Johann Zarco a bien discuté d'un passage en WorldSBK en 2019

Après avoir perdu son guidon chez KTM à l'été 2019, Johann Zarco a mené des discussions avec le team Puccetti, qui aligne des Kawasaki en WorldSBK. Et le Français n'exclut pas de rejoindre cette catégorie à l'issue de sa carrière en MotoGP.

Johann Zarco a bien discuté d'un passage en WorldSBK en 2019

L'aventure de Johann Zarco chez KTM a tourné court en 2019, mettant en doute son avenir en MotoGP. Après une pige chez LCR, le Cannois avait alors rebondi en intégrant le giron Ducati, qui l'a placé dans le team Avintia en 2020 et l'a promu chez Pramac en vue de la saison 2021, mais pendant plusieurs semaines, il n'avait aucune assurance de rester en MotoGP et a songé à donner une nouvelle orientation en sa carrière en rejoignant le WorldSBK.

À l'été 2019, alors qu'il était encore chez KTM, le pilote avait balayé des rumeurs l'envoyant chez Honda, qui préparait alors son retour dans la catégorie avec une équipe officielle. Un mois après son départ de Mattighofen, Zarco avait toutefois mené des discussions avec Puccetti, team satellite de Kawasaki en WorldSBK. "La possibilité que j'aille en Superbike existait réellement", déclare à présent le #5 à Motosprint. "Mais au final, ça ne s'est pas concrétisé."

Lire aussi :

Relancé grâce à sa saison 2020, Johann Zarco va poursuivre sa carrière en MotoGP, en bénéficiant de la Ducati de dernière génération cette année, mais il n'exclut pas une arrivée en WorldSBK à terme, séduit par le format des meetings : "J'aimerais avoir un avenir dans le paddock des dérivées de la série, parce qu'avec trois courses par week-end on s'amuse trois fois plus."

Se sent-il apte pour un programme aussi intense ? "Je suis super préparé et entraîné, comme le sont d'ailleurs tous les pilotes. La Course Superpole se fait à la limite du premier au dernier tour ? Eh bien, une course MotoGP s'affronte à la limite du premier au 25e tour, alors je ne vois pas d'obstacle ou de problème à résoudre."

Johann Zarco a fait une immersion dans le paddock du WorldSBK à l'occasion des tests de Jerez organisés la semaine dernière, une séance toutefois très perturbée par la pluie, à tel point que les titulaires du championnat n'ont pas mis le nez dehors. Le Français a pu rouler durant deux heures pour reprendre le rythme au guidon d'une Ducati Panigale V4S de série, modifiée pour lui permettre de s'adapter à des évolutions qu'il découvrira en MotoGP cette année.

"Il y a moyen de déjà bosser des choses", a-t-il expliqué au micro de Canal +. "Et après, techniquement, sur ma moto, j'ai eu quelques modifications, comme j'en aurai un peu sur ma MotoGP. J'ai deux leviers [à gauche], j'ai mon embrayage [...] et un frein arrière, pour apprendre ces nouveaux réflexes à l'entraînement [et] être prêt dès le Qatar."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Lorenzo n'aurait jamais imaginé Rossi dans un team satellite

Article précédent

Lorenzo n'aurait jamais imaginé Rossi dans un team satellite

Article suivant

Avintia annonce la date de sa présentation

Avintia annonce la date de sa présentation
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , WSBK
Pilotes Johann Zarco
Équipes Puccetti Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud