Baz pas encore "à 100%" à l'approche de Buriram

partages
commentaires
Baz pas encore
Par : Willy Zinck
20 mars 2018 à 15:37

Un mois après sa blessure survenue à Phillip Island, Loris Baz espère débarquer en pleine possession de ses moyens en Thaïlande, et progresser dans la hiérarchie.

Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing

L'impatience doit être prégnante pour Loris Baz, qui va aborder ce week-end la deuxième manche de son retour en Superbike. Absent du championnat des motos dérivées de la série depuis 2014, le Français n'a jamais couru sur le circuit thaïlandais, présent au calendrier depuis 2015.

Ce sera donc une grande découverte pour le Haut-Savoyard, qui espère bien disposer de l'intégralité de ses moyens lors du week-end prochain.

Des douleurs persistantes

"Je me sens mieux de jour en jour", assure Baz, qui a connu un premier rendez-vous frustrant il y a un mois à Phillip Island, lorsqu'il a dû serrer les dents après une fracture du trochiter (partie proéminente située à l'extrémité supérieure de l'humérus). "Je ne suis clairement pas à 100%, et j'ai toujours mal quand je force vraiment sur l'épaule, mais je continue la physiothérapie et je regagne progressivement de la mobilité."

Une chose est sûre : l'état de forme du Français est sans commune mesure avec celui de l'Australie, où celui-ci a fait fort en limitant brillamment les dégâts, avec deux résultats aux alentours du top 10.

Mais même avec près d'un mois de récupération – le natif de Sallanches est passé près de la table d'opération –, difficile d'avoir des certitudes avant d'avoir été de nouveau confronté à la réalité de la piste. "Je ne sais pas exactement comment je vais me sentir sur la moto", reprend-il. "Mais je me sens définitivement mieux que lors des courses à Phillip Island. Je ne connais pas la piste de Buriram bien sûr, donc ce sera intéressant de courir dans un nouvel endroit."

Reste que l'existant de l'Althea Racing à Buriram est intéressant, avec deux arrivées dans le top 10 – et même une dans le top 5 – de Jordi Torres l'an dernier. De quoi rassurer Baz quant à ses chances de bien figurer durant la course. "Cela ne semble pas particulièrement dur à apprendre, et l'équipe était forte là-bas l'an passé, donc nous allons essayer d'avoir un bon rythme et de nous préparer efficacement pour les courses, lors desquelles j'aimerais pouvoir viser un résultat dans le top 5."

Un tel résultat permettrait en effet de lancer enfin la saison du Français et d'effacer la frustration née de la première manche.  

Prochain article WSBK
Toujours convalescent, Sofuoglu est forfait pour Buriram

Previous article

Toujours convalescent, Sofuoglu est forfait pour Buriram

Next article

Jules Cluzel représentant des pilotes à la Commission de sécurité SBK

Jules Cluzel représentant des pilotes à la Commission de sécurité SBK

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Loris Baz
Équipes Althea Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview