WSS - Cluzel remporte un duel épique face à Cortese !

partages
commentaires
WSS - Cluzel remporte un duel épique face à Cortese !
Par :
11 juin 2018 à 13:50

Le Français s'est adjugé sa troisième victoire de l'année après avoir livré une bataille de tous les instants face à son rival allemand. Un nouveau succès qui lui permet de revenir à deux petites unités au championnat.

Jules Cluzel, NRT, Sandro Cortese, Kallio Racing
Jules Cluzel, NRT, Sandro Cortese, Kallio Racing
Jules Cluzel, NRT
Jules Cluzel, NRT, Sandro Cortese, Kallio Racing
Jules Cluzel, NRT
Jules Cluzel, NRT
Sandro Cortese, Kallio Racing
Sandro Cortese, Kallio Racing, Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Thomas Gradinger, NRT
Thomas Gradinger, NRT
Anthony West, EAB Antwest Racing, Kyle Smith, GEMAR Team Lorini
Anthony West, EAB Antwest Racing
Kyle Smith, GEMAR Team Lorini
Kyle Smith, GEMAR Team Lorini

Parfois, les résultats sportifs peuvent avoir des résonances intéressantes avec l'Histoire. Pour l'anecdote, le circuit de Brno est situé à moins de 15 kilomètres au nord-ouest d'Austerlitz, lieu de ce qui constitue sans doute le plus beau coup tactique de Napoléon à l'issue d'une bataille remportée face à une coalition composée de la Russie et de l'Autriche-Hongrie. 

Dimanche, en Moravie, l'adversaire fut allemand, en la personne de Sandro Cortese, mais la victoire fut quant à elle bel et bien française, avec un troisième triomphe de Jules Cluzel cette saison.

Contrairement à 1805, le soleil − au demeurant rare ce week-end − et encore moins le plateau de Pratzen n'ont cette fois-ci joué de rôle décisif dans la confrontation opposant les deux hommes. Mais le courage et l'agressivité en piste étaient bien présents. 

Caricasulo voit ses espoirs de titre s'éloigner

Avant cette septième manche de la saison Supersport sur le circuit de Brno, marquant le retour de la catégorie en République Tchèque et par la même occasion son entrée dans la seconde partie du championnat, ils étaient au moins cinq pilotes à endosser le statut enviable de prétendant au titre cette année. Mais l'épreuve tchèque a permis d'obtenir, à défaut de certitudes, des tendances quant à la suite de la saison. Cinquième du général avant les 16 tours de course dimanche, Federico Caricasulo a ainsi sans doute perdu ses chances de décrocher le titre en 2018.

L'Italien, qualifié en sixième position sur la grille, est en effet parti à la faute dès le deuxième tour dans le virage 8, cédant encore de précieux sésames en vue d'un potentiel sacre. Le pilote du GRT figure ainsi à près de deux victoires désormais du leader au classement.

À l'inverse, c'est à un véritable match dans le match auquel on a assisté aux avant-postes entre Sandro Cortese et Jules Cluzel, les deux leaders du championnat justement. Le Français, sept points de débours sur son adversaire allemand avant cette septième manche, a su profiter de sa troisième place sur la grille lui offrant l'intérieur du premier virage pour prendre la tête de la course.

Randy Krummenacher, qui figurait entre les deux hommes précités sur la grille, a dans un premier temps réussi à les suivre mais s'est totalement manqué dans un virage dans la deuxième boucle, rétrogradant en cinquième position derrière Lucas Mahias, ce qui l'a condamné dès lors à cravacher pour tenter de récupérer le terrain perdu.

Résistance héroïque de Cluzel

Devant, la bataille homérique entre Cluzel et Cortese a perduré tout au long des 16 tours de course, le pilote du NRT faisant preuve d'une résistance héroïque. On citera par exemple sa réplique au freinage du premier virage sur son rival allemand dans le quatrième tour, quelques instants seulement après s'être fait dépassé.

 

En proie à une dégradation prononcée de ses gommes, l'Auvergnat a tenu bon jusqu'à la fin, au prix de nombreuses glissades et de gros freinages pour parer aux attaques du Champion Moto3 2012. Notamment dans le tout dernier tour, où Cortese a bien failli prendre l'avantage, mais c'était sans compter sur la défense très musclée de son adversaire, qui a pu franchir la ligne d'arrivée en vainqueur, s'assurant de son troisième succès cette saison.

"Ça a été super chaud !" s'est-il écrié à l'issue de la course, au micro du site officiel du Superbike. "Je pense que tout le monde a apprécié. Moi, un peu moins ! J'ai tout donné. C'était le dernier tour, et lors de la dernière course nous avions déjà eu une bataille serrée, mais pas jusque dans la dernière boucle. Cette fois, j'étais vraiment en difficulté avec le grip à l'arrière. J'ai juste essayé de faire de mon mieux jusqu'à la fin, et donc dans le dernier tour, où j'ai un peu fermé la porte. On s'est touchés, j'ai une marque sur mon cuir, mais c'était drôle car on est restés tous les deux sur la moto."

Un triomphe qui permet au natif de Montluçon de revenir à seulement deux points de son camarade duettiste. Ce dernier qui a d'ailleurs préféré assurer sa deuxième place plutôt que de prendre des risques inconsidérés en fin de course. "La course a été très lente. Je suis déçu, même si je termine à la deuxième place", a expliqué Cortese dans le parc fermé. "Aujourd'hui, Jules ne m'a laissé aucune chance de le passer. Même quand j'ai pu tenter des choses dans les derniers tours, je risquais ma vie juste pour avoir l'illusion de pouvoir prendre l'avantage. C'est dommage, car je pense que j'étais bien plus rapide. Mais je n'ai juste pas pu faire plus, c'est dommage. Si j'avais pris plus de risques, je serais tombé, et cela aurait un désastre pour le championnat. Donc je me suis contenté de la deuxième place."

Quatrième podium de suite pour De Rosa

Derrière les deux hommes, on retrouve Raffaelle De Rosa, qui a réussi à signer ni plus ni moins que son quatrième podium consécutif – toujours une troisième place. Un résultat qui lui permet de passer devant Caricasulo au cinquième rang du championnat. "En milieu de course, j'ai essayé de suivre Cluzel et Cortese", a expliqué l'Italien. "Mais c'était très difficile car j'avais attaqué dès le départ pour rejoindre les avant-postes, et ensuite en milieu de course j'ai perdu deux ou trois fois l'avant. Je pense que c'était mieux de s'assurer de finir la course. Je ne suis pas très content, car c'est la quatrième fois que je suis troisième. C'est bon pour le championnat, pour l'équipe, mais nous espérons progresser par rapport à ce résultat."

Au pied du podium, on retrouve ensuite Lucas Mahias. Le tenant du titre a réalisé une course discrète mais est parvenu à résister jusqu'au drapeau à damier à un Krummenacher déchaîné, qui lui a appliqué une grosse pression jusque dans les derniers hectomètres.

Derrière le top 5, on retrouve Thomas Gradinger, sixième, l'Autrichien qui a tenu tête jusqu'au bout à Anthony West et Kyle Smith. Le top 10 est complété par le Finlandais Eemeli Lahti et le Belge Loris Cresson. Sheridan Morais aurait pu pour sa part faire partie de ce dernier wagon, mais une chute dans le sixième tour au virage 5 – un tournant qui aura été le théâtre de nombreux accidents dans toutes les catégories ce week-end – a douché les ambitions du Sud-Africain. 

 WSS - Brno - Course

Pos. Pilote Moto Temps/Écart
1  Jules Cluzel Yamaha 33'15.783
2  Sandro Cortese Yamaha 0.148
3  Raffaele De Rosa MV Agusta 3.368
4  Lucas Mahias Yamaha 6.735
5  Randy Krummenacher Yamaha 7.764
6  Thomas Gradinger Yamaha 18.651
7  Anthony West Kawasaki 20.773
8  Kyle Smith Honda 22.576
9  Eemeli Lahti Suzuki 30.575
10  Loris Cresson Yamaha 31.323
11  Rob Hartog Kawasaki 33.589
12  Hannes Soomer Honda 34.857
13  Hikari Okubo Kawasaki 36.627
14  Alfonso Coppola Yamaha 40.124
15  Alex Baldolini Honda 41.687
16  Michael Canducci Honda 44.774
17  Andrew Irwin Honda 46.924
18  Luke Stapleford Yamaha 46.958
19  Max Enderlein Yamaha 47.154
20  Wayne Tessels Kawasaki 50.844
21  Nacho Calero Kawasaki 58.652
22  Luigi Morciano Kawasaki 1'05.705
23  Javier Iturrioz Kawasaki 1'10.285 
24  Michal Chalupa Yamaha 1'39.058 
25  Pierre Coppa Honda 2'13.032 
Ab.  Gergo Molnar Honda   5 tours 
Ab.  Sheridan Morais Kawasaki 11 tours
Ab.  Stefan Hill Triumph 11 tours
Ab.  Ayrton Badovini MV Agusta 13 tours
Ab.  Federico Caricasulo Yamaha 15 tours
Article suivant
Brno - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes

Article précédent

Brno - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes

Article suivant

Rea et Sykes en désaccord sur leur accrochage à Brno

Rea et Sykes en désaccord sur leur accrochage à Brno
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Brno
Lieu Brno Circuit
Pilotes Chaz Davies , Tom Sykes , Jonathan Rea , Alex Lowes , Michael van der Mark
Équipes Kawasaki
Auteur Lewis Duncan
Soyez le premier à recevoir toute l'actu