Garrett Gerloff assure ne pas avoir reçu d'offre du MotoGP

Garrett Gerloff a beau avoir été dans les spéculations de ces dernières semaines portant sur les pilotes Petronas Yamaha pour la saison 2022 du MotoGP, il assure n'avoir reçu qu'une offre, celle de Yamaha pour rester en WorldSBK.

Garrett Gerloff assure ne pas avoir reçu d'offre du MotoGP

L'annonce cette semaine de son nouveau contrat avec Yamaha en WorldSBK n'a pas fait cesser le flot de spéculations entourant l'avenir de Garrett Gerloff. Le jeune Américain, très remarqué dès son arrivée dans le Championnat du monde l'an dernier, a déjà eu des contacts avec le MotoGP, d'abord l'an dernier pour remplacer brièvement Valentino Rossi dans l'équipe officielle d'Iwata, puis le mois dernier pour pallier l'absence pour blessure de Franco Morbidelli dans le team Petronas, ce qui lui a permis de disputer sa première course dans le championnat.

Alors que l'équipe satellite Yamaha devrait avoir un voire deux guidons libres pour 2022, le nom de Gerloff a beaucoup circulé ces dernières semaines. Et même si la prolongation de son engagement en Superbike aurait été de nature à faire cesser les rumeurs, celles-ci ont continué à être alimentées sur la base de supposées clauses lui permettant de passer malgré tout en MotoGP la saison prochaine.

Lire aussi :

Le pilote, lui, a mis les choses au clair lorsqu'il a été interrogé sur la question vendredi, en marge des premiers essais WorldSBK à Assen, démentant avoir refusé une quelconque proposition pour passer en MotoGP. "Je n'ai reçu aucune offre", a-t-il fait savoir, indiquant également ne pas avoir d'offre "à l'heure actuelle".

"C'est sûr que c'est une décision difficile à prendre pour les équipes, mais non. J'avais l'offre de Yamaha [en WorldSBK] et c'était la seule. J'étais plus qu'heureux de l'accepter parce que je suis très heureux avec Yamaha et aussi très heureux avec GRT. Alors, pour moi, comme c'était la seule offre, j'étais heureux de l'accepter", a-t-il expliqué.

Un transfert vers l'équipe officielle de Yamaha en WorldSBK n'était-elle pas non plus parmi ses options ? "GRT est une équipe impressionnante. Je m'entends très bien avec tout le monde et J'ai l'impression d'avoir un top team et de ne pas manquer d'informations", a décrit Garrett Gerloff. "Passer à l'équipe d'usine n'aurait rien eu de différent ou de spectaculaire pour moi. Cela aurait même pu être un peu plus difficile, car j'aurais dû travailler avec un nouveau groupe de personnes. Et puis, j'ai le même matériel et je reçois les mêmes informations que l'équipe d'usine, donc pour moi c'est pareil."

Yamaha a potentiellement plusieurs places à pourvoir en MotoGP, d'une part dans son équipe officielle puisque Maverick Viñales a rompu son contrat, mais aussi dans son équipe satellite dont le line-up Morbidelli-Rossi n'a qu'une infime chance d'être maintenu en 2022. Avant Garrett Gerloff, c'est Toprak Razgatlioglu qui a créé la surprise en renouvelant son contrat en WorldSBK, malgré un profil déjà repéré depuis plusieurs années par les Grands Prix. Lui aussi cité dans les récentes rumeurs, Jonathan Rea n'a pas fermé la porte au MotoGP dans son cas personnel, tout en se disant étonné de la décision des deux pilotes Yamaha.

Lire aussi :

partages
commentaires
Rea remporte une course interrompue après la chute de Folger
Article précédent

Rea remporte une course interrompue après la chute de Folger

Article suivant

Mahias et Folger forfaits pour la suite du week-end d'Assen

Mahias et Folger forfaits pour la suite du week-end d'Assen
Charger les commentaires