Essais Jerez - Sykes domine la dernière grosse séance européenne

Après les tests organisés çà et là par certaines équipes, Jerez accueillait cette semaine une séance plus fournie, la dernière de ce type en Europe avant l'embarquement pour l'Australie.

Essais Jerez - Sykes domine la dernière grosse séance européenne
Josh Brookes, Milwaukee BMW
Davide Giugliano, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Josh Brookes, Milwaukee BMW
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Chaz Davies, Ducati Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Karel Abraham, MILWAUKEE BMW
Xavi Fores, Barni Racing

La piste andalouse a été investie durant deux jours par bon nombre d'équipe WSBK, accompagnées par certains teams engagés en Supersport et en Superstock 1000 (la seule catégorie STK qui soit au programme cette saison).

Vingt-sept pilotes au total ont arpenté la piste. S'ils ont déploré un relatif manque d'adhérence, ils ont tenté de profiter autant que possible des moments de la journée les plus propices aux roulages, sachant que l'humidité et le brouillard ont fait prendre un peu de retard chaque matin.

C'est Tom Sykes qui s'est montré le plus rapide lors de ces deux journées. Il est même le seul à avoir pu descendre sous la barre des 1'40, un pneu qualifs lui ayant permis d'atteindre les 1'39"924. C'est plus rapide que la pole position qu'il a signée ici-même l'année dernière et ce sont plus de neuf dixièmes de mieux que son coéquipier Jonathan Rea. Toutefois ce dernier s'en est tenu aux pneus course et a préféré des gommes usées pour évaluer différents réglages châssis et caractéristiques moteur.

Les deux pilotes officiels Kawasaki avaient abattu le gros du travail en évaluant de nombreuses pièces novembre. Cette fois, il s'agissait essentiellement d'unir tous les éléments retenus, d'affiner les réglages afin d'anticiper les débuts en course, mais aussi d'adapter le style de pilotage de chacun aux caractéristiques de la nouvelle Ninja, un exercice qui parait laisser Rea quelque peu sur sa faim.

La concurrence s'affûte

Les Ducati officielles étaient elles aussi au rendez-vous, alors qu'elles venaient de tourner durant deux jours à Portimão. Davide Giugliano a subi une petite chute sans conséquences dans le virage numéro 1, alors qu'il réalisait une simulation de course, sans que cela ne gâche le bon bilan qu'il tire de cette séance.

L'Italien et son coéquipier Chaz Davies ont poursuivi le développement de la version 2016 de la Panigale R, en travaillant sur châssis et électronique, afin d'affiner la répartition des masses et la performance sur la durée. Cela ne les a pas empêchés de terminer la séance avec un pneu qualifs, qui leur permet de figurer dans le sillage de Sykes au classement.

Yamaha a également connu peu de répit en enchaînant les tests de Portimão et ceux-ci. Au final, le team géré par Crescent aura cumulé autant de jours d'essais que l'équipe officielle Ducati depuis le début de l'intersaison, et à peine moins que les stakhanovistes de chez Kawasaki. Sylvain Guintoli et Alex Lowes ont mis cette séance à profit pour tester de nouvelles pièces et des changements de réglages, passant en revue bras oscillant, suspensions, spécifications moteur et électronique.

Côté chrono, il leur reste encore un peu de chemin à faire pour se hisser au niveau des Ninja, mais Paul Denning se veut confiant, en particulier concernant le Français. "Quand un pilote est aussi régulier, cela signifie généralement qu'il reste de la marge en termes de performances. Désormais, nous avons hâte d'aller en Australie et de voir Sylvain en mode course et non plus en mode essais, afin de franchir les prochaines étapes", suggère le team manager.

Pour Honda, cette séance marquait la reprise, et ce avec d'importantes mises à jour moteur sur la Fireblade. Nicky Hayden et Michael Van der Mark se sont tous deux montrés très actifs, même si l'Américain a perdu du temps en expérimentant sa première petite chute depuis son arrivée dans le championnat !

Si tous les tests prévus n'ont pu être réalisés, le clan Honda se félicite d'avoir réalisé un vrai gain de performance. "Les mises à jour moteur ont démontré qu'elles étaient bonnes pour les deux pilotes, qui n'étaient pas loin des premiers que ce soit en pneus qualifs ou en pneus course", souligne Pieter Breddels, directeur technique du team Ten Kate, qui retient notamment un run de 15 tours très prometteurs pour Hayden. Quant au meilleur chrono respectif des deux pilotes, il a été établi avec un pneu qualifs.

A noter enfin que cette séance a permis de voir débuter l'équipe Milwaukee, l'un des teams clients BMW avec Althea Racing, et qui a pour pilotes le Champion britannique Superbike en titre, Josh Brookes, et le transfuge du MotoGP qu'est Karel Abraham. C'était également un grand moment pour Sylvain Barrier, en piste aux côtés de son nouveau coéquipier chez Pedercini, le Qatari Saeed Al Sulaiti.

A l'exception de Kawasaki, qui prévoit encore deux jours d'essais en Europe avant de rejoindre l'Australie, la quasi totalité du plateau WSBK est désormais prêt à rejoindre le terrain de jeu de la première manche de la saison. Le compte à rebours a commencé !

WSBK - Les chronos des essais de Jerez

Pilote

Moto

Chrono

Tours

Tom Sykes

Kawasaki

1'39"924

126

Davide Giugliano

Ducati

1’40"047

96

Chaz Davies

Ducati

1’40"110

124

Nicky Hayden

Honda

1'40"534

143

Michael Van der Mark

Honda

1'40"601

156

Xavi Forés

Ducati

1'40"761

91

Jonathan Rea

Kawasaki

1'40"856

122

Sylvain Guintoli

Yamaha

1'41"018

109

Alex Lowes

Yamaha

1'41"361

79

Josh Brookes

BMW

1'41"826

128

Leon Camier

MV Agusta

1'42"182

84

Karel Abraham

BMW

1'42"628

82

Tati Mercado

Ducati

1'42"641

82

Sylvain Barrier

Kawasaki

1'42"886

99

Saeed Al Sulaiti

Kawasaki

1'45"007

75

partages
commentaires
Marco Melandri confirme son absence en 2016
Article précédent

Marco Melandri confirme son absence en 2016

Article suivant

Tout n'est (peut-être) pas fini entre Aprilia et le WSBK

Tout n'est (peut-être) pas fini entre Aprilia et le WSBK
Charger les commentaires