Ducati - Week-end compliqué, malgré de nombreuses nouveautés

Les pilotes de la marque transalpine, Chaz Davies et Davide Giugliano, ont vécu deux courses difficiles à Misano. Pourtant, le développement de la Panigale R se poursuit sans relâche.

Ducati - Week-end compliqué, malgré de nombreuses nouveautés
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Davide Giugliano, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati
Davide Giugliano, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati Team
Davide Giugliano Aruba.it Racing - Ducati
Davide Giugliano, Aruba.it Racing - Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Davide Giugliano, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it - Ducati SBK, Ducati 1199 Panigale R
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Davide Giugliano, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati Team

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Ducati. Devant leur public (67 000 spectateurs ce week-end), les pilotes de la marque ont été coupables de plusieurs erreurs. Davide Giugliano à terre par deux fois le samedi (14e de la première course), puis Chaz Davies le dimanche (abandon) n'ont pas entamé la bonne humeur au sein des gradins.

Pour le dernier nommé, ce résultat blanc - le second après celui enregistré à Donington - constitue un revers probablement irrémédiable dans sa lutte avec les flèches vertes de Jonathan Rea et Tom Sykes, lui qui se trouve désormais 3e à 99 points du leader.

''Je suis simplement déçu ; nous avions montré un bon rythme tout le week-end, mais nous n'avons pas pu transformer notre performance'', explique le Gallois. ''La chute est difficile à expliquer. Je ne me sentais pas à la limite, je négociais ce virage lent à une vitesse habituelle, mais c'est la course. Heureusement, je n'ai pas subi de blessure trop sérieuse (la roue avant de Michael van der Mark l'a percuté lorsqu'il était à terre, ndlr). Mon poignet droit est douloureux, mais j'espère être de retour à 100% très vite et me battre pour de meilleurs résultats à Laguna Seca dans trois semaines.''

Après cet incident, Giugliano était le seul officiel Ducati à pouvoir ramener quelques points à Bologne. Ce qu'il fit au terme d'une course solide, achevée à la 3e place. ''Je m'attendais à une chute de performance de mes pneus en fin de course, mais cela n'est jamais arrivé. C'est la raison pour laquelle je contrôlais l'usure des pneus en début d'épreuve. C'était cependant important de revenir sur le devant de la scène après la déception d'hier. Je veux dédier ce podium à Fabrizio Pirovano, qui nous a quittés il y a quelques jours, et à sa famille'' a-t-il déclaré.

Des améliorations concluantes sur la Panigale

Cette manche nationale particulièrement mouvementée n'a pas permis d'exprimer pleinement les améliorations apportées à la Panigale R. Les Rouges s'étaient testés sur la piste de Misano peu avant que le paddock du World Superbike ne débarque.

Ernesto Marinelli, le Directeur du Projet Ducati Superbike, nous détaille ce processus d'essais et les résultats concluants. ''Il s'agit d'éléments électroniques que nous faisons évoluer constamment, tant au niveau des stratégies que de la gestion du moteur. Nous avons des nouveautés concernant la gestion du frein moteur, des changements [de rapports] et de l’optimisation de la gestion des soupapes. De plus, ces essais nous ont permis d'obtenir des retours positifs en ce qui concerne certaines parties du châssis, liées aux réglages de la moto'', explique-t-il pour Motorsport.com, précisant que des nouveautés hydrauliques avaient également été à l'étude.

Ces tests font suite à l'apparition en Aragón d'une nouvelle sortie d'échappement, ainsi que d'une mise à niveau du moteur. Des modifications appréciables, même si la Kawasaki reste plus véloce. ''Cela nous a permis de faire un pas en avant significatif sur les autres circuits. Maintenant, la gestion du moteur est meilleure et la vitesse en ligne droite est compétitive. C’était, auparavant, l'un de nos Talons d'Achille et nous avons réussi à l’améliorer avec l'introduction des deux innovations que vous avez mentionnées", se félicite l'ingénieur. "Malheureusement, l'écart sur la Kawasaki n'a pas été comblé complètement malgré l'introduction de nouvelles pièces, mais il l'a réduit de plus de la moitié. Cela a déjà fait une grande différence."

Ducati va désormais s'atteler à proposer d'autres innovations, tout en préservant la fiabilité de la machine. ''Pour le moment, nous ne travaillons pas sur une section particulière, mais à 360 degrés. Il y a le développement qui concerne le moteur, que nous prolongeons afin d'améliorer la performance de la moto ; il y a également le développement du véhicule, qui se poursuit pour optimiser le comportement des suspensions, la réduction des masses, les détails électroniques mais aussi le câblage. Ce sont des aspects qui sont développés en parallèle et introduits dès qu’ils apportent performance et fiabilité en quantité égale", conclut Ernesto Marinelli.

partages
commentaires
Essais Misano - Sykes sur un rythme record après un test chargé

Article précédent

Essais Misano - Sykes sur un rythme record après un test chargé

Article suivant

Le team Puccetti s'intéresse au WSBK et à Melandri

Le team Puccetti s'intéresse au WSBK et à Melandri
Charger les commentaires