Ducati : "Travailler comme si on avait perdu la course"

partages
commentaires
Ducati :
Par :
27 févr. 2019 à 13:40

Le directeur général de Ducati Corse savoure le week-end incroyable réalisé par Álvaro Bautista et son équipe, mais reste prudent concernant les performances de la Ducati V4 R sur les manches à venir.

Gigi Dall’Igna a vu son tout nouveau projet largement récompensé le week-end dernier en Australie avec les trois victoires consécutives de sa nouvelle recrue, Álvaro Bautista. Fin janvier, il préférait se montrer prudent au vu de l’importante charge de travail qu’il restait à mener pour que la Ducati V4 R soit prête pour la première manche. Un mois plus tard, la nouvelle moto de Borgo Panigale et l’équipe ont démarré au sommet la saison, en battant à plates coutures le binôme Rea-Kawasaki pourtant si dominateur ces dernières années.

Lire aussi :

Temporiser

Si le directeur général de Ducati Corse croyait en sa machine, il croyait également en son "nouveau" pilote : "Je connais Álvaro depuis de nombreuses années et j’ai toujours pensé qu’il avait beaucoup de talent. J’ai travaillé avec lui un moment en 125cc et en 250cc, et je me suis toujours demandé comment cela se faisait qu’en MotoGP il ne soit pas parvenu à exprimer son potentiel car c’est honnêtement l’un des plus grands talents que j’ai vus". Mais à peine les courses terminées, les deux hommes ont repris leur ligne de conduite. "Nous nous sommes dit qu’il fallait travailler comme si on avait perdu la course", a-t-il déclaré.

L’humilité est en effet de rigueur dans l’équipe Ducati, qui temporise l’emballement autour de sa performance. "Je pense que nous n'avons pas un atout qui ressort en particulier. Je pense plutôt que c'est le compromis qui est la clé, car nous sommes arrivés à la fin de la course avec de bons pneus par rapport à nos concurrents. Bien sûr, la puissance du moteur est un peu plus élevée que pour les autres, mais pour être franc, ce n'est pas complètement différent par rapport aux autres. Nous avons des points faibles sur lesquels nous devons travailler car l'écart va se resserrer avec nos rivaux lors des prochaines courses", a poursuivi l’Italien.

Ces points faibles, très justement, sont essentiellement au nombre de deux : la stabilité de la moto et son comportement dans les virages. Pour Dall’Igna, il est fondamental de progresser sur ces deux points avant de pouvoir penser à réitérer la performance du week-end australien : "Nous devons jouer un peu plus sur les réglages afin de trouver des réponses à ces questions et vraiment être compétitifs."

Aucun pronostic

Quoiqu’il en soit, Bautista a été le seul pilote Ducati à se montrer réellement compétitif en Australie et il a totalement dominé son coéquipier, Chaz Davies, ainsi que Eugene Laverty et Michael Ruben Rinaldi. Cette différence de résultats n’inquiète pas outre mesure le constructeur. "Chaz a eu beaucoup de problèmes de santé durant les essais hivernaux, donc il ne pouvait pas beaucoup attaquer", a justifié Dall’Igna. "Et quand vous ne pouvez pas beaucoup attaquer, vous ne pouvez pas trouver un bon compromis, de bons réglages, et je pense que c'est le problème principal de Chaz en ce moment."

La saison s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour Ducati, mais pas question pour l’instant de se considérer comme un prétendant au titre. "Nous démarrons, le projet est totalement nouveau. Chaque course sera pour nous un nouveau départ", a rappelé Dall’Igna. "Je pense que nous ne sommes pas prêts à être devant sur toutes les courses. Notre moto a des points faibles et il faut que nous y remédions avant d'être sûrs de pouvoir nous battre pour le championnat."

Lire aussi :

Si Gigi Dall’Igna est en première ligne pour s’exprimer au nom de l’équipe et du constructeur, son avis est largement partagé dans le clan Ducati. "Le championnat est long et nous savons que certaines courses ne seront pas si simples, et cela commencera probablement dès Buriram", a expliqué Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati Corse au site officiel WorldSBK. "Johnny [Rea] est un pilote très fort et le package Kawasaki a prouvé sa compétitivité. Nous sommes très contents d’avoir commencé de cette façon et j’espère que nous pourrons continuer comme cela. C’est bien évidemment bon pour le moral d’Álvaro de débuter en WorldSBK ainsi, cela le rend plus fort et confiant, mais ce n’est que le début. Nous sommes simplement contents et nous verrons ce qui se passera ensuite."

 
Article suivant
Rea espère "pouvoir défier plus" Bautista

Article précédent

Rea espère "pouvoir défier plus" Bautista

Article suivant

Tom Sykes "assez surpris" par la BMW

Tom Sykes "assez surpris" par la BMW
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Chaz Davies , Álvaro Bautista
Équipes Ducati Aruba.IT
Auteur Charlotte Guerdoux
Be first to get
breaking news