Kawasaki n'a besoin que de petites retouches avant la course

partages
commentaires
Kawasaki n'a besoin que de petites retouches avant la course
Par : Léna Buffa
31 mars 2017 à 17:29

Les pilotes officiels Kawasaki ont mené grand train durant la première journée d'essais d'Aragón et il ne leur manque plus que quelques ajustements avant de se présenter au départ de la première course, samedi.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Jonathan Rea a dominé les deux séances d'essais libres disputées ce vendredi sur le MotorLand Aragón, deux heures de roulage qui ont permis de poser les bases techniques du premier week-end européen de la saison et de s'assurer d'une place dans le top 10 en vue de la Superpole de demain.

Vainqueur des quatre premières courses de la saison et par conséquent leader du championnat, le pilote nord-irlandais a une nouvelle fois mis son empreinte sur la feuille des temps. Mais il ne s'est pas seulement distingué par sa vitesse pure, il a aussi trouvé le temps de réaliser une simulation de course durant les EL2, un exercice dans lequel il s'est montré rapide – il n'est jamais monté au-dessus des 1'51"3 – même s'il a révélé quelques soucis qui nécessitent désormais d'être rectifiés.

"La base de la moto fonctionne plutôt bien, malheureusement pendant mon long run j'ai eu quelques soucis sur les freins, j'ai besoin d'être plus en confiance", explique Jonathan Rea auprès du site officiel du WSBK, souhaitant travailler en particulier sur l'équilibre du châssis. "On avait de bons réglages depuis les essais hivernaux de novembre, où ça s'était encore mieux passé, mais la base de la moto arrive de l'Australie et de la Thaïlande et ici cela ne fonctionne pas parfaitement."

"On a quand même fait un long run, juste pour évaluer les pneus, et je pense que demain on va pouvoir progresser pour que j'aie un peu plus de confiance et de soutien. Mais d'une manière générale ça n'est pas si mal pour une première journée", constate-t-il, lui qui a flirté avec la fenêtre record des 1'49. "On a réussi à couvrir la distance d'une course, on a donc compris la baisse de performance des pneus, ce qui va nous permettre de faire des changements sur ce point aussi, et on a réussi dans le même temps à être rapide sur un tour."

Sykes a sacrifié le time attack

De l'autre côté du stand, Tom Sykes affiche 0"243 de retard sur son coéquipier, mais il a dû se contenter du meilleur chrono établi au début des EL2 pour sceller sa place au classement du jour. L'arrivée de la pluie en fin de la séance a en effet modifié son programme, le poussant vers une stratégie plus efficace en vue de la course de demain.

"[Ce matin], on a fini avec un très bon temps en pneus usés. On a ensuite abordé la deuxième séance avec ces informations et sur cette base. On a fait quelques changements, mais mon premier temps était très, très bon", explique le pilote anglais.

"Quand je suis rentré au stand à la mi-séance, on pouvait voir les nuages arriver et on s'est donc un peu dépêchés de faire quelques retouches [sur des choses] que l'on voulait comprendre pour la course de demain. On a réussi à faire cela, on a donc gâché un peu de temps dédié aux chronos mais on l'a sacrifié pour obtenir ces informations."

"Je suis content, on peut aborder la journée de demain plutôt sereinement. On a un set-up de course acceptable. L'objectif est désormais d'affiner certains domaines, juste pour que je puisse faire certaines choses un peu mieux et un peu plus vite. Mais je suis très détendu et j'ai hâte de courir en Aragón", assure l'Anglais, qui tentera d'aller chercher sa première victoire de la saison sur une piste qui lui a valu un doublé il y a trois ans.

Prochain article WSBK
Davies perd du temps, Melandri craint le vent

Previous article

Davies perd du temps, Melandri craint le vent

Next article

EL2 - Rea prouve qu'il a la vitesse et l'endurance

EL2 - Rea prouve qu'il a la vitesse et l'endurance

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragon
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions