Laverty compte sur de gros progrès de l'Aprilia

partages
commentaires
Laverty compte sur de gros progrès de l'Aprilia
Par : Léna Buffa
1 mars 2017 à 19:36

Après la première manche de la saison, le pilote irlandais déplore un retard trop marqué sur la concurrence et attend désormais que les efforts d'Aprilia portent leurs fruits.

Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Shaun Muir et Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia World Superbike Team, Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team, Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team

Ils sont deux vice-Champions du monde à réintégrer le peloton Superbike cette année, cependant le retour de Eugene Laverty aura été moins éclatant que celui de Marco Melandri. Alors que l'Italien a pu se battre pour la victoire lors des deux courses de Phillip Island au guidon de la Ducati officielle, son acolyte a dû se contenter de deux entrées discrètes dans le top 10.

À l'entame du week-end, le pilote du team Milwaukee s'appuyait pourtant sur un point encourageant, les gros progrès réalisés durant l'après-midi de vendredi alors qu'il avait dû se contenter du 14e temps en matinée. Son gain de quatre dixièmes – alors que de nombreux pilotes restaient bloqués sur leur chrono des EL1 – n'a toutefois pas suffi à lui offrir une qualification automatique pour la Superpole 2, qu'il a manquée pour un dixième et demi. Cette phase finale de la qualification restera inaccessible aussi le lendemain, une chute ayant marqué un coup d'arrêt à sa progression dès son troisième tour lancé.

Ainsi qualifié en 13e position, Eugene Laverty a réussi à compenser son retard samedi en prenant pour la Course 1 un excellent envol qui lui a permis de clore le premier tour au huitième rang. Alors qu'un groupe de six, puis sept pilotes se détachait aux avant-postes, il a passé la course en bagarre contre Michael van der Mark, Jordi Torres, Nicky Hayden et Randy Krummenacher. Confrontée à une Yamaha, une BMW, une Honda et une Kawasaki, l'Aprilia de l'Irlandais a pêché par ses freinages et ses entrées dans les virages, n'offrant que des sensations mixtes à son pilote. Finalement distancé par Torres, il terminera devant ses autres adversaires pour marquer les points de la dixième place.

Dimanche, le nouveau règlement sur l'ordre de départ a propulsé l'Irlandais à la cinquième place sur la grille, un coup de pouce dont il a profité dans les premiers tours avant de peu à peu rétrograder, comme si cette règle n'était décidément pas en mesure de renverser de façon pérenne l'ordre établi.

"La course a été vraiment difficile aujourd'hui. Au départ, j'avais un bon rythme et je progressais pour aller prendre Alex [Lowes]. Mais mon rythme s'est affaissé et j'ai commencé à rétrograder. J'ai attaqué fort et j'ai essayé de tenir bon, mais notre rythme de course n'était tout simplement pas suffisant", constatait-il, après avoir rallié l'arrivée à la huitième place.

"J'ai pu tenir pendant quelques tours, mais on ne peut pas perdre comme ça. Il y a 22 tours et je termine à 20 secondes", pointait-il auprès du site officiel du WSBK.

Le pilote irlandais compte désormais sur les efforts d'Aprilia pour remédier à la situation et faire progresser la RSV4 RF. "On ne veut pas juste réaliser de petits progrès, on veut fortement combler notre retard sur les gars de devant. Pour le moment, la moto est à une certaine distance d'eux, mais le team le sait et je sais qu'ils vont travailler pour régler cela", soulignait-il avant de quitter l'Australie. "La piste n'a pas vraiment joué en faveur de nos points forts cette semaine et cela se voit, mais j'ai confiance dans le fait que ce week-end peut nous servir à trouver du rythme et à progresser."

Prochain article WSBK
Première manche Superbike "pas facile" pour Bradl

Previous article

Première manche Superbike "pas facile" pour Bradl

Next article

Lowes, le "meilleur des autres" derrière les Kawasaki et les Ducati

Lowes, le "meilleur des autres" derrière les Kawasaki et les Ducati

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Catégorie Dimanche - Course 2
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Eugene Laverty
Équipes Team Milwaukee
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions