Loris Baz en discussion avec plusieurs équipes WSBK, dont Ten Kate

Le pilote français, dont on a appris le départ du MotoGP ce week-end en marge du Grand Prix d'Aragón, est en pourparlers avec plusieurs équipes de Superbike, et notamment avec le team batave, associé à Honda.

W.Z., Alcañiz - Alors qu'il a confirmé au tout début du week-end en Aragón qu'il quitterait le MotoGP à l'issue de la saison, Loris Baz ne semble pas perdre de temps pour essayer de trouver un point de chute en Superbike, discipline dans laquelle le Haut-Savoyard a déjà évolué par le passé.

L'annonce du pilote belge Xavier Siméon, aux côtés de Tito Rabat en 2018 au sein de l'équipe Avintia, a de fait officialisé le départ de Baz du MotoGP, à l'instar de son présent coéquipier Héctor Barberá, qui rejoindra pour sa part le Moto2 chez Pons l'an prochain.

"Nous avons fait de notre mieux pour rester ici, mais cela n'a pas fonctionné cette fois-ci", a expliqué le Français à Motorsport.com. "C'est dommage parce que nous avons eu une bonne saison avec l'équipe. J'ai montré un bon potentiel avec cette moto. Mais je comprends ce que souhaitait l'équipe, le problème qu'ils ont à devoir boucler leur budget pour la saison prochaine. À présent, je veux juste finir l'année et prendre du plaisir à piloter cette moto, et trouver le meilleur endroit pour rouler l'an prochain."

Le Français, en discussion avec plusieurs équipes du championnat des motos dérivées de la série, dont Ten Kate, a déjà fait un premier passage dans la catégorie, avec trois saisons à son actif entre 2012 et 2014, émaillées par deux poles et deux victoires, et une cinquième place au général obtenue en 2014.

Des sommets que Baz espère donc bien retrouver l'année prochaine. "Je veux me battre pour le podium en Superbike. Être de retour aux avant-postes serait sympa aussi. Je n'ai que 24 ans, j'ai le temps pour revenir [en MotoGP]. Il y a un gars chez Yamaha qui montre que l'on peut piloter jusqu'à 40 ans [sic], et peut-être même plus."

Déjà un premier passage en Superbike

Structure officielle Honda, l'équipe Ten Kate connaît quant à elle une saison difficile, marquée par la disparition de Nicky Hayden en mai, et des résultats décevants. La structure néerlandaise ne figure en effet qu'à la huitième place du championnat teams, alors qu'Honda végète à la septième au championnat constructeurs. Un coup dur pour la marque, Championne du monde à plusieurs reprises et encore régulièrement en lice pour le podium en 2016. 

Mais si une arrivée au sein du team venait à se confirmer, Baz compte bien inverser la tendance. "Nous sommes en discussion avec quelques équipes. Les deux motos qui ont gagné des courses cette saison sont déjà prises, mais nous parlons avec toutes les autres équipes. Le projet de Ten Kate serait sympa. J'ai piloté pour eux par le passé [en Superstock 1000 en 2011, ndlr], et c'est une équipe qui gagne, une équipe Championne du monde. Ce qu'ils sont en train de faire en ce moment ne traduit pas le vrai potentiel de l'équipe. Ce serait un super challenge de les rejoindre et de travailler avec eux, pour faire en sorte que la moto gagne de nouveau."

Ses résultats de bonne facture avaient favorisé l'arrivée de Loris Baz en MotoGP en 2015 au sein du team Forward Racing, avant que le numéro 76 ne rejoigne Avintia les deux saisons suivantes. Dans le même temps, Jonathan Reaqui lui a succédé chez Kawasaki en Superbike, a de son côté remporté deux titres – et probablement un troisième à Magny-Cours dès le week-end prochain – et 34 victoires.

Plusieurs options sur la table

Actuellement 15e du championnat, son meilleur classement jusqu'ici en catégorie reine, le jeune pilote de 24 ans a signé deux quatrièmes places comme meilleurs résultats en MotoGP, glanées en 2015 à Misano et en 2016 à Brno. Autant d'expérience engrangée que le Français peut faire valoir sur son CV en vue de l'obtention d'un guidon en 2018.

"Toutes les équipes qui n'ont pas encore confirmé leurs deux pilotes sont des options actuellement, du fait de ce que j'ai fait en Superbike par le passé", reprend-il. "Il y a quatre ans, je gagnais une course et je me battais régulièrement pour le podium. J'étais beaucoup plus jeune et lent que maintenant."

"Toutes les motos libres sont des options. Puccetti est déjà proche de signer deux pilotes, mais nous discutons. Je serai à Magny-Cours. En tout cas, il y a plusieurs options. Althea n'a pas confirmé ses deux pilotes, tout comme Barni. Ten Kate a deux motos de disponibles."

Propos recueillis par Jamie Klein

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK , MotoGP
Pilotes Loris Baz
Équipes Ten Kate Racing , Avintia Racing
Type d'article Interview