Crutchlow se prend à rêver de Davies chez Pramac

Cal Crutchlow aimerait voir Chaz Davies revenir en Grands Prix, pourtant il a conscience qu'un tel transfert est aujourd'hui peu vraisemblable pour le Gallois comme pour les autres protagonistes du WSBK.

Crutchlow se prend à rêver de Davies chez Pramac
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Michael van der Mark, Honda WSBK Team et Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Chaz Davies
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team

Le passage du Championnat du monde Superbike par Imola, il y a deux semaines, avait fait naître son lot de rumeurs. Après le démenti du supposé lien entre Tech3 et Alex Lowes, c'est Crutchlow qui s'est efforcé de balayer les supputations qui ont fait état de son hypothétique retour en WSBK. "Je ne vais pas retourner en Superbike", a-t-il affirmé face à la presse, au Mans, sans laisser de place à une quelconque interprétation.

Jamais avare de sa parole, l'ancien Champion du monde Supersport en a profité pour livrer son sentiment sur les pilotes qui animent aujourd'hui les avant-postes du Superbike et sur leurs chances d'intégrer un jour le MotoGP.

"Van der Mark ? Je ne pense pas que ça se fera. Il n'y a pas de place pour lui, malheureusement", a-t-il estimé. "Est-il assez rapide ? Je ne le sais même pas. Je pense que c'est un bon pilote, mais est-il assez rapide pour être en Grand Prix et être celui que Honda va faire venir ? Je ne sais pas. Et les autres constructeurs, ici, ne vont certainement pas prendre le risque de le faire venir."

Rien à perdre pour Davies

Cinquième du Championnat du monde Superbike avec Yamaha, dans la foulée de son titre WSS, Cal Crutchlow a intégré le MotoGP en 2011 avec Tech3, comme l'avaient fait avant lui les Champions du monde James Toseland et Ben Spies. Depuis, le pont n'est plus aussi évident.

"J'ai toujours espéré que plus de pilotes Superbike viennent [en MotoGP], comme Johnny [Rea] ou Tom [Sykes]", souligne le pilote anglais. Quid de Chaz Davies, qui est déjà passé par les Grands Prix avant de s'imposer comme l'un des plus grands protagonistes du Mondial Superbike ? "Chaz, je veux le voir venir", s'est enthousiasmé Crutchlow.

Et c'est même au sein d'une équipe qu'il a déjà fréquentée que Crutchlow aimerait revoir Davies. "Je veux le voir venir chez Pramac, en gardant l'accord qu'il a actuellement avec Ducati. Pourquoi pas ? Mais il est très, très improbable que cela se réalise", a-t-il pondéré. "J'aimerais vraiment voir ça. Pourquoi pas ? Il n'y a rien à y perdre : s'il ne prend pas de plaisir ou s'il ne fait pas du très bon boulot, il peut retourner sur la Ducati officielle en Superbike. Ce ne sont que mes réflexions…"

"Il y a cinq ans j'imaginais que des gars allaient faire le passage, mais aucun ne l'a fait. Eugene [Laverty] a bien fait en venant maintenant (en 2015, ndlr) mais cela montre à quel point c'est difficile quand vous n'avez pas le meilleur [matériel]", a précisé Crutchlow. "C'est dur pour lui à l'heure actuelle, comme ça l'est pour beaucoup d'entre nous. Ça ne concerne pas uniquement les pilotes Superbike, ça peut être n'importe qui. Jack [Miller] et Tito [Rabat], ils sont parmi les plus rapides sur la grille et pourtant ils ont du mal. Ça n'est pas facile à l'heure actuelle."

partages
commentaires
Torres - "En Superbike on est unis et soudés, pas en MotoGP"
Article précédent

Torres - "En Superbike on est unis et soudés, pas en MotoGP"

Article suivant

Officiel - Rea et Kawasaki prolongent pour deux ans

Officiel - Rea et Kawasaki prolongent pour deux ans
Charger les commentaires