Avec son doublé, Rea n'est plus qu'à cinq points du titre

Le pilote Kawasaki n'aura besoin d'inscrire que cinq points lors de la prochaine manche pour être titré. Une situation qui doit beaucoup au déroulement du week-end portugais, où ses rivaux ont flanché.

Quand viendra l'heure de faire les comptes de cette saison, il est fort probable que cette dixième manche du championnat 2017 de Superbike revêtira une place particulière dans le dénouement de celui-ci.

Car après un début d'année parfaitement maîtrisé, Jonathan Rea avait plutôt géré une avance déjà importante au tiers de la saison. Mais suite au doublé de Chaz Davies, il y a un mois sur le Lausitzring, alors que les Kawasaki semblaient être les mieux placées pour s'imposer, le Nord-Irlandais était décidé à laver l'affront.

Et de quelle manière, puisque le double Champion du monde en titre y a répondu lui aussi par un doublé. Pas même la règle de la grille inversée, qui l'a forcé à prendre le départ depuis la neuvième position, pas même un problème électronique, ne sont venus interrompre la marche vers la victoire de Rea.

Un retard résorbé en moins de deux tours

En l'espace d'à peine un tour et demi, son départ lointain fut effacé, après une belle passe d'armes tout en glissade sur Leon Camier, dans la descente menant au virage 10. Le début d'une chevauchée solitaire pour le pilote Kawasaki, qui allait quelques minutes plus tard remporter son quatrième succès de la saison, et signer son premier doublé, le quatrième de l'année, depuis Assen.

"Je suis très content de gagner, et hormis un petit problème c'était comme sur des roulettes", s'est réjoui le numéro 1 après la Course 2. "J'ai réalisé quelques dépassements difficiles lors des premiers tours, et dès que je me suis retrouvé devant j'ai pu prendre mon rythme et m'échapper."

Les répercussions de ce doublé sont d'autant plus fortes que ses deux rivaux pour le titre n'ont pas marqué le moindre point lors de ce second acte. Si pour Tom Sykes, la chose était courue d'avance suite à son forfait sur blessure, Davies pouvait quant à lui légitimement espérer refaire le coup de la veille et se poster en dauphin.

Las pour le Gallois, une chute à trois tours de la fin a grandement compromis ses ambitions de titre cette année, alors qu'une lueur d'espoir s'était faite jour lors de la dernière manche en Allemagne. Mais pour Rea, cet abandon fut comme une libération, d'autant plus qu'il était la proie de nouveaux pépins techniques. "Nous avons eu des réglages complètement différents aujourd'hui", reprend-il. "La moto m'a fourni beaucoup de retours, et j'ai été capable de piloter à mon rythme, mais à huit tours de l'arrivée, j'ai eu une baisse de puissance sur le deuxième rapport. Mais au fil des tours j'ai pu voir que l'écart [avec les autres pilotes] restait constant, et ensuite j'ai vu Chaz sortir et ça m'a permis de souffler. Nous avons eu notre dose de malchance cette saison avec Donington."

Avec 120 points d'avance sur Sykes et 135 sur Davies, autant dire que les jeux sont presque joués. Rea est en effet en posture de plier l'affaire dès la prochaine échéance, à Magny-Cours. Une nouvelle source de motivation, si tant est qu'il en a besoin. "L'avance en tête du championnat est massive désormais, et nous pouvons aller à Magny-Cours en songeant à le remporter en France. Si nous avons un week-end suffisamment solide à Magny-Cours, nous pouvons le faire."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Portimao
Sous-évènement Course 2
Circuit Algarve Motor Park
Pilotes Jonathan Rea
Type d'article Réactions