Jonathan Rea aurait aimé plus d'eau pour être titré à Magny-Cours

Son sixième titre consécutif lui a échappé de peu lors de la dernière course de Magny-Cours, alors que Jonathan Rea s'est trouvé en difficulté par manque d'eau en piste.

Jonathan Rea aurait aimé plus d'eau pour être titré à Magny-Cours

Tout était prêt pour que Jonathan Rea soit couronné à Magny-Cours. Après avoir remporté la Course 1 puis la Course Superpole, sa 100e victoire en WorldSBK lui tendait les bras dimanche après-midi et, avec elle, le sixième titre qui lui parait promis. La donne était simple : il devait monter sur le podium et les lauriers étaient à lui.

Seulement, le pilote Kawasaki a finalement dû se contenter d'une quatrième place lors de la dernière épreuve du week-end. Dépossédé des commandes par Scott Redding dans le quatrième tour, il a ensuite subi l'attaque de Loris Baz, lancé à la conquête d'une nouvelle deuxième place après celle de la veille, puis le coup de grâce est venu de Chaz Davies, qui lui a arraché la troisième position. Pas de trophée pour lui, le champagne est resté au frais et les t-shirts célébrant son sacre ne sont pas sortis des cartons.

Lire aussi :

Bien que l'ensemble du week-end ait été marqué par la pluie, Rea estimait dimanche qu'un manque d'eau stagnante en piste pour cette dernière course expliquait sa baisse de rythme. "Tout le week-end, nous avons vu que j'étais en difficulté quand il y avait peu d’eau en surface, comme dans le warm-up et la Superpole, surtout en termes de traction à la relance", a-t-il expliqué. "Je perdais du temps à la sortie du virage 5. Mais les réglages de la moto étaient plutôt bons. Dans les chicanes et aux endroits où il faut être agressif, j'étais plutôt bon, mais à la sortie des virages stop-and-go, j’avais trop de contrôle de traction et trop de patinage."

"Ça a été une course amusante, parce que la moto bougeait vraiment beaucoup ! Je roulais à la limite, alors c’était fun, mais malheureusement j’ai manqué le podium, qui était l’objectif. Je vais passer à autre chose", assurait le pilote nord-irlandais.

Seulement devancé de six dixièmes par Davies à l'arrivée, Rea avait pourtant tenté de lui reprendre la troisième place dans les derniers instants de la course, mais une erreur dans le premier virage de la piste nivernaise à l'entame de l'avant-dernier tour a mis fin à ses espoirs. Alors partagé entre l'envie d'attaquer le pilote Ducati pour aller chercher le podium et la prudence nécessaire dans des conditions tout de même délicates, il admettait s'être fait "une énorme chaleur" à ce moment-là. "Par rapport à Chaz, je faisais mon temps dans la partie opposée de la piste. J’étais beaucoup plus rapide dans les chicanes et dans le virage 3, mais il gagnait trop de temps à la sortie des virages 5 et 13. C’est comme ça. J’ai fait de mon mieux", retenait-il en fin de week-end.

Lire aussi :

Avec Scott Redding pour seul adversaire encore en lice pour le battre au championnat, Jonathan Rea conserve malgré tout de grandes chances d'être couronné à Estoril, où le WorldSBK terminera sa saison la semaine prochaine. Seulement quatrième du classement général après la première manche, le pilote Kawasaki a rapidement pu prendre l'ascendant sur ses adversaires à la reprise de la compétition, et notamment Redding, pourtant menaçant en entame de championnat.

Actuellement à la tête de 11 victoires cette saison, il compte 59 points d'avance sur le pilote Ducati, alors qu'il lui en faudra 62 après la manche portugaise pour que le titre lui soit acquis. "C’est très encourageant d’avoir cette avance au championnat avant la dernière course, surtout après avoir commencé la saison par un abandon à Phillip Island. Nous avons continué à travailler chaque week-end et obtenu beaucoup de victoires. Quand nous n'avons pas pu gagner, nous n’étions pas loin. Je peux commencer à penser [au titre] et c’est très cool."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Loris Baz espère avoir convaincu le team officiel Yamaha

Article précédent

Loris Baz espère avoir convaincu le team officiel Yamaha

Article suivant

Redding veut encore croire au titre : "Tout peut arriver"

Redding veut encore croire au titre : "Tout peut arriver"
Charger les commentaires