Krummenacher s’impose au terme d’une bagarre musclée

partages
commentaires
Krummenacher s’impose au terme d’une bagarre musclée
Par :
7 avr. 2019 à 12:13

Le pilote suisse est encore parvenu à tirer son épingle du jeu, et s’affirme désormais en tête du Championnat. La bagarre a cependant fait rage pour la victoire en Aragón, devant des Français plus en retrait.

Si la pluie est venue perturber la journée de vendredi, elle a laissé les pilotes Supersport tranquilles le reste du week-end, et le plateau a donc pu réaliser sa troisième course de la saison sur le sec, malgré des températures assez fraîches, seulement 11 degrés dans l’air.

Durant les trois quarts de la course, la victoire a semblé se jouer uniquement entre Thomas Gradinger, auteur de la pole position pour la première fois de sa carrière, et Federico Caricasulo, l’homme fort de cette manche en Aragón, toujours dans le coup aux essais. Tous deux sont partis en tête et ont creusé un écart d’une seconde, qui s’est maintenu jusque dans les six derniers tours.

Quatre hommes pour un podium

C’était en effet oublier la capacité à remonter de Randy Krummenacher, qui avait déjà fait une performance similaire en Thaïlande. Qualifié troisième, le Suisse est bien parti mais s’est retrouvé englué dans le groupe de poursuivants. Une fois sa troisième place initiale retrouvée, il s’est attelé à refaire son retard, emmenant avec lui Raffaele De Rosa, et la bagarre pour la victoire a donc véritablement commencé à cinq tours de l’arrivée. Les dépassements ont été nombreux, les actions musclées, et il semblait bien impossible de dire qui de Gradinger, Caricasulo, Krummenacher et De Rosa allait s’imposer.  

Lire aussi:

Avec quatre prétendants pour seulement trois places sur le podium, l’un d’eux allait forcément terminer déçu, et c’est finalement Gradinger qui a pris la pire des positions. Légèrement distancé dans les deux derniers tours, l’Autrichien n’a pas pu lutter face à ses adversaires plus expérimentés et a terminé quatrième. Devant, c’est finalement Krummenacher qui a eu le dernier mot, pour la seconde fois consécutive après sa victoire en Thaïlande il y a trois semaines.

"La course a été dure. Ce matin au warm-up je pensais pouvoir m’échapper, mais ça n’a finalement pas été possible. Il faisait froid, j’ai commis des erreurs, mais j’ai réalisé un dernier tour parfait. Cette journée est parfaite !" s’est-il exclamé au micro du site officiel WSBK. De Rosa s’est, quant à lui, emparé de la seconde position et a ainsi décroché son premier podium de la saison. "Je suis très content. Partir sixième et terminer second est un bon résultat", a-t-il également déclaré.

De son côté, Caricasulo a de nouveau fini troisième, pour la troisième fois depuis le début de la saison. Un très bon résultat qui n’enlève rien à sa frustration, lui qui passe sans cesse près de la victoire sans parvenir à concrétiser cette année. "J’ai tout donné pour gagner, mais je n’étais pas à 100% dans les derniers tours car j’avais usé mes pneus. C’est dommage, mais on a encore joué la victoire jusqu’au bout", a-t-il dit au site officiel.

Des Français plus discrets

Après sa formidable victoire en Thaïlande, Jules Cluzel est arrivé en Espagne leader du Championnat, à égalité avec Krummenacher. Malgré de bons essais et une quatrième place en qualifications, le Français n’est pas parvenu à suivre le rythme des pilotes de devant, ni à accrocher le wagon emmené par son adversaire suisse et De Rosa. Il a donc réalisé une course en solitaire et terminé cinquième, une position qui lui assure cependant des points pour le classement général.

Lire aussi:

La bataille a également fait rage derrière, entre ses deux compatriotes, Corentin Perolari et Lucas Mahias, ainsi que Kyle Smith et Hikari Okubo. Le jeune coéquipier de Cluzel a finalement terminé sixième, juste devant Mahias, Okubo et Smith. Jules Danilo s’est quant à lui classé 12e, le Belge Loris Cresson 14e, et María Herrera a pris le point de la 15e place pour la seconde fois consécutive. Les deux wild cards tricolores présents, Xavier Navand et Gaëtan Matern, ont dû abandonner.

À noter que Rob Hartog n’a pas pu prendre le départ en raison d’une fracture du scaphoïde, et que Héctor Barberá était également absent de la grille, sur décision de son équipe. Aucune autre information n’a pour le moment été communiquée.

Spain Aragón - Classement Supersport

Pos.
Pilote
Moto
Temps/Écart
1 Switzerland Randy Krummenacher Yamaha 30'54.791
2 Italy Raffaele De Rosa MV Agusta 0.094
3 Italy Federico Caricasulo Yamaha 0.158
4 Austria Thomas Gradinger Yamaha 0.732
5 France Jules Cluzel Yamaha 3.312
6 France Corentin Perolari Yamaha 12.626
7 France Lucas Mahias Kawasaki 12.890
8 Japan Hikari Okubo Kawasaki 12.996
9 United Kingdom Kyle Smith Kawasaki 14.331
10 Spain Isaac Viñales Yamaha 17.653
11 Hungary Peter Sebestyén Honda 22.995
12 France Jules Danilo Honda 23.111
13 Italy Federico Fuligni MV Agusta 23.425
14 Belgium Loris Cresson Yamaha 27.440
15 Spain María Herrera Yamaha 29.392
16 Netherlands Glenn van Straalen Kawasaki 49.383
17 Estonia Hannes Soomer Honda 51.864
18 Germany Christian Stange Honda 55.682
19 Italy Alfonso Coppola Honda 1'09.679
Nc Netherlands Jaimie Van Sikkelerus Honda  
Nc France Xavier Navand Yamaha  
Nc Italy Ayrton Badovini Kawasaki  
Nc Spain Nacho Calero Kawasaki  
Nc France Gaëtan Matern Kawasaki  

Grâce à sa nouvelle victoire, Krummenacher compte désormais 70 points au Championnat et se maintient donc en tête, devant Cluzel qui totalise 14 points de retard. Caricasulo garde la troisième place avec 48 points, tandis que De Rosa prend la quatrième position avec 31 points. Okubo clôt le top 5 avec 28 points.

 
Article suivant
Biaggi s'attaque au record de vitesse de moto électrique

Article précédent

Biaggi s'attaque au record de vitesse de moto électrique

Article suivant

9 sur 9 pour Bautista, Rea plus en difficulté

9 sur 9 pour Bautista, Rea plus en difficulté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragón
Lieu Motorland Aragon
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir toute l'actu