Baz : "Je suis impatient de démarrer !"

Le Français fait son retour dans la catégorie ce week-end, et espère bien s'illustrer sur le tracé de Phillip Island.

Baz : "Je suis impatient de démarrer !"
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing

L'heure du retour en Superbike est désormais imminente pour Loris Baz, qui vient de boucler en début de semaine les derniers essais de pré-saison sur le circuit de Phillip Island.

Un terrain de jeu idéal pour reprendre ses marques en vue du lever de rideau du championnat, dont les premiers tours de roue sont prévus cette nuit, heure française.

Si sa dernière apparition sur le circuit australien en MotoGP ne lui a sans doute pas laissé un souvenir impérissable (il y a fini à la 18e place), le Français garde en revanche de bons souvenirs de sa dernière venue avec le Championnat du monde des motos dérivées de la série, à l'époque avec Kawasaki.

Le Haut-Savoyard avait en effet terminé dans le top 5 lors des deux courses du week-end, avec en point d'orgue une deuxième place dans le second acte. Alors, pour réitérer ces performances, celui-ci a mis l'accent sur les simulations de course lors du dernier jour de tests, mardi dernier, après un lundi perturbé comme souvent par les conditions venteuses, inévitables avec la proximité directe de la mer de Tasmanie. "Les essais ont été très utiles, nous donnant une chance de faire quelques changements finaux, et de nous préparer pour les courses. Je peux dire que je me sens confiant à l'approche du week-end."

Se rapprocher des leaders

Alors, que peut attendre Baz de ce premier week-end en Superbike dans le cadre de son retour dans la discipline sur BMW ? Compte tenu de ses résultats lors des différents essais hivernaux, un top 10 devrait être un objectif réalisable.

C'est d'ailleurs autour de ce repère que l'ex pilote de MotoGP a fini lundi et mardi, avec respectivement les 11e et neuvième temps à la clé. "Vendredi, j'aimerais essayer de réduire l'écart avec les gars les plus rapides, et ensuite nous verrons ce que nous sommes capables de faire le samedi. Honnêtement, je suis impatient de démarrer !" Il n'est pas le seul !

partages
commentaires
Les pilotes à surveiller en Superbike en 2018

Article précédent

Les pilotes à surveiller en Superbike en 2018

Article suivant

Savadori leader surprise, les deux Aprilia dans le top 3

Savadori leader surprise, les deux Aprilia dans le top 3
Charger les commentaires