Kawasaki a l'intention de garder les devants à Misano

À l'heure où le Championnat du monde Superbike entre dans sa seconde moitié, les leaders de la discipline se présentent à Misano avec une copie peaufinée, déterminés à entretenir leur courbe de succès.

Kawasaki a l'intention de garder les devants à Misano
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team, fête sa victoire en Course 2
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team

Comme ils en ont désormais l'habitude, les prétendants à la victoire arrivent sur un terrain d'ores et déjà conquis par Kawasaki, qui a marqué Misano de son sceau ces dernières années : Jonathan Rea et Tom Sykes se sont partagés les victoires en 2015, tandis que le dernier cité avait signé le doublé l'année précédente.

"J'ai hâte d'être à Misano, on a de super fans là-bas. Le circuit est étroit et sinueux, ce qui produit toujours de bonnes courses. En plus, j'y ai eu du succès par le passé", annonce un Tom Sykes plus confiant que jamais, auteur à Donington d'un doublé qui l'a hissé au deuxième rang du championnat, à 56 points de son coéquipier.

"J'ai le sentiment d'avoir trouvé une certaine harmonie avec la Ninja ZX-10R sur les dernières courses. Je suis très motivé et détendu. J'ai gagné à Sepang dans des conditions extrêmes et j'ai signé le doublé à Donington malgré des soucis en course qui donnent encore plus de valeur à ces deux victoires. Maintenant on poursuit sur notre lancée", prévient le Champion du monde 2013, qui tentera de signer sa 5e pole consécutive sur place avant de prendre dimanche le départ de sa 200e course WSBK.

Si Sykes a fait un retour en force depuis Sepang, Rea conserve bel et bien l'avantage grâce à une régularité infaillible, lui qui est systématiquement monté sur le podium de chaque course depuis le début de la saison. Cependant, il a beau afficher cinq victoires à son compteur, cela fait deux mois qu'il ne gagne plus et le lauréat 2015 commence à trouver le temps long.

"Misano est un circuit que j'aime beaucoup et sur lequel j'ai des souvenirs particuliers puisque j'y ai remporté ma première victoire WSBK (en 2009, ndlr). L'année dernière j'avais fait premier et deuxième", rappelle le Nord-Irlandais. "J'ai hâte de courir là-bas aussi parce qu'on a fait du bon boulot sur les dernières manches. Même sans avoir remporté de course à Donington, j'ai le sentiment d'avoir piloté vraiment fort. Je me rends à Misano pour essayer de remporter les deux courses, parce que cela fait maintenant plusieurs manches que je ne suis pas monté sur la première marche du podium."

Une Ninja affûtée

Kawasaki se présente à Misano après deux solides journées d'essais récemment réalisées à Jerez. Si cette séance visait avant tout à tester des pièces en vue de la version 2017 de la Ninja, l'équipe se satisfait d'y avoir trouvé des réponses à mettre en pratique immédiatement afin d'améliorer les réglages et la performance des pneus.

"On a pu essayer des choses que l'on ne peut pas tester pendant les week-ends de courses. On a évalué beaucoup de choses sur les réglages de châssis et de suspensions, ainsi que sur l'électronique", souligne Tom Sykes.

Deux jours "très productifs", se félicite Jonathan Rea, "durant lesquels on a pu tester des choses pour l'avenir mais on a aussi confirmé que la direction prise à Sepang et Donington avec les réglages de la moto semble être la bonne. Je pense qu'on a trouvé une bonne base avec la Ninja ZX-10R 2016."

Si les autres équipes majeures du WSBK ont elles aussi profité de cette courte pause pour réaliser des essais, mais directement à Misano, force est de constater que la confiance règne chez Kawasaki. Reste à attendre le verdict de la piste, dès vendredi, pour comprendre si la concurrence a vu juste en prenant de l'avance sur la préparation du week-end.

partages
commentaires
Guintoli doit renoncer à la manche de Misano
Article précédent

Guintoli doit renoncer à la manche de Misano

Article suivant

Canepa appelé à remplacer Guintoli à Misano

Canepa appelé à remplacer Guintoli à Misano
Charger les commentaires