Essais BMW - Reiterberger s'adapte, Torres tâtonne

Dans la foulée de sa présentation officielle, le team Althea BMW Racing était en piste ce week-end à Vallelunga.

Essais BMW - Reiterberger s'adapte, Torres tâtonne
Markus Reiterberger, Althea Racing, BMW S1000RR
Jordi Torres, Markus Reiterberger et Raffaele De Rosa, Althea Racing
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR
Markus Reiterberger et Jordi Torres, Althea Racing
Jordi Torres, Althea BMW Racing
Markus Reiterberger, Althea Racing, BMW S1000RR
Markus Reiterberger, Jordi Torres et Raffaele De Rosa, Althea Racing
Jordi Torres, Althea Racing, BMW S1000RR

Après un premier roulage sur cette même piste le mois dernier, l'équipe italienne y a poursuivi sa préparation en vue du championnat, qui débutera dans à peine plus d'un mois en Australie. Le temps est compté, sachant que les motos doivent bientôt embarquer pour Phillip Island. Si la première journée s'est avérée particulièrement fraîche, les conditions étaient suffisamment favorables dimanche pour que les pilotes aillent au bout de leur programme.

Une nouvelle fois, c'est du côté de Markus Reiterberger que les commentaires sont les plus enthousiastes après cette séance. C'est également lui qui s'est montré le plus rapide, son équipe annonçant un chrono de 1'36"0 pour l'Allemand et quelques dixièmes de moins pour Jordi Torres. Une performance toutefois difficile à mettre en parallèle avec celles qui étaient enregistrées du temps où Vallelunga figurait au calendrier, compte tenu des conditions très hivernales dans lesquelles s'est déroulé ce test.

L'Allemand, déjà connaisseur du caractère des BMW, a bouclé 68 tours en testant notamment une nouvelle fourche et en confirmant les tests électroniques réalisés en décembre. "On a testé de nouvelles pièces sur les freins, l'électronique et les rapports", explique-t-il par ailleurs. "Par rapport aux autres essais menés à Vallelunga en décembre, on a beaucoup progressé. Mon feeling est bon, mais c'est surtout côté chronos que ça s'est bien passé. Je suis très content de l'unité qui s'est créée au sein du team, c'est là aussi un mécanisme qui fonctionne très bien. On est en train de devenir une grande famille."

"Comme piloter les yeux fermés"

Jordi Torres, qui pilotait une Aprilia l'an dernier pour sa première saison en Superbike, se trouve en phase d'adaptation à sa nouvelle machine, qu'il pilotait pour la troisième fois seulement. Et cela se ressent, car l'Espagnol avance à tâtons…

"Ces deux jours se sont passés sous le signe du noir et blanc, comme les couleurs de l'équipe", décrit Jordi Torres. "Je dois encore comprendre comme piloter la moto et ce qu'elle me demande, je dois modifier mon style de pilotage et j'ai besoin de temps pour comprendre quelle est la bonne direction à prendre. [Samedi] je n'étais pas en confiance : il y avait toujours un peu de mouvement en entrée, milieu et sortie de virage, ce qui me dérangeait et m'empêchait d'avoir confiance et surtout de comprendre les informations que m'envoyait la moto. C'était un peu comme piloter les yeux fermés."

"Mais tout ceci nous a beaucoup appris et nous a beaucoup servi pour [dimanche], où tout s'est tout de suite beaucoup mieux passé", poursuit le pilote espagnol, auteur de 83 tours. "On s'est concentré sur le développement de l'électronique et du moteur et j'ai réussi à interpréter les informations que m'a transmises la moto - et ça m'a plu. On a exploité à 100% le temps dont on a disposé pour trouver la voie à suivre. À l'avenir, on essaiera de progresser sur les délais, mais pour aujourd'hui je peux rentrer chez moi serein!"

Les BMW S1000 RR retrouveront la piste à Phillip Island, pour la séance au programme les 22 et 23 février en avant-première de la manche d'ouverture de la saison.

partages
commentaires
Ducati - Un travail minutieux pour la reprise des essais

Article précédent

Ducati - Un travail minutieux pour la reprise des essais

Article suivant

BMW promet de traiter équitablement ses deux équipes

BMW promet de traiter équitablement ses deux équipes
Charger les commentaires