Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir

partages
commentaires
Davies, distancé, compte sur Aragón pour rebondir
Par :
4 avr. 2019 à 08:30

Dominé par son nouveau coéquipier depuis le début de l’année, le pilote gallois n’est pas encore parvenu à exploiter le potentiel de sa Ducati V4 R, et compte sur le circuit qui lui a toujours réussi pour revenir aux avant-postes.

La saison de Chaz Davies se lancera-t-elle véritablement en Aragón ce week-end ? Après deux premières manches très compliquées, le vice-Champion du monde 2018 n’est pour l’instant que 11e du championnat avec 18 points, quand son coéquipier, Álvaro Bautista, caracole en tête avec 124 points. Blessé durant la pré-saison puis en difficulté au guidon de la nouvelle Ducati V4 R, il n’a pas encore trouvé la clé pour faire fonctionner sa machine, et compte sur le rendez-vous espagnol, qui lui a toujours réussi, pour y parvenir enfin.

Lire aussi:

"Je n’irais pas jusqu’à dire que la manche d’Aragón est une piste où tout va fonctionner au vu des sept victoires que j’y détiens, car ce n’est pas aussi simple que cela. Il est certain que c’est une piste qui, sur le papier, est meilleure pour moi et cela pourrait aider à masquer certains problèmes, mais nous devons continuer à travailler dur afin de trouver les meilleurs réglages possibles", a-t-il déclaré.

En effet, le tracé espagnol est celui sur lequel le Gallois s'est le plus imposé dans sa carrière, aussi bien avec BMW à ses débuts, qu’avec Ducati ensuite. Hormis en 2014, il y a gagné chaque année, de 2013 à 2018, et y a également presque toujours terminé sur le podium. Des statistiques qui ont de quoi le rassurer avant d’entamer la troisième manche d’une saison 2019 compliquée.

En Australie puis en Thaïlande, les six victoires consécutives de Bautista ont ôté les doutes concernant la compétitivité de la V4 R, et mis encore plus en avant l’incompréhension des problèmes rencontrés par Davies. Déjà en retrait lors des tests, il bénéficiait cependant d’un retard de roulage dû à ses blessures, et se montrait très optimiste à ce moment-là.

La sanction est véritablement tombée lors des premières courses, en Australie. Après deux top 10 en Course 1 et en Course Tissot Superpole, il a finalement conclu la Course 2 en septième position, des résultats qu’il expliquait alors difficilement. "Je sais comment gérer une course à Phillip Island, et j’ai l’impression d’avoir relativement conservé mes pneus, mais j’ai rencontré des difficultés auxquelles je ne m’attendais pas", expliquait-il au terme du week-end australien. "Cela montre que nous sommes inexpérimentés avec cette nouvelle moto. Je pensais que mon rythme pourrait nous faire terminer dans le top 6, et cela n’a pas été le cas."

La manche thaïlandaise s’est révélée encore plus compliquée, entre une erreur et un problème technique. Lors de la Course 1, le pilote de 32 ans était bien placé pour envisager de se battre pour le podium, "un objectif réaliste" selon ses dires, cependant il est parti à la faute. S’il a pu repartir, il a terminé en 15e position, avant de se classer huitième lors de la course sprint, puis d’abandonner en Course 2. "C’est décevant de ne pas tirer profit de nos progrès, car j’avais un bon rythme de course et mon feeling avec la moto était bien meilleur", concluait-il alors, déjà distancé de 106 points par son coéquipier.

Lire aussi:

Après ces contre-performances, Davies espère retrouver la place qui est la sienne, au sein du top 5 et sur le podium, et redevenir l’adversaire de taille que Jonathan Rea a affronté ces quatre dernières années. "Nous avons réalisé deux jours de tests tout de suite après Buriram qui ont été plutôt bons. Je me rends donc en Aragón pour confirmer les progrès que nous avons effectués et pour passer un cap car, comme Álvaro continue de le prouver, le potentiel de notre moto est très élevé, et c’est désormais à nous de le montrer", a-t-il déclaré en vue de la manche espagnole.

 
Article suivant
Performance et continuité, les priorités pour Loris Baz

Article précédent

Performance et continuité, les priorités pour Loris Baz

Article suivant

Le WorldSSP300 fait sa rentrée : 50 rivaux pour Ana Carrasco

Le WorldSSP300 fait sa rentrée : 50 rivaux pour Ana Carrasco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragón
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Chaz Davies
Équipes Ducati Aruba.IT
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir toute l'actu