Canepa - "J'avais décidé de m'arrêter"

Une troisième équipe en l'espace de sept courses : Niccolò Canepa lui-même peine à y croire. Après le retrait de EBR, son arrivée au sein de l'équipe Grillini ne s'est pas faite sans difficultés, si bien qu'il avait décidé d'en rester là... Jusqu'au coup de fil du directeur de l'équipe Althea, qui venait de se séparer de Nico Terol.

"Genesio Bevilacqua m'a appelé et je dois dire que je ne m'y attendais pas, parce que j'avais déjà décidé de m'arrêter après la course de Portimão," a annoncé le pilote italien à Omnicorse. "Avec le team Grillini, les résultats tardaient à arriver, je n'étais pas bien, j'avais du mal. Malgré les efforts de l'équipe, je n'étais vraiment pas bien et, heureusement, l'appel d'Althea est arrivé le lendemain."

Niccolò Canepa espère profiter de cette opportunité pour relancer une carrière en dents de scie. "C'est la bonne occasion pour montrer ce que je vaux, montrer que je suis là moi aussi, parce que cela ne servait à rien de faire des dix-neuvièmes places," juge-t-il, avec un objectif clair en tête : "Il faut absolument être dans le top 10, c'est l'objectif le plus important."

Rompre son contrat avec le team Grillini après seulement deux manches implique de nouvelles difficultés pour le pilote italien, mais elles sont parfaitement assumées. "Il y aura sûrement des dommages et intérêts pour que je puisse me libérer de mon contrat avec eux," indique-t-il. "Grillini est un homme bien, il a compris la situation. Je crois qu'il comprend que c'est une belle opportunité pour moi."

Les jeux seront bientôt faits pour 2016 et j'ai donc quelques manches à peine pour montrer ce que je vaux.

Niccolò Canepa

Cette fin de relation s'annonce donc beaucoup moins compliquée que celle qu'il a connue avec EBR. "Ils savaient pertinemment qu'ils ne viendraient pas courir à Imola, mais ils ne m'ont rien dit et ils ne m'ont pas libéré de mon contrat," accuse Niccolò Canepa. "Je ne sais pas pour quelle raison ils ont fait cela. Ils ont disparu au bout de trois courses seulement, ils ne m'ont pas payé et je n'ai pas honte de le dire : ce n'est pas de la diffamation, mais la pure vérité."

Il reste aujourd'hui à Niccolò Canepa six manches pour faire - à nouveau - ses preuves et tenter de décrocher un bon guidon, plus stable, pour la saison prochaine. "Il ne reste pas beaucoup de temps. Les jeux seront bientôt faits pour 2016 et j'ai donc quelques manches à peine pour montrer ce que je vaux," poursuit-il. "Les dernières courses [de la saison] ne comptent pas, parce que tout sera décidé pour alors. Je dois me dépêcher. Ca n'est pas facile, mais je connais l'équipe et je m'y suis toujours très bien senti."

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Misano
Circuit Misano
Pilotes Niccolo Canepa
Équipes Grillini SBK Team , Althea Racing , Team Hero EBR
Type d'article Actualités
Tags althea, contrat, ebr, grillini, niccolò canepa, polémique, superbike, wsbk