Course 2 - Davies au-dessus de la mêlée

Il n’y a rien eu à faire contre un Chaz Davies une fois encore impérial au guidon d’une Ducati qui n’avait pas connu un tel doublé au terme d’un meeting de Superbike depuis l’épreuve d’Imola en 2012 avec Carlos Checa. Après avoir contrôlé les Kawasaki lors de la première mi-temps, le Gallois a géré son affaire dans la deuxième, toujours devant ce duo vert en duel, mais avec encore un peu plus de marge.

Cette course a connu des rebondissements dès la fin du premier tour, moment où les nuages menaçants ont décidé de saupoudrer le tracé de quelques gouttes qui ont semé la panique. A la vue des drapeaux mentionnant un changement d’adhérence, certains pilotes se sont rués dans les stands pour prendre le pari de poursuivre l’épreuve avec une moto en pneus pluie. Une précipitation qui sera fatale à Sylvain Guintoli qui percutera un Alex Lowes en rentrant au box. Un risque inutile puisque les éléments ne sont pas déchaînés, laissant les audacieux sur le bord du chemin.

Les hommes de tête ont quant à eux gardé leur sang-froid. Chaz Davies faisait l’effort pour se placer au-dessus de la mêlée devant les Ninja menacées par Leon Haslam alors que Giugliano, au départ une fois encore timide, s’offrait une énorme chute. Se recevant plusieurs fois sur des cervicales opérées lors des mois écoulés, l’infortuné Italien a été transporté au centre médical.

Les tours suivants ont calmé le jeu sauf dans le stand Aprilia qui constatait la remontée de Torres sur Haslam. La bataille a fini par s’engager entre les deux équipiers et elle tournera à l’avantage de l’Espagnol dans le dernier tour. Le deux-centième départ du Britannique, cinquième, aura finalement un goût amer.  

Une minute de silence pour Jules Bianchi

L’autre lutte fratricide, celui des hommes en vert, sera une fois encore remportée par Tom Sykes qui, malgré quelques sueurs froides, a signifié à Jonathan Rea, qui s’est aussi laissé aller à quelques fautes, qu’il ne lui lâcherait plus rien, jusqu’à résister dans les dernières limites. Un baroud d’honneur cependant car avec ses désormais cent-vingt-cinq points d’avance au championnat, l’Irlandais du Nord peut être mathématiquement sacré lors du prochain rendez-vous de Sepang.

Côté Français, Randy De Puniet est onzième et Christophe Ponsson quinzième. On notera, enfin, qu’avant le départ, tous les pilotes se sont réunis pour observer une minute de silence à la mémoire de Jules Bianchi. Les sports-mécaniques sont une famille.

 Cla  Nº  Pilote  Moto  Retard/Abandon 
1 Chaz Davies Ducati 35'13.816 
2 66  Tom Sykes Kawasaki 1.406
3 65  Jonathan Rea Kawasaki 1.982
4 81  Jordi Torres Aprilia 16.551
5 91  Leon Haslam Aprilia 17.772
6 86  Ayrton Badovini BMW 31.735
7 60  M.van der Mark Honda 34.446
8 59  Niccolò Canepa Ducati 38.048
9 36  Leandro Mercado Ducati 41.755
10 Leon Camier MV Agusta 49.105
11 14  Randy de Puniet Suzuki 56.249
12 40  Román Ramos Kawasaki 1'01.630
13 15  Matteo Baiocco Ducati 1'12.647
14 45  G.Vizziello Kawasaki 1 Tour
15 23  C.Ponsson Kawasaki 1 Tour
16 75  Gabor Rizmayer BMW 1 Tour
17 10  Imre Tóth BMW 2 Tours
18 51  S.Barragán Kawasaki 3 Tours
 
(18) 22  Alex Lowes Suzuki Abandon
(16) 44  David Salom Kawasaki Abandon
(5) 34  Davide Giugliano Ducati Abandon
(9) Sylvain Guintoli Honda Abandon
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Laguna Seca
Sous-évènement Course 2
Circuit Laguna Seca
Pilotes Chaz Davies
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé de course
Tags chaz davies, ducati, laguna seca, superbike, wsbk