Guintoli obligé de "tout donner" pour finir 9e à Misano

Sylvain Guintoli voulait viser le top 5 à Misano, voire son premier podium de la saison, mais doit se contenter de deux neuvièmes places, soit le résultat brut le plus faible qu'il ait connu cette saison sur les courses dont il a vu l'arrivée.

Toutes les photos de Misano

Les signes de progrès donnés par sa Honda lors de la manche de Portimão et des essais qui y ont fait suite appelaient à être confirmés, notamment en améliorant le rythme en course. Cependant le constat au terme de ce week-end italien est toujours le même : la Fireblade reste inférieure aux trois machines de pointe que sont la Kawasaki, la Ducati et l'Aprilia, la différence s'estimant à plusieurs dixièmes au tour.

Guintoli a donc fait ce qu'il a pu, sans parvenir à empêcher l'échappée progressive des machines de référence. Dans chacune des courses disputées dimanche, il a dû mener ses propres bagarres, contre son coéquipier Michael Van der Mark, la wild-card Ducati Michele Pirro et le pilote BMW Ayrton Badovini. Ces deux derniers ont pris l'ascendant sur le binôme Honda à la fin de la première épreuve. En seconde manche, Pirro a une nouvelle fois réussi à se détacher, en revanche Guintoli a pu résister à ses deux autres adversaires du jour.

Nos deux pilotes exploitent au maximum leur package en ce moment, c'est à nous de voir comment l'améliorer.

Pieter Breddels, coordinateur technique Pata Honda

"J'ai dû batailler dur pendant les deux courses. Tout ce que je voyais sur mon panneau, c'était +0 : ça voulait dire que j'étais pris en chasse par quelqu'un!" raconte le Champion du Monde en titre. "En première manche, quand les températures étaient plus basses, j'ai souffert d'une forte usure des pneus en seconde moitié de course et mon rythme a un peu diminué. En Course 2 c'était plus régulier, mais on manque encore un peu de rythme par rapport aux leaders. J'ai tout donné et j'ai remporté mes bagarres personnelles dans chacune des courses."

"Il nous reste maintenant un peu de temps avant la prochaine épreuve, pour essayer d'établir des stratégies différentes en vue de la seconde moitié de la saison. En tout cas, il faut que l'on trouve quelque chose parce qu'il nous manque encore du rythme," conclut Sylvain Guintoli.

Un constat partagé par Pieter Breddels, coordinateur technique du team Pata Honda, qui résume sans ambiguïté : "Je pense que nos deux pilotes exploitent au maximum leur package en ce moment, c'est donc à nous de voir comment l'améliorer."

Malgré la déception de ces résultats, Sylvain Guintoli se rapproche de Jordi Torres au Championnat, compte tenu de la chute de l'Espagnol en première manche. En revanche, Davide Giugliano revient très fort derrière le Français, qui occupe toujours la sixième place de la hiérarchie.

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Misano
Sous-évènement Dimanche
Circuit Misano
Pilotes Sylvain Guintoli
Équipes Ten Kate Racing
Type d'article Résumé de course
Tags honda, misano, superbike, sylvain guintoli, wsbk