Davies de retour aux avant-postes

partages
commentaires
Davies de retour aux avant-postes
Par :
10 avr. 2019 à 07:40

Le pilote Ducati était étrangement loin depuis les tests de pré-saison, et ne comptait qu’une septième place pour meilleur résultat. Aragón, son tracé fétiche, lui a enfin permis de remonter sur le podium, et d’envisager une bonne saison 2019.

Chaz Davies avait beaucoup misé sur la manche d’Aragón pour faire oublier son mauvais début de saison. Après des tests hivernaux compliqués et six premières courses au-delà du top 5, le rendez-vous espagnol s’annonçait crucial pour le Gallois, qui y avait toujours été performant par le passé. Les choses sont finalement rentrées dans l’ordre, même si l'édition 2019 restera comme la première où le Gallois ne s'est pas imposé avec Ducati en Aragón.

Deux podiums et un top 4

Si beaucoup ne s’expliquaient pas les difficultés du pilote Ducati, quand son nouveau coéquipier, Álvaro Bautista, écrasait tout, pour lui les choses étaient claires. "Les progrès ont été ralentis par mes blessures, mais dès le début de l’année j’étais remis, seulement j'ai le sentiment qu'on est peut-être allé dans la mauvaise direction avec certaines choses durant les tests. Nous sommes revenus un peu sur nos pas, à une sorte de réglage de base, et cela semble être une direction un peu meilleure à suivre", a-t-il expliqué au site officiel du WSBK.

Lire aussi:

Ces réglages semblent lui avoir convenu, puisqu’après deux manches en dents de scie, il a fait son apparition dans la lutte pour le podium en Espagne, et a ainsi terminé à deux reprises dans le top 3, en Course 1 et Course 2, en plus d'une quatrième place lors de la Course Tissot Superpole. "Je suis assez satisfait de ce résultat, et surtout de retrouver le podium. Je crois que je suis plus content pour mon équipe que pour moi, car ils ont travaillé très dur tout au long de l’hiver et des premières courses. Ce n’est pas simple lorsque les choses ne fonctionnent pas bien, mais ce résultat est pour eux et pour tout le travail qu'ils n'ont eu de cesse de réaliser depuis qu'on a reçu cette moto cet hiver", a-t-il déclaré à sa descente du podium samedi.

Davies aurait même pu viser un doublé Ducati en Course 2, en terminant deuxième derrière son coéquipier, mais il a commis une erreur dans le premier virage du dernier tour, et a vu cette position lui échapper en faveur de Jonathan Rea : "Je suis un peu déçu par ça. L'une des choses que l'on n'a pas encore réussi à régler, c'est que lorsque j'essaye d'appliquer mon style, un peu plus agressif, j'ai tendance à avoir un retour de grip extrême en entrée de virage et ça me pousse un peu. C'est ce qui s'est passé au début du dernier tour, j'ai freiné tard et fort, et j'ai alors eu ce grip de dingue au point que j'ai failli manquer le virage et j'ai laissé la porte ouverte à Johnny. J'espérais avoir une autre opportunité de le passer à la fin de la course, mais je n'ai eu aucune chance, il a fait un bon secteur au milieu. J’ai pensé au dernier virage, mais au final, aucune porte n’était ouverte."

Malgré son erreur, le pilote de 32 ans a progressé de course en course, et a réalisé sa meilleure performance du week-end lors de la dernière épreuve, où il s’est emparé de la seconde place et s’y est maintenu de nombreux tours, parvenant même à créer un écart avec ses poursuivants : "Je suis content d'avoir confirmé mes résultats de [samedi], d'avoir pu faire ma course. J'ai été en tête du groupe pendant un moment et j'ai maintenu mon rythme. Ce n’était pas simple ici, avec le vent. Je pense qu'il était plus difficile d'être en tête et d'être le premier à prendre le vent, car on trace le chemin et on ouvre la route, ou en tout cas on donne aux autres un couloir à suivre. Quoi qu'il en soit, c'était bien, nous avons fait de gros progrès ce week-end. J’espère que nous allons construire là-dessus la semaine prochaine, à Assen."

Plus de confiance

Il pourra en effet très rapidement noter l’évolution de ses progrès, puisque les deux manches se suivent de seulement quelques jours au calendrier, et le pilote Ducati sait déjà où progresser aux Pays-Bas : "Je pense qu’il faut que j'aie les sensations que je veux avec la moto avec plus de régularité sur la durée de la course. Une régularité du point de vue électronique. Durant cette course en particulier, à partir de la mi-course je dirais, j'ai senti que le grip sur le flanc du pneu n'était pas particulièrement bon, je perdais beaucoup de temps sur l'angle dans les virages rapides, mais ensuite j'arrivais à me rattraper grâce à un bon grip en traction. Nous devons donc nous intéresser un peu au grip sur l'angle, ainsi qu'à la régularité du frein moteur sur la durée de la course, ce genre de choses. De façon générale, les progrès sont notables."

En dépit des évolutions qu’il reste à mener sur sa Ducati V4 R, un cap a clairement été franchi en Espagne, et Davies a pu de nouveau s’affirmer comme un adversaire de taille pour le podium. "Je ne suis pas encore là où je voudrais être, mais nous avons définitivement plus de régularité. Ce n’est pas qu’ici, c’était déjà le cas en Thaïlande", a-t-il commenté. "Je suis plus confiant quant au fait qu'on ait connu un tournant, mais je sens qu’il y a encore de gros progrès à faire. Je ne suis pas encore à l’aise à 100% mais il y a du mieux, et c’est le plus important."

À présent qu’il s’est rassuré, le Gallois envisage la suite de sa saison de manière beaucoup plus positive qu’il ne l’aurait fait il y a encore quelques semaines : "Il y a beaucoup de circuits différents, mais j’ai plus confiance en la moto maintenant et l’équipe comprend un peu mieux mes besoins. Nous n'en sommes pas encore du tout à 100% et, même pendant la course, il y a beaucoup de choses pour lesquelles je n'ai pas la possibilité de faire exactement ce que je veux, mais on est quand même dans la bagarre pour le podium. Ce serait bien que je me positionne quelque part entre Álvaro et les autres, mais pour le moment je vais continuer à travailler. Je suis très reconnaissant envers Ducati, car ils sont derrière moi à 100%, ils poussent tout le temps et essayent de me fournir la moto dont j'ai besoin."

Ne pouvant que s’incliner devant son coéquipier et sa très grande domination depuis le début de l’année, Davies ne cache pas son envie de pouvoir lutter contre lui à un moment donné : "Je suis content pour lui, c'est une nouvelle victoire sans bavure. Espérons que le moment viendra où je pourrai me rapprocher."

Avec Willy Zinck

 
Article suivant
Moto disparue et accusations diverses : Barberá et son team en conflit

Article précédent

Moto disparue et accusations diverses : Barberá et son team en conflit

Article suivant

Ten Kate, toujours sans "véritable" explication de Honda

Ten Kate, toujours sans "véritable" explication de Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragón
Lieu MotorLand Aragón
Auteur Charlotte Guerdoux