Jules Cluzel promet de "tout donner" pour le titre Supersport

Avec Johann Zarco en Moto2, Jules Cluzel entretient les espoirs d'un titre mondial pour la France, en jouant depuis le début de la saison les premiers rôles en Supersport.

L'Auvergnat avait perdu gros au printemps en enchaînant deux abandons sur casse mécanique alors qu'il pouvait prétendre à la victoire. Sa saison a pourtant fini par prendre le tournant de la régularité et les gros points amassés lui permettent de maintenir ses chances de titre alors que les dérivées de série observent leurs longues vacances estivales.

Systématiquement classé à l'une des deux premières places sur les sept courses dont il a vu l'arrivée, le Français tient tête à Kenan Sofuoglu, triple Champion de la discipline et auteur de performances plus irrégulières. En le battant lors des trois derniers rendez-vous, Cluzel est revenu à 13 petits points du Turc.

"Je suis extrêmement motivé et je vais tout donner," promet Jules Cluzel, désormais en mesure de succéder à Stéphane Chambon (1999), Fabien Foret (2002) et Sébastien Charpentier (2005 & 2006), les Français précédemment titrés dans la discipline.

La moto sera-t-elle au niveau?

Pour en arriver là, il faudra d'abord venir à bout d'un dernier sprint en trois actes : Jerez, Magny-Cours et Losail. Au guidon de sa MV Agusta, Jules Cluzel sait qu'il doit mettre toutes les chances de son côté en profitant des pistes les plus techniques qu'il lui sera donné d'arpenter après ces deux mois de vacances.

"Je mise beaucoup sur les deux prochaines courses, en particulier Jerez qui est un tracé avec beaucoup d'enchaînements sans pour autant avoir de longues lignes droites," explique-t-il sur le site officiel du WSBK. "Je me sens bien sur la MV Agusta dans les courbes lentes et rapides. J'espère y marquer 25 points. Si Zanetti (son coéquipier, ndlr) vient s'intercaler devant mes rivaux, ce sera du bonus."

La MV Agusta pourrait toutefois être le talon d'Achille de Jules Cluzel, déjà poussé à utiliser cinq des six moteurs autorisés au règlement. "Je ne peux pas dire grand-chose à ce sujet, ça reste de la mécanique et on ne peut pas tout maîtriser," suggère le pilote. "Être Champion du Monde après les soucis du début de saison n’aura que plus de saveur."

Pour la reprise des hostilités, rendez-vous du 18 au 20 septembre à Jerez!

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Jules Cluzel
Équipes MV Agusta
Type d'article Actualités
Tags champion du monde, cluzel, kenan sofuoglu, supersport, wsbk