Rea - "Nous sommes les gars dont tout le monde veut la peau"

partages
commentaires
Rea -
Par : Willy Zinck
23 févr. 2017 à 13:30

Après des essais studieux où il a dominé la concurrence, le pilote britannique a dû trouver des sources de motivation cet hiver pour se lancer dans la conquête d'un troisième titre.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

Il ne reste maintenant plus que quelques heures avant que le Superbike reprenne ses droits et que les pilotes Kawasaki se lancent dans la défense d’un troisième titre Constructeurs consécutif. La première étape de cette reconquête se déroulera dès ce week-end, sur le tracé de Phillip Island.

L’équipe japonaise s’est donné les moyens de ses ambitions cet hiver, avec le lancement de la ZX-10RR. Une nouvelle arme diablement efficace puisqu’elle a permis à Jonathan Rea de signer le meilleur temps lors de chacune des séances d’essais officielles organisées à Jerez (Kawasaki n'ayant pas participé aux tests de Portimão).

Le team nippon pourra en outre compter sur deux pilotes talentueux, Jonathan Rea, qui se lance dans la quête d’un troisième titre consécutif, et Tom Sykes, champion en 2013, qui ne désire qu’une chose : retrouver son bien après deux dernières années où il a dû s’avouer vaincu face à son coéquipier.

Jonathan Rea a d’ailleurs de nouveau signé le meilleur temps lors des tout derniers essais de pré-saison, qui se sont tenus en début de semaine sur le circuit de Phillip Island, et qui ont permis aux différentes équipes de se jauger mutuellement sur le terrain qui lancera les hostilités de la saison 2017.

Vainqueur des deux derniers titres, Rea aborde donc ce nouvel exercice avec l'étiquette de favori. Mais le pilote Kawasaki garde la tête froide, assurant s'être remis en question cet hiver afin de maintenir un haut niveau de compétitivité. "Nous devons respecter tous nos adversaires. C’est un peu comme dire 'le passé appartient au passé', et au lieu d’être obnubilé par qui pourrait me challenger, je suis très concentré sur moi-même et mon équipe", explique le Nord-Irlandais. "Nous avons gagné lors des deux dernières années, j’ai la sensation que nous sommes les gars dont tout le monde veut la peau. Nous sommes la référence et si nous sommes concentrés sur nous-mêmes, à faire les choses bien et essayer d’être réguliers et en forme tout au long de l’année, alors nous devrions être là à la fin."

Le péril Chaz Davies

Difficile tout de même de trouver une source de motivation quand on s'est montré si hégémonique lors des deux dernières années. Jonathan Rea a donc cherché un motif de révolte qui puisse l'inciter à maintenir son rythme effréné. Ce motif, c'est Chaz Davies et ses six victoires consécutives fin 2016. "Chaz [Davies] sera à coup sûr dans la place, il est l’un des plus forts et je suis sûr qu’il est capable de faire encore plus cette année", reprend le double champion de Superbike.

"J’ai la sensation qu’à la fin de la saison dernière nous devions remporter le championnat, mais c'est Chaz qui était dominateur. J’ai tiré beaucoup de motivation de cela durant l’intersaison, je n’ai rien négligé dans ma préparation et je pense être dans ma meilleure forme, donc je me sens prêt mais je ne sous-estime pas du tout le challenge", déclare-t-il à Motorsport.com.

Le Britannique devra aussi se méfier de la concurrence en interne, et notamment de son coéquipier, Tom Sykes, bien décidé à renouer avec un titre qui se refuse à lui depuis 2013. Mais Rea aborde sans doute cette première manche de la saison avec un ascendant psychologique. Vainqueur des deux dernières éditions à Phillip Island, il évoluera d'emblée sur un terrain qui lui est favorable et tentera la passe de trois cette année.

Pour Tom Sykes, la situation est plus délicate, l’Australien n’ayant en effet jamais réussi à prendre l’avantage sur le double champion du monde en titre cet hiver, accusant même près d’une demi-seconde de débours en début de semaine à l’issue des tests. Mais cela peut également constituer une source de motivation pour l'Anglais.

Interview Andrew van Leeuwen

Prochain article WSBK
Melandri impatient de faire son retour en Superbike

Previous article

Melandri impatient de faire son retour en Superbike

Next article

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2017 du WSBK

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2017 du WSBK

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview