Jonathan Rea devra encore patienter

L’échéance approche pour un Jonathan Rea qui a engrangé à Sepang, ce week-end, son vingtième podium en vingt courses disputées cette saison. Une régularité jamais vue dans la catégorie depuis les années Colin Edwards, qui en revendique vingt-cinq en vingt-six occasions. Avec encore trois meetings et six épreuves à consommer, l’officiel Kawasaki peut donc s’approprier un record. Cependant, c’est autre chose qu’aurait voulu avoir l’Irlandais du Nord ce dimanche. Du genre un titre mondial. Mais il devra encore patienter.

La faute à un Chaz Davies qui ne s’en est pas laissé compter et qui a été la surprise de ce dimanche. Le leader du championnat s’attendait à voir son équipier lui tailler des croupières ou des Aprilia l’attaquer, mais c’est bien la seule Ducati d’usine en lice qui l’a contré. Au premier round, elle a été neutralisée, mais lors du second, la Kawasaki a dû baisser pavillon sous le drapeau à damiers, perdant ainsi la poignée de points qui la séparait de la félicité.

Je ne reproche rien à Chaz Davies car, dans sa situation, j’aurais fait la même chose. Mais dans le même temps, j’ai bien failli chuter

Jonathan Rea

Ceci dit, avec douze victoires à présent dans son escarcelle, l’équipier d’un Tom Sykes qui s’est exclu de la course au titre, a de quoi se consoler. Même si la résistance du Gallois dans le dernier virage lui a causé quelques sueurs froides : "À trois tours de la fin de la seconde course, mon mécanicien Arturo m’a donné un signal secret m’informant que je pouvais me lancer à l’attaque de Chaz" a précisé Rea. "Et effectivement, à la moitié du dernier tour, j’ai vu que la victoire était possible. Je l’ai doublé proprement mais nous nous sommes touchés. Je ne lui reproche rien car, dans sa situation, j’aurais fait la même chose. Mais dans le même temps, j’ai bien failli chuter."

L’émotion passée, l’analyse s’est faite plus fine : "Je suis très heureux de ce week-end et content de prendre un peu de repos estival en envisageant sereinement la rentrée à Jerez. J’ai une victoire, une nouvelle seconde place et de gros points."

Alors pas trop déçu? Non, et même soulagé : "Je suis presque content de ne pas être titré ici" a-t-il déclaré sur GPOne. "Parce-que ma femme et mon fils sont restés à la maison et j’en aurais entendu parler pendant des semaines si ce dernier avait raté ce moment. On n’avait rien préparé de spécial dans l’équipe. Maintenant, il va juste falloir que je ne termine pas une séance d’essais à Jerez dans l’ambulance." Jonathan Rea compte 144 points d’avance sur Chaz Davies dans un championnat où il reste encore 100 points à distribuer.           

Lire aussi: Sykes comblé et Rea frustré

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Sepang
Sous-évènement Dimanche
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de course
Tags kawasaki, malaisie, sepang, superbike, wsbk