Cluzel : Avec la Yamaha, "je me régale, je m’amuse !"

partages
commentaires
Cluzel : Avec la Yamaha,
Par :
30 janv. 2019 à 11:43

Malgré le froid et le vent, le pilote du GMT94 a réussi à trouver un bon rythme au guidon de sa nouvelle moto.

C'est à Jules Cluzel qu'est revenu l'honneur des meilleurs temps lors de la dernière séance d'essais réalisée en Europe avant que les acteurs du championnat n'embarquent pour l'Australie. À moins d'un mois de la première manche désormais, le Français peut encore compter sur le traditionnel test de deux jours qui sera mené en entame de la semaine de course, mais il se satisfait d'ores et déjà de la base posée avec sa nouvelle moto.

Lire aussi :

À Portimão, dimanche et lundi, Cluzel et le team GMT94 ont pu commencer à travailler sur le moteur 2019 de la R6, une nouveauté qui semble avoir apporté satisfaction dans le clan français. Œuvrant par ailleurs à l'optimisation des performances du frein moteur et des suspensions, l'Auvergnat souhaitait encore améliorer ses sensations avec le train avant de la moto, un point perfectible qui a fini par le piéger dimanche à l'heure de conclure la journée.

"À la fin j'étais vraiment rapide, malheureusement j'ai perdu l'avant. Je m'en plaignais un peu et c'est dommage qu'on ait confirmé le problème avec une chute, mais au moins on sait qu'on a besoin d'améliorer la moto dans ce domaine", expliquait-il auprès du site officiel du WSBK. "Il n'était pas prévu que j'attaque à nouveau mais on voulait tester un pneu – un pneu qu'on connaît, parce que c'est le pneu course de l'année dernière. Bien sûr, il fallait que j'attaque, c'est ce que je faisais et j'étais dans un meilleur tour… mais j'aurais eu besoin de quelques mètres de plus pour terminer ce tour !"

Outre cet axe de progrès identifié, Jules Cluzel se satisfaisait de son rythme, et s'en étonnait même au terme de la première journée compte tenu des rafales de vent qui balayait la piste et compliquait la tâche.

"Ce qui était prévu pour aujourd'hui [dimanche], c'était de commencer à travailler sur la moto, de commencer à améliorer les sensations avec le châssis. Malheureusement, on n'a pas vraiment réussi à le faire parce qu'il y avait du vent et qu'il faisait froid, mais on est contents parce que le rythme était bon, meilleur qu'à Jerez", soulignait-il. "À Jerez, il s'agissait plus de retrouver un rythme et d'avoir de bonnes sensations sur la moto et nous l'avons fait, c'était un bon test. Ici, il s'agissait plus d'attaquer et de comprendre la moto."

Moto et équipe : validées !

Jules Cluzel, GMT94 Yamaha, Corentin Perolari, GMT94 Yamaha

En tête dimanche, Jules Cluzel a conservé le meilleur temps de la catégorie Supersport à l'issue de la seconde journée, avec un chrono de 1'44"810 le plaçant à quatre secondes de Jonathan Rea et dans le rythme du dernier pilote Superbike classé.

"J’adore ma Yamaha R6 GMT94, je me régale, je m’amuse !" s'enthousiasmait-il en quittant le Portugal. "Tous les réglages que nous effectuons vont dans le bon sens. Pas facile de rouler sans faire de faute avec les rafales de vent qui nous déstabilisaient beaucoup, et je reste surpris de mon rythme régulier en 1'45. Le passage des vitesses à droite est maintenant adopté et ça fait longtemps que je ne m’étais pas fait plaisir comme ça. C’est vraiment de bon augure pour la saison à venir. Vivement Phillip Island !"

Lire aussi :

Plus de dix ans après sa précédente expérience, Cluzel se réjouit aussi de retrouver une équipe française, avec laquelle il était important de prendre ses marques avant le grand rendez-vous australien. "Je suis content", assure-t-il. "C'est important de bien connaître tout le monde, parce que c'est une nouvelle saison et pour moi l'objectif est d'être au top à la fin de la saison. Il faut qu'on se comprenne les uns les autres, comment je travaille et comment ils travaillent. C'est bien parce que l'année dernière je n'ai pas fait un seul kilomètre avant que la saison ne démarre."

Place donc maintenant au verdict d'une autre piste potentiellement venteuse, celle de Phillip Island, avec un test prévu les 18 et 19 février et la première manche du championnat du 22 au 24.

Article suivant
Essais Portimão - Rea et Lowes confirment devant Bautista

Article précédent

Essais Portimão - Rea et Lowes confirment devant Bautista

Article suivant

John Hopkins "face à un mur" depuis ses dernières blessures

John Hopkins "face à un mur" depuis ses dernières blessures
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jules Cluzel
Équipes GMT94
Auteur Léna Buffa