La route est encore longue pour Sylvain Guintoli et son équipe

Qualifié en neuvième position, Sylvain Guintoli savait qu'il aurait fort à faire pour remonter dans la hiérarchie durant les deux courses disputées dimanche à Buriram. La malchance a apporté encore un peu plus de piment à cette situation, puisqu'un petit problème technique l'a contraint à passer par les stands avant le départ de la seconde manche et par conséquent à s'élancer depuis le fond de la grille.

Le bilan comptable de l'épreuve thaïlandaise est donc plutôt positif pour le pilote Honda, qui empoche 21 points avec une cinquième et une sixième places, et se hisse au quatrième rang du Championnat.

"Pendant la Course 1, j'ai fait de mon mieux, bien sûr, mais on était tout simplement trop loin du rythme du groupe de tête. Même si j'ai fait tout ce que j'ai pu, au final j'ai disputé une course un peu solitaire à la cinquième place," regrette Sylvain Guintoli.

"La deuxième manche s'est révélée beaucoup plus amusante, malgré un petit problème technique qui m'a obligé à m'élancer de la dernière place. J'ai pris un très bon départ et super bien passé les deux premiers virages, mais j'étais un peu trop excité, j'ai freiné trop tard au virage n°5 et perdu trois places. Au final j'ai eu une belle bagarre contre mon coéquipier, c'était amusant."

On voit que notre rythme n'est pas aussi bon que celui de nos adversaires

Sylvain Guintoli

Cette confrontation contre Michael Van der Mark a poussé Sylvain Guintoli à élever son rythme. C'est ainsi qu'il a enregistré son meilleur temps en course dans les derniers tours, tournant à seulement un dixième de son chrono de Superpole. Les progrès réalisés au cours du week-end apportent une touche positive au bilan de cette épreuve, néanmoins le Champion du Monde en titre est conscient du chemin qu'il lui reste à parcourir pour rivaliser avec ceux qui ont pris sa place au sommet du classement.

"J'ai eu du mal à être régulier. C'était seulement mon deuxième week-end de course sur cette moto et ma blessure au cou m'a encore fait souffrir dans ces conditions très déshydratantes," précise-t-il.

"Ceci dit, on a maintenant l'expérience de deux circuits aux caractéristiques différentes et on voit que notre rythme n'est pas aussi bon que celui de nos adversaires. Cela nous donne une base sur laquelle travailler pour essayer de progresser dans les domaines clés. Même si l'on ne se bat pas pour la victoire pour l'instant, au sein de l'équipe on continue à travailler pour trouver des solutions et nous mener aux résultats que l'on veut obtenir," promet Sylvain Guintoli.

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Sous-évènement Course
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Sylvain Guintoli
Type d'article Actualités
Tags buriram, chang international circuit