De Angelis bientôt en piste, quatre mois après son accident

Dans trois semaines, Alex de Angelis fera son retour à la compétition, pour la première fois depuis le grave accident dont il a été victime pendant les essais du Grand Prix du Japon MotoGP, en octobre dernier.

De Angelis bientôt en piste, quatre mois après son accident
Alex de Angelis, Ioda Racing Team
Alex de Angelis
Alex de Angelis, Octo Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Octo Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Octo Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Ioda Racing Team
Alex de Angelis, Ioda Racing Team

Contractuellement lié à Iodaracing, il suit l'équipe dans son changement de cap de dernière minute et intègre par conséquent le Championnat du Monde Superbike. L'agenda est serré, puisqu'il ne comporte qu'une séance d'essais, le traditionnel test organisé à Phillip Island au début de la semaine qui se conclura par la première manche de la saison.

"Ces essais me permettront d'avoir un premier contact avec une Superbike, car je n'en ai jamais testée jusqu'à présent", explique Alex de Angelis sur le site officiel du WSBK. "Je regrette de ne pas avoir pu réaliser d'essais pendant l'hiver, mais c'est comme ça. Les premières courses nous serviront de tests, pour progresser le plus tôt possible."

L'engagement d'Iodaracing en WSBK s'appuie sur les RSV4 pilotées l'an dernier par Leon Haslam et Jordi Torres, qu'Aprilia ne souhaite plus aligner officiellement. Le palmarès de la marque italienne en Superbike (notamment ses trois titres Pilotes depuis 2010) et la bonne base technique sur laquelle peut s'appuyer la moto laissent espérer à De Angelis qu'il pourra compenser le manque de préparation de cette nouvelle campagne.

"Fin 2015, l'Aprilia était une moto qui gagnait des courses, alors on va bien voir quelle est désormais la différence avec les autres marques, qui ont travaillé pendant l'hiver. J'espère qu'Aprilia ne sera pas qu'un fournisseur mais qu'ils feront partie intégrante de l'équipe", souligne-t-il, voyant là une opportunité de rebond pour son team comme pour lui : "Je suis certain que Iodaracing a plus de chances de réussir en WSBK qu'en MotoGP et j'espère retrouver le haut du classement, car je n'ai plus été en mesure d'y figurer depuis un moment et ça me manque."

De Angelis est-il physiquement prêt ?

Outre le niveau de la moto, il faudra également évaluer la santé du pilote. Son accident, survenu à Motegi il y a près de quatre mois, lui avait valu de multiples fractures aux vertèbres, aux côtes, au sternum et à la clavicule, ainsi qu'une contusion pulmonaire et un œdème cérébral.

Après trois semaines à l'hôpital, Alex de Angelis a pu retrouver son domicile et peu à peu récupérer. Ces dernières semaines, il a multiplié les activités, et en particulier de la course à pied ou du flat track, cependant il n'a pu prendre part à aucune séance d'essais sur piste durant toute l'intersaison.

"A l'heure actuelle, on ignore quelles sont vraiment mes conditions physiques", indique-t-il. "Je n'ai pas piloté depuis l'accident et les essais qui précèderont Phillip Island seront également importants pour cette raison. Je ne peux pas complètement contracter mon biceps et je manque donc de force dans le bras droit. C'est une question de temps."

partages
commentaires
Officiel - 24 pilotes inscrits pour la saison 2016 du WSBK
Article précédent

Officiel - 24 pilotes inscrits pour la saison 2016 du WSBK

Article suivant

Essais Aragón - L'heure des choix pour Kawasaki et Milwaukee

Essais Aragón - L'heure des choix pour Kawasaki et Milwaukee
Charger les commentaires