En tête des essais libres, Savadori pense déjà à la course

Lorenzo Savadori s'est distingué ce vendredi en signant le meilleur temps de la première journée d'essais libres de Sepang.

En tête des essais libres, Savadori pense déjà à la course
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team
Lorenzo Savadori, IodaRacing Team

Sur une piste qu'il a arpentée il y a six ans en 125cc, celui qui porte désormais les couleurs du team Iodaracing et d'Aprilia en Mondial Superbike a su rapidement trouver ses marques pour se mêler aux autres protagonistes du championnat durant les deux heures de roulage du jour.

C'est à la toute fin de la seconde séance qu'il a trouvé la clé pour se propulser au sommet de la hiérarchie, et ce alors que les progrès massivement enregistrés par le peloton WSBK l'avaient fait sortir momentanément du top 10, zone salvatrice pour quiconque souhaite éviter de disputer la première phase de la Superpole, au programme samedi.

"Ce tracé est encore plus insidieux pour moi compte tenu de son nouveau bitume, parce qu'il n'y pas de véritable trajectoire à suivre dans ces conditions", explique le pilote italien. "Et puis je n'étais pas venu à Sepang depuis 2010, quand je courais en 125cc, et je n'y étais jamais venu avec la RSV4 Superbike, qui est encore une moto que je dois découvrir. Ce meilleur temps de la journée est donc une belle satisfaction."

"Voir son nom devant tous les autres, ça fait plaisir et c'est également satisfaisant d'être d'emblée en Superpole 2, sur une piste sur laquelle je ne courais pas depuis des années et qui m'est pratiquement inconnue", se félicite Savadori. "Je suis très satisfait de ce résultat et je souhaite remercier le team Iodaracing et Aprilia pour le travail qu'ils abattent et l'aide qu'ils m'apportent grâce à leur expérience, en particulier ici, en Malaisie."

Depuis l'entame de la saison, Lorenzo Savadori est devenu un habitué de la qualification directe pour la Superpole 2, qu'il n'a manquée qu'une fois, en Thaïlande. Reste désormais le plus dur : confirmer. Or, outre sa position sur la grille, ce qui intéressera tout particulièrement l'Italien samedi c'est de préparer sa RSV4 à boucler 16 tours de course dans des conditions qui risquent de faire souffrir les pneus.

"Il faut quand même être réaliste : on travaille dans l'optique de la course et ma priorité est donc de progresser sur la seconde moitié de la course. C'est ça le vrai défi pour nous", prévient le pilote italien, actuellement 8e du championnat. Son meilleur week-end, à ce stade, reste celui d'Assen, auréolé d'une 4e et d'une 6e places en course. La manche d'Imola l'a, quant à elle, vu obtenir sa meilleure qualification mais peiner à tenir le rythme sur la seconde moitié de course, justement.

Au guidon de la seconde Aprilia, Alex de Angelis n'a pas démérité aujourd'hui et il a lui aussi régulièrement figuré dans le top 10. Néanmoins, il doit ce soir se contenter du 12e chrono, déçu d'avoir perdu du temps à cause de problèmes techniques lors des deux séances. Il devra tenter de sortir du lot en Superpole 1 pour rejoindre son coéquipier dans la phase finale de la qualification.

partages
commentaires
Reiterberger - Apprentissage sur Playstation et 3e temps !

Article précédent

Reiterberger - Apprentissage sur Playstation et 3e temps !

Article suivant

Hayden retrouve de bonnes sensations

Hayden retrouve de bonnes sensations
Charger les commentaires