Camier doublement vainqueur d'Hayden à Donington

Leon Camier a connu à Donington son meilleur week-end de la saison, auréolé d'une 4e et d'une 5e places. À chaque fois, c'est en bataillant contre Nicky Hayden qu'il a été chercher ces résultats.

Camier doublement vainqueur d'Hayden à Donington
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team, Leon Camier, MV Agusta Reparto Corse
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team, Lorenzo Savadori, IodaRacing Team, Davide Giugliano, Aruba.it Racing - Ducati
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Leon Camier, MV Agusta
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Leon Camier, MV Agusta Reparto Corse, et Davide Giugliano, Aruba.it Racing - Ducati Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Leon Camier, MV Agusta Reparto Corse
Leon Camier, MV Agusta Reparto Corse

L'Américain avait quitté Sepang dans les effluves de champagne, après sa première victoire WSBK ; Donington aura été une manche plus complexe pour lui. Outre le fait qu'il lui a fallu se réhabituer à une piste qu'il n'avait plus arpentée depuis sept ans, ses performances sont restées bien discrètes pendant le premier jour d'essais, requérant un travail approfondi sur sa machine.

Les efforts du team Ten Kate, couplés à une nouvelle tringlerie de suspension, ont porté leurs fruits dès samedi matin et se sont traduits par une Superpole satisfaisante. Mais dans l'un des stands voisins, Leon Camier peaufinait lui-même sa préparation pour les courses et se préparait à donner bien du fil à retordre à l'Américain.

Vantant la stabilité de sa MV Agusta F4 RC, l'Anglais a indéniablement brillé à domicile. Il a réussi deux bons envols depuis la 8e place sur la grille de départ, notamment en première manche où il s'est positionné devant Hayden dès le premier tour. Entré dans le top 5 après s'être défait de Jordi Torres et avoir vu Chaz Davies chuter aux avant-postes, Camier n'en avait pas fini de son duel contre Hayden, qui a repris l'avantage dans le 9e tour. Seulement, le pilote Honda ne parviendra pas à s'échapper et la réplique de la MV Agusta dans l'avant-dernier tour sera cinglante.

"Mes sensations étaient très bonnes au départ. J'ai réussi à rapidement me défaire de Torres, mais les autres pilotes avaient des chronos assez similaires aux miens", expliquait l'Anglais. "J'ai quand même réussi à passer Hayden dans les derniers tours et c'était une grande satisfaction. Globalement, c'était une très bonne course et je suis content de nos résultats, c'est certain."

"Un top 5, c'est toujours un solide résultat, en tout cas ça n'est sûrement pas un désastre - même si ça me laisse un peu un sentiment de vide après avoir goûté à la victoire en Malaisie", constatait pour sa part Hayden. "Je dois remercier le team, parce qu'ils ont très bien travaillé. (…) J'ai réussi à sortir de la Superpole 1 et à obtenir une position de départ correcte, malheureusement je n'ai pas réussi à bien m'élancer. Mes départs sont irréguliers et il faut que l'on comprenne pourquoi."

Bis repetita en seconde manche

Les performances de Nicky Hayden se sont améliorées dimanche, et il a d'ailleurs roulé en course à seulement cinq centièmes de son chrono de qualification. Cela n'a toutefois pas suffi à lui éviter d'être une nouvelle fois débordé par Leon Camier dans les derniers instants. Cette fois c'est la 5e place qui était en jeu, les deux hommes ayant été devancés par Lorenzo Savadori et son Aprilia.

"Je ne peux évidemment pas me satisfaire d'une 6e place, mais je n'ai pas d'excuses : le team a fait du très bon travail sur la moto et on est passé à un pneu avant plus dur, qui m'a offert une meilleure stabilité au freinage dans les virages en descente", soulignait le pilote américain. "Mon rythme était bien meilleur que [samedi] mais je n'étais tout simplement pas assez rapide, surtout après la mi-course quand j'ai commencé à connaître un petit problème technique qui a quelque peu entaché ma performance. J'ai aussi eu du mal dans les changements de direction, surtout pour relever la moto, et je me suis fait quelques chaleurs dans les Esses. C'est dommage parce que, pendant un moment, j'ai cru pouvoir combler mon retard sur Chaz Davies et me battre pour le podium."

Leon Camier, lui, n'avait aucun regret à l'arrivée, après un double top 5 qui constitue son meilleur week-end de la saison. "Franchement, c'était une très bonne course", résumait-il. "J'ai eu un peu de mal au départ mais, quand j'ai réussi à entrer dans le rythme, j'ai trouvé une bonne cadence cependant ça n'était pas suffisant pour rouler avec les gars de devant. J'ai fait de mon mieux pour attaquer fort et j'ai réussi à passer Hayden dans le dernier tour. Je suis très heureux de ce résultat et du travail que l'on a réalisé ici, à Donington."

Cette manche à domicile a permis à Camier de conforter sa 8e place au championnat en reprenant un point au convaincant Savadori. Un vrai succès pour le pilote MV Agusta, qui porte seul le programme de la marque en WSBK.

"D'une certaine manière, c'est un rêve qui devient réalité. On a constamment progressé. En prêtant attention aux détails sur la moto, on a désormais atteint un bon niveau", a-t-il fait savoir sur le site officiel du championnat. "Je pense que je sais dans quelles zones on a besoin de progresser. Cela prendra un peu de temps, mais je suis confiant et je crois que quand on obtiendra cela on pourra franchir la prochaine étape. Sans cela, il n'est pas possible de courir avec les Kawasaki."

partages
commentaires
De précieuses leçons pour Beaubier pour sa première en WSBK

Article précédent

De précieuses leçons pour Beaubier pour sa première en WSBK

Article suivant

D'où viennent les problèmes de Yamaha en WSBK ?

D'où viennent les problèmes de Yamaha en WSBK ?
Charger les commentaires