Deux courses et deux premiers points pour Gagne en Superbike !

Le jeune Américain, engagé à Laguna Seca par l'équipe Ten Kate, a convaincu en parvenant à s'immiscer dans le top 15 lors des deux courses courues sur le circuit californien.

Deux courses et deux premiers points pour Gagne en Superbike !
Jake Gagne, Honda World Superbike Team
Alex Lowes, Pata Yamaha, Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Jake Gagne, Honda World Superbike Team
Jake Gagne, Honda World Superbike Team
Alex Lowes, Pata Yamaha, Stefan Bradl, Honda World Superbike Team, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha, Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team, Roman Ramos, Team Go Eleven
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Stefan Bradl, Honda World Superbike Team
Jake Gagne, Honda World Superbike Team
Roman Ramos, Team Go Eleven, Stefan Bradl, Honda World Superbike Team, Jake Gagne, Honda World Superbike Team
Jake Gagne, Honda World Superbike Team, Randy Krummacher

Pour ses débuts en World Superbike, il n'a pas déçu ! Aligné par l'équipe Ten Kate pour la huitième manche de la saison sur le circuit de Laguna Seca, Jack Gagne n'a pas fait que de la figuration et a très bien négocié cette première expérience avec la catégorie, en terminant ses deux courses dans les points. 

Engagé en championnat de Superbike MotoAmerica et vainqueur de la Red Bull Rookies Cup en 2010, le jeune Américain n'a pas fait de bruit tout au long du week-end, concentrant tous ses efforts pour emmagasiner de l'expérience sur une moto qui ne lui était pas familière. Et dans ces conditions peu évidentes, alors que la structure néerlandaise est encore sous le choc de la disparition de Nicky Hayden, le Californien n'a pas démérité en accusant un retard somme toute très raisonnable avec son coéquipier du week-end, l'Allemand Stefan Bradl

Et même s'il n'est pas parvenu à se qualifier directement pour la Superpole 2 – ce qui tenait de toute façon de la gageure compte tenu de sa relative inexpérience et de la faible compétitivité de la Fireblade cette saison –, le régional de l'étape était loin d'être ridicule au soir de la première journée d'essais, puisqu'il était crédité du 17e temps, trois rangs seulement derrière Bradl.

Chutes dans le Corkscrew vendredi

Une contre-performance à l'inverse pour l'Allemand, qui a brillé par le passé en MotoGP sur le tracé américain, puisqu'il y avait signé la pole position en 2013 sur une Honda, avant de finir deuxième en course dans le sillage de Marc Márquez. Celui-ci a même provoqué la sortie du drapeau rouge après un accident en entrée du fameux Corkscrew – un sort que Gagne allait d'ailleurs également subir quelques instants plus tard.

D'où un manque de roulage qui s'est sans doute avéré préjudiciable à l'heure de se qualifier, puisque les deux pensionnaires de Ten Kate n'ont pas été en mesure de faire mieux qu'une sixième ligne, Bradl (17e) devançant Gagne (18e).

Qu'à cela ne tienne, ce dernier a réalisé une première course solide et sans fioriture, pour aller chercher son premier point en Superbike grâce à une 15e place à l'arrivée. "Ce fut une bonne course et je suis très content", s'est-il réjoui à l'issue de l'épreuve. "La chose la plus importante est que nous ayons couvert les 25 tours et appris beaucoup à propos du comportement de la moto tout au long de la distance de course, mais aussi concernant les autres pilotes avec lesquels j'évoluais. C'est un rêve qui se réalise que de finir ma première course de Superbike dans les points."

Le même résultat attendait le jeune homme de 24 ans lors de la Course 2, même si cette fois-ci la 14e position a longtemps semblé à sa portée. Engagé dans une belle bataille avec Randy Krummenacher, Gagne n'a dû s'incliner à deux tours du but qu'en raison d'un manque de grip à l'arrière de sa machine. "Au début, j'étais un peu déçu avec mon résultat, et évidemment j'aurais adoré rester plus près des gars devant moi, mais j'ai beaucoup appris ce week-end", relativise l'Américain. "J'ai rencontré quelques difficultés par rapport à la course d'hier [samedi], en particulier avec l'arrière, et cela m'a causé des vibrations, qui ont engendré d'autres problèmes. J'ai eu quelques frayeurs, et j'ai presque chuté, donc je suis content au final d'avoir ramené la moto au garage en un seul morceau. Dans tous les cas cela a été une formidable expérience, et les fans ont été absolument incroyables."

Bradl a pour sa part bouclé les deux courses du week-end à la 11e place, ramenant d'importants points dans le cadre du championnat, alors que Lorenzo Savadori s'est encore un peu plus rapproché, ne figurant plus qu'à une unité de l'Allemand au général (64 contre 63 points).

partages
commentaires
Pour Yamaha, l'un des pires week-ends de la saison
Article précédent

Pour Yamaha, l'un des pires week-ends de la saison

Article suivant

Selon Ezpeleta, le Superbike doit revenir à son "idée originelle"

Selon Ezpeleta, le Superbike doit revenir à son "idée originelle"
Charger les commentaires