cette moto capable de gagner, la direction de l'équipe se défend toutefois face aux critiques. L'ancien pilote Leon Camier, désormais team manager de la structure, a tenu à rappeler que le programme actuel du HRC était très jeune par rapport à la concurrence, et qu'il subissait de plein fouet des difficultés logistiques liées à l'éloignement entre l'usine (au Japon) et l'équipe (à Barcelone), décuplées par la pandémie. Si le moteur est jugé agressif et l'électronique pas encore au point, il en appelle à la patience.

"Du retard s'est accumulé l'année dernière avec la situation liée au COVID-19. Cette année, des progrès ont commencé à arriver", a fait noter l'Anglais dans une interview pour Motorsport.com. "Mais regardez tous les constructeurs qui sont arrivés dans le championnat avec une nouvelle moto. Par exemple, Ducati n'a pas couru pendant plusieurs années [avec une équipe officielle], ils développaient leur moto, mais ils avaient des années d'informations pour faire une moto compétitive. Pareil pour Yamaha : ils ont apporté une nouvelle moto et il leur a fallu des années avant d'être compétitifs. Honda est revenu [avec peu] d'expérience et ils ont apporté une nouvelle moto, donc il n'était pas réaliste de s'attendre à ce qu'ils soient compétitifs dès le départ, et pourtant ils ont déjà obtenu un podium."

Bloqué en dernière position du championnat constructeurs, Honda n'apparaît pas dans le top 10 du classement des pilotes après la cinquième manche. "Nous pouvons déjà être compétitifs sur certaines pistes avec ce package. Nous avons simplement besoin de temps pour nous développer, pour trouver la direction à suivre", a affirmé Camier. "Les règles sont très restrictives ici, ce n'est pas comme en MotoGP. Les constructeurs sont sous pression pour concevoir une très bonne moto de course basée sur la moto de série. Les règles ne sont pas très ouvertes et ne permettent pas d'introduire dix châssis ou dix moteurs différents. Cela rend donc les progrès un peu plus difficiles, mais nous allons progresser, c'est certain."

Propos recueillis par Sebastian Fränzschky

partages
commentaires
Alex Lowes prolonge avec Kawasaki

Article précédent

Alex Lowes prolonge avec Kawasaki

Article suivant

Rea chute deux fois, Razgatlioglu bat Redding sur le fil !

Rea chute deux fois, Razgatlioglu bat Redding sur le fil !
Charger les commentaires