Course 2 – Rea et Kawasaki intouchables

Jonathan Rea et Kawasaki ont écrasé la concurrence à Imola lors d'une seconde manche de Superbike à sens unique. Au terme de la Superpole conclue la veille avec le troisième chrono, l'Irlandais du Nord avait prévenu que s'il prenait un bon envol, on ne le reverrait plus. Qui plus est l'après-midi avec des températures plus chaudes.

Le plus que jamais leader du championnat du monde a tenu parole en partant en tête avant d'écraser une course où les motos d'Akashi se sont promenées. L'autre pilote de la marque, Tom Sykes, assure en effet le doublé, non sans avoir essayé de perturber la chevauchée fantastique de son équipier.

Le champion du monde 2013 a montré qu'il allait mieux et qu'il avait trouvé des solutions à ses problèmes récurrents depuis le début de saison qui le tenaient éloigné du podium. Mais force est de constater que ce n'est pas encore suffisant pour perturber un Jonathan Rea qui a dignement fêté son cent-cinquantième départ avec une vingt-troisième victoire de carrière. Au passage, sa huitième concrétisation cette année en dix manches disputées.

Derrière les verts le désert

Le troisième homme du podium s'appelle Jordi Torres qui peut être heureux de son parcours avec l'Aprilia. Celui qui débute cette année découvrait le tracé d'Imola. Il a souffert le premier jour, a bien progressé au cours du second et le voilà à la troisième position, un rang oublié par les Espagnols dans le milieu depuis le départ à la retraite de Carlos Checa.

De la bel ouvrage, surtout devant un Davide Giugliano parti de la pole-position mais épuisé sous le drapeau à damiers. Troisième ce matin, il a payé le fait de revenir à une compétition complète jamais plus affrontée depuis le Qatar l'an dernier, à cause de sa blessure.

Cependant, pour en arriver là, il a fallu que beaucoup abandonnent. Cette échéance a d'ailleurs tourné à l'hécatombe et les principales victimes ont été Chaz Davies, qui a enregistré sa deuxième casse de la journée sur sa 1199 Panigale, et Leon Haslam qui a violemment chuté avec son Aprilia peu après s'être frotté avec la Honda de Michaël van der Mark qui est aussi restée sur le carreau. Deux protagonistes de la course au titre qui ont ainsi perdu gros.

Côté Français, c'est aussi la Bérézina. Sylvain Guintoli est tombé dans le premier tour puis Randy De Puniet a de nouveau jeté l'éponge tandis que Christophe Ponsson le rejoignait peu après. Seulement treize pilotes ont vu le drapeau à damiers d'une course où David Salom manquait dès le départ. Celui qui a chuté lors d'une première manche de fait interrompue au drapeau rouge souffre d'un radius gauche fracturée et d'une contusion au coude. 

Pos Pilote Moto Temps
1 Jonathan Rea Kawasaki ZX-10R 34'06''825
2 Tom Sykes Kawasaki ZX-10R 34'11''224
3 Jordi Torres Aprilia RSV4 RF 34'32''845
4 Davide Giugliano Ducati Panigale R 34'37''678
5 Ayrton Badovini BMW S1000 RR 34'42''204
6 Matteo Baiocco Ducati Panigale R 34'45''643
7 Román Ramos Kawasaki ZX-10R 34'47''488
8 Leandro Mercado Ducati Panigale R 34'48''892
9 Michel Fabrizio Ducati Panigale R 35'02''547
10 Alex Lowes Suzuki GSX-R 1000 35'03''815
11 Santiago Barragán Kawasaki ZX-10R 35'36''438
12 Imre Tóth BMW S1000 RR -
13 Gabor Rizmayer BMW S1000 RR -
  Chaz Davies Ducati Panigale R -
  Michael van der Mark Honda CBR1000RR SP -
  Leon Haslam Aprilia RSV4 RF -
  Leon Camier MV Agusta 1000 F4 -
  Randy de Puniet Suzuki GSX-R 1000 -
  Christophe Ponsson Kawasaki ZX-10R -
  Sylvain Guintoli Honda CBR1000RR SP -
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Imola
Sous-évènement Course 2
Circuit Imola
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de course
Tags italie, jordi torres, kawasaki, tom sykes