Carrasco titrée en Supersport 300 : parcours d'une pionnière

partages
commentaires
Carrasco titrée en Supersport 300 : parcours d'une pionnière
Par : Willy Zinck
1 oct. 2018 à 11:23

L'Espagnole est devenue la première femme à décrocher un titre mondial en moto ce dimanche à Magny-Cours, au terme d'une saison exceptionnelle qui marquera l'Histoire.

C'est un événement historique auquel ont pu assister les spectateurs présents sur le circuit de Magny-Cours : le sacre d'Ana Carrasco, première femme à remporter un championnat du monde moto.

La pression de l'enjeu était forte sur ses épaules, mais la pilote espagnole a tenu bon en ralliant l'arrivée à la 13e place. Un résultat qui lui a permis de finir devant son compatriote Mika Pérez pour un petit point, au terme d'un finish spectaculaire sous le drapeau à damier de la manche française du Supersport 300.

Lire aussi:

L'aboutissement d'un incroyable parcours, débuté il y a un peu moins de deux décennies. Née le 10 mars 1997 dans la province de Murcie, il n'a pas fallu longtemps pour que Carrasco attrape le virus de la moto.

Dès ses trois ans, l'Ibère avait déjà commencé à se retrouver sur deux roues sur une minibike. Mais il fallut attendre un peu plus d'une décennie pour la voir faire ses débuts sur la scène mondiale, au sein du championnat international de CEV en 2011.

Une précurseur

Une catégorie dans laquelle elle fit d'emblée parler d'elle, en étant (déjà) la première femme à inscrire des points dans la discipline. Compte tenu de son talent, la jeune femme ne tarda pas à évoluer dans diverses catégories, dont le CEV Moto3 en 2012, avant de faire ses débuts en Moto3 en 2013 avec l'équipe JHK Laglisse.

Là encore, elle endossa le rôle de précurseur en étant, à nouveau, la première femme à inscrire des points chez les quarts de litre, avec une 15e place en Malaisie, suivie un peu plus tard d'une huitième position à Valence.

Ana Carrasco devient Championne du monde

Ana Carrasco devient Championne du monde

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Ana Carrasco

Ana Carrasco

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Ana Carrasco devient Championne du monde

Ana Carrasco devient Championne du monde

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

La suite de sa carrière en Moto3 fut malheureusement plus compliquée. Partie chez RW RACING en 2014, sa saison connut une fin prématurée en raison de problèmes de sponsoring. Toujours présente sur la grille l'année suivante, c'est à une nouvelle saison galère à laquelle elle participa, rythmée par plusieurs blessures qui l'empêchèrent d'exprimer son plein potentiel.

Son passage en Moto3 frappé par le sort, Carrasco se tourna alors dans un premier temps vers le CEV Moto2, avant de prendre la direction du Supersport 300 en 2017, championnat alors nouvellement créé.

Première victoire au Portugal en 2017

Au guidon d'une Kawasaki Ninja 300 alignée par l'ETG Racing, celle-ci connut une première saison relativement discrète dans la catégorie, avant de faire une première fois les gros titres, il y a quasiment un an jour pour jour, en remportant sa première victoire – la première d'une femme dans un championnat du monde – sur le circuit de Portimão, en Algarve.

Peu de personnes auraient cependant misé sur elle à l'entame de l'année 2018, après une précédente fin de saison où elle n'était pas parvenue à confirmer son succès portugais. Son début de campagne ne fut d'ailleurs pas étincelant, bien que meilleur qu'en 2017, avec une sixième et une quatrième places en ouverture de championnat, respectivement en Aragón puis à Assen.

 

Mais le déclic survint lors de la manche suivante, en Italie, où elle s'imposa avec brio, prenant du même coup les rênes du championnat, avant d'enfoncer le clou deux semaines plus tard, à Donington. Sa fin de saison fut moins flamboyante, mais elle a donc réussi à gérer son avance lors des trois dernières épreuves pour remporter le titre pour un petit point, au terme d'une course à suspense en France.

Au Parc Fermé, la Championne de l'édition 2018 du Supersport 300 n'a pas manqué de rendre hommage au travail de toute son équipe pour atteindre ce fabuleux objectif : "C'est incroyable pour moi, j'ai travaillé très dur pour être ici. Je ne peux que remercier toute l'équipe Kawasaki, ils ont travaillé dur pour me permettre d'arriver ici", a-t-elle déclaré, avant d'avoir une pensée pour Luis Salom, disparu en 2016. "Je remercie aussi ma famille et tous mes amis. Je tiens à dédier ce titre à Luis Salom, car nous étions de bons amis." 

 

Prochain article WSBK
Magny-Cours - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes

Article précédent

Magny-Cours - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Magny-Cours : Les plus belles photos du week-end WSBK

Magny-Cours : Les plus belles photos du week-end WSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Catégorie SSP300 - Course
Lieu Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Ana Carrasco
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités