WSS - Cluzel s'accroche et fait durer le suspense

partages
commentaires
WSS - Cluzel s'accroche et fait durer le suspense
Par :
14 oct. 2019 à 10:35

Fin gestionnaire en Argentine, Jules Cluzel a empoché de gros points alors que les deux coéquipiers leaders du championnat ont subi les conséquences de leur lutte interne.

Le titre WorldSSP a d'abord semblé promis à Randy Krummenacher, puis quoi qu'il arrive à l'un des deux pilotes du team BARDAHL Evan Bros, qu'il s'agisse du Suisse ou de son coéquipier Federico Caricasulo, sachant qu'ils se sont partagés six des sept premières victoires de la saison. Aujourd'hui, alors qu'il ne reste plus qu'une course à disputer, le championnat n'est pourtant toujours pas joué et Jules Cluzel fait montre d'une résistance redoutable.

Lire aussi :

Le Français a signé en Argentine sa troisième victoire de la saison. Passé en tête dès le deuxième tour, il a réussi à se détacher et se mettre à l'abri, alors que derrière lui la bagarre faisait rage pour les autres places du podium. Imperturbable, le Français offrait au GMT94 la conclusion parfaite d'un week-end déjà marqué par la première pole position de Corentin Perolari.

"Je suis super content, c'est une de mes plus belles courses. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir du début jusqu'à la fin", commente Cluzel. "J'ai essayé de donner mon maximum au début. J'ai essayé de voir un petit peu quel était mon rythme, j'ai vu que j'étais rapide et que je pouvais un peu m'échapper et j'ai essayé d'en profiter. J'ai bien fait parce que j'avais un très bon rythme et j'ai pu gérer à la fin. Ça n'est pas si simple, parce qu'en ayant deux ou trois secondes [d'avance], il y a moyen de faire des erreurs et je ne le voulais pas, donc j'ai vraiment essayé de me relâcher à la fin et juste de rallier l'arrivée. Je veux vraiment remercier l'équipe. On a fait du super travail ce week-end, on a fait un gros step et c'était un grand plaisir sur la moto."

Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team

Krummenacher accuse son équipe de le saborder

Si Cluzel engrange de gros points, ceux-ci sont d'autant plus précieux pour ses ambitions mondiales que, pour la deuxième fois de suite, les deux pilotes de l'équipe leader ne sont pas montés sur le podium. Alors que le Français s'échappait, Caricasulo et Krummenacher ont été impliqués dans la lutte intense menée derrière lui et les opposant également à Perolari, Mahias, Viñales et De Rosa. Caricasulo s'est illustré en passant son coéquipier dès les premiers tours, mais surtout en l'attaquant fermement à deux boucles de l'arrivée, provoquant un contact. Au final, l'Italien a dû se contenter de la cinquième place et Krummenacher de la septième, dernier de ce groupe.

Alors que les deux coéquipiers avaient déjà enregistré un zéro pointé à Magny-Cours, Cluzel revient à présent à 14 points de Caricasulo et 22 de Krummenacher au championnat. Promis au titre il y a encore quelques semaines, le Suisse n'a pas caché sa frustration face à cet étonnant renversement de la situation, accusant ouvertement son équipe de se saborder en voulant favoriser son coéquipier.

"Je suis toujours très direct et très honnête, je me fiche des conséquences. Il est évident qu'ils me ralentissent, mon moteur n'avance pas du tout", a déclaré Krummenacher au micro d'Eurosport, précisant qu'il parlait alors du "patron de l'équipe". "Ils ont besoin de laisser gagner Caricasulo", a-t-il poursuivi. "Je n'ai jamais eu une moto aussi lente. Je ne peux même pas rester dans le sillage de la moto du GMT94. Je suis vraiment en colère. Il faut qu'ils me donnent le même matériel, mais ce n'est clairement pas le cas. C'est très clair."

Lucas Mahias, Kawasaki Puccetti Racing

Mahias confirme, Perolari émerge

Vainqueur de la bagarre pour la deuxième place, Lucas Mahias a signé son cinquième podium consécutif, confortant la quatrième place à laquelle il est promis au championnat. Son plus proche poursuivant, Hikari Okubo, a enregistré l'un des plus faibles résultats de sa saison, devant se contenter d'une bagarre au-delà du top 10. Cela permet à Raffaele De Rosa, bien qu'auteur d'une saison très irrégulière, de revenir à seulement cinq points de la cinquième pace du championnat, meneur d'un groupe très compact.

On retrouve notamment à ces positions le jeune Corentin Perolari, l'étoile montante sur laquelle mise cette année le GMT94. Après la pole position conquise samedi, le Français est passé tout près de son premier podium. Finalement quatrième en course, il a été battu par Isaac Viñales, qui revient à égalité de ses points au championnat et a à ce jour l'avantage pour figurer au huitième rang. Pour le titre comme pour ces places d'honneur, la manche prévue au Qatar la semaine prochaine sera donc décisive.

Argentina Villicum - Course WSS

Pos. Pilote Moto  Temps/Écart
1 Jules Cluzel Yamaha  
2 Lucas Mahias Kawasaki 2.406
3 Isaac Viñales Yamaha 3.473
4 Corentin Perolari Yamaha 5.700
5 Federico Caricasulo Yamaha 5.768
6 Raffaele De Rosa MV Agusta 6.331
7 Randy Krummenacher Yamaha 7.066
8 Thomas Gradinger Yamaha 14.045
9 Kyle Smith Kawasaki 17.035
10 Ayrton Badovini Kawasaki 25.822
11 Péter Sebestyén Honda 30.018
12 Hikari Okubo Kawasaki 30.406
13 Christian Stange Honda 31.573
14 Loris Cresson Yamaha 41.953
15 Hannes Soomer Honda 48.523
16 Jules Danilo Honda 55.154
17 Jaimie Van Sikkelerus Honda 55.676
18 Glenn van Straalen Kawasaki 59.314
19 Daniel Valle Yamaha 1'00.064
20 Alfonso Coppola Yamaha 1'02.950
21 Rob Hartog Kawasaki 1'06.204
22 Filippo Fuligni MV Agusta 1'11.903
23 Gianluca Sconza Honda 1 tour
Ab. Nacho Calero Kawasaki  

Article suivant
Rea défend sa décision de ne pas boycotter la course de samedi

Article précédent

Rea défend sa décision de ne pas boycotter la course de samedi

Article suivant

Bautista et Rea gardent leur mainmise malgré la polémique

Bautista et Rea gardent leur mainmise malgré la polémique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Lieu Circuit de Villicum
Pilotes Jules Cluzel , Randy Krummenacher , Federico Caricasulo
Équipes GMT94
Auteur Léna Buffa