Des signaux d'alerte pour Torres et Haslam

partages
commentaires
Des signaux d'alerte pour Torres et Haslam
Par : Léna Buffa
19 sept. 2015 à 16:46

A ce stade du week-end, le bilan est plutôt contrasté pour les pilotes Aprilia, qui ont alterné jusqu'ici belles performances et signaux d'alerte.

Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Jordi Torres, Aprilia Racing Team
Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Leon Haslam, Aprilia Racing Team

C'est Jordi Torres qui s'en sort le mieux, avec une qualification en cinquième place. Au préalable, le pilote espagnol s'est mis en évidence en dominant la séance d'essais libres disputée ce matin, mais il a également reçu de sérieux avertissements de la part de sa RSV4, avec pas moins de trois chutes en l'espace de deux jours.

"Mes deux glissades ont des causes similaires : j'ai encore du mal au freinage," expliquait-il dès hier. "Heureusement, ce n'était que des chutes à vitesse basse, sans gros dégâts."

Peu de dégâts, mais une mise en garde suffisamment claire, alors que son entrée de virage reste encore trop turbulente. "C'est un bon week-end pour nous, même si je suis encore un peu limite avec l'avant," admet-il ce soir. "Quand j'essaye d'attaquer, la moindre erreur est fatale. Mais, globalement, j'ai un bon rythme."

"Partir de la cinquième place, ça n'est pas mal. L'important, cela va être de rester collé aux meilleurs dès le départ et de me battre contre eux," annonce Jordi Torres. "Le podium n'est pas mon objectif premier : je veux rester dans le groupe de tête jusqu'au bout et apprendre de ceux qui sont devant. Ensuite, le résultat viendra de lui-même."

Haslam préfère la fraîcheur

Leon Haslam a chuté, lui aussi, ce matin, toutefois c'est plutôt sa performance dans la chaleur qui l'inquiète. Rapide en matinée, il a totalement disparu des radars en Superpole, englué dans le bas du classement d'une séance disputée par onze pilotes seulement.

"Après les EL3 j'étais très content : j'ai parcouru la distance de la course avec les mêmes pneus, en maintenant un bon rythme et en enregistrant le meilleur "temps idéal" (le premier chrono au cumul des meilleurs partiels, ndlr). J'ai eu, au contraire, beaucoup de difficultés cet après-midi, avec la hausse des températures," explique le pilote anglais.

Un constat de mauvais augure pour Haslam, alors que l'on annonce plus de 30°C dans l'air de Jerez demain. "Il faut réfléchir à quelque chose pour demain," martèle-t-il. "Si j'arrive à retrouver le feeling que j'avais en EL3, alors je pourrai faire une belle performance malgré mon départ de la quatrième ligne."

Prochain article WSBK
Niccolò Canepa convoqué en justice pour blessures involontaires

Previous article

Niccolò Canepa convoqué en justice pour blessures involontaires

Next article

Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike

Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Jerez
Catégorie Samedi
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Leon Haslam , Jordi Torres
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de qualifications