Hayden, modeste leader de la première journée

Malgré un meilleur temps aux essais libres, avec un petit dixième d'avance sur Reiterberger, Hayden estime que la hiérarchie pourrait rapidement évoluer.

Hayden, modeste leader de la première journée
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Nicky Hayden, Honda World Superbike Team
Davide Giugliano, Aruba.it Racing-Ducati
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Davide Giugliano Aruba.it Racing - Ducati
Markus Reiterberger, Althea BMW Racing Team

Cette saison, rarement une Honda aura été à pareille fête dès les essais libres. C'est en effet une journée idéale qu'a vécu Nicky Hayden : après un 2e meilleur temps le matin, l'Américain a tout simplement été le plus rapide lors de la séance suivante.

Sur une piste qu'il connaît aussi bien que ses camarades du WSBK (8 départs en MotoGP entre 2007 et 2015), le porteur du numéro 69 a immédiatement été dans le rythme des cadors. ''C'est une sensation agréable que d'être en tête ! À la fin des Essais Libres 2, nous avons chaussé un nouveau jeu de pneus, ce qui m'a permis d'améliorer mon chrono'', explique le 6e du classement général avec 136 unités.

Cependant, Hayden estime que sa séance aurait pu mieux se dérouler. "Nous avons été victimes de petits problèmes qui m'ont perturbé durant toute la séance. L'électronique m'indiquait des temps au tour et de secteur erronés ! Je n'ai pas été aussi régulier que je l'aurais souhaité.''

Des essais privés concluants

Le ''Kentucky Kid'' a également profité de sa venue, quelques jours auparavant, à Misano pour des essais. "Nous sommes arrivés ici avec des réglages adaptés. Même si la piste était plutôt sale en matinée, la moto fonctionnait déjà bien. Nous avons fait ensuite quelques ajustements, car les entrées de courbe étaient délicats. Nous manquions de grip à ces endroits. Mais nous avons pu profiter des nouveaux pneus fournis par Pirelli. La gomme arrière est particulièrement efficace.'"

Le manufacturier unique du championnat a en effet étrenné un pneu arrière tendre en Italie inédit pour le paddock ; cette journée d'essais a donc été l'occasion de se familiariser avec ce nouveau matériel proposé, d'autant plus que la température était particulièrement élevée en ce vendredi. La dégradation de cette enveloppe a été analysée par les ingénieurs.

Le meilleur représentant Honda ne se fait pas d'illusion : son rang de leader reste précaire. "Nous pouvons voir que tout le monde est très proche, avec très peu d'écart sur un tour", reconnaît-il au micro du site officiel WSBK. "Les qualifications (prévues demain dès 10h30) seront importantes, et il me faudra travailler aussi sur mon rythme pour la dernière séance d'essais libres."

Nicky Hayden a raison de se montrer réaliste, tant les challengers sont nombreux. La formation dominatrice de cette moitié de saison, Kawasaki, est restée dans les parages, notamment grâce à Tom Sykes. L'Anglais, crédité du 3e meilleur temps, a cependant subi une chute à faible vitesse, après avoir été surpris par son pneu arrière. Jonathan Rea s'est quant à lui montré encore plus réservé (7e), mais le Champion en titre a été l'un des rares hommes de tête a simuler un rythme de course.

Quant à l'équipe Ducati, Davide Giugliano (4e) a signé le meilleur chrono de la matinée avant de suivre une stratégie similaire ; Chaz Davies (6e)  travaillant sur le châssis pour trouver une meilleure adhérence. La surprise du jour est venu de l'Allemand Markus Reiterberger, qui a vécu le meilleur lancement de meeting de sa jeune carrière (2e).

partages
commentaires
EL2 - Hayden et Reiterberger, les rookies à l'avant !
Article précédent

EL2 - Hayden et Reiterberger, les rookies à l'avant !

Article suivant

Superpole - Tom Sykes imbattable !

Superpole - Tom Sykes imbattable !
Charger les commentaires