WSBK
31 juil.
Événement terminé
C
Algarve
07 août
SBK EL1 dans
2 jours
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
23 jours
C
Aragon II
04 sept.
Prochain événement dans
30 jours
C
Barcelone
18 sept.
Prochain événement dans
44 jours
02 oct.
Prochain événement dans
58 jours
C
Villicum
09 oct.
Prochain événement dans
65 jours
C
Misano
06 nov.
Prochain événement dans
93 jours

Laverty n'a plus le choix : il doit se montrer pour convaincre BMW

partages
commentaires
Laverty n'a plus le choix : il doit se montrer pour convaincre BMW
Par :
7 juil. 2020 à 09:15

Le pilote irlandais a vu son approche chamboulée par le long arrêt forcé du championnat et l'annonce du recrutement de Michael van der Mark chez BMW pour 2021.

L'annonce de l'arrivée de Michael van der Mark a insufflé une pression supplémentaire aux deux pilotes actuels de BMW, désormais en duel pour s'adjuger le second guidon disponible pour 2021. Arrivé cette année dans l'équipe, Eugene Laverty n'a pour le moment eu que la manche de Phillip Island pour faire ses preuves, avant que le championnat soit suspendu par la pandémie et ses effets collatéraux. Le reste de son travail a concerné des essais où, dit-il, il n'a jamais essayé de se mettre en valeur.

Seulement, face à un championnat chamboulé et réduit, le pilote irlandais estime qu'il doit changer d'approche cette saison, et ce d'autant plus qu'il doit convaincre la direction de l'équipe de lui renouveler sa confiance en 2021. Initialement concentré sur le développement à mener sur la BMW S1000 RR en vue de l'année prochaine, il veut à présent partir en quête de résultats rapides, à engranger dès que le championnat reprendra, à la fin du mois, et cherchera même à se montrer le plus haut possible dans les classements des tests auxquels il participera.

Lire aussi :

"Le mieux que je puisse faire, c'est d'être performant en piste", affirme Eugene Laverty dans une interview sur le compte Instagram du WorldSBK. "Cela change un peu mon approche, car pendant les essais hivernaux j'évaluais ce projet sur le long terme. Quand j'ai pris la moto en main, j'ai réalisé assez tôt qu'elle n'était pas prête à se battre pour le titre en 2020. Je me suis concentré sur le fait de préparer la moto pour des victoires en 2020 et la course au titre en 2021. On a manqué plus d'une moitié de saison, et mon approche doit donc changer : il faut que j'oublie le fait d'essayer de faire avancer la moto et que je parte plutôt en quête de résultats."

"Je suppose que ça doit paraître bizarre pour un fan qui regarde les choses de l'extérieur, car ça devrait être une évidence. Mais il faut être patient si on veut une moto dont le package ait le potentiel de gagner sur toutes les manches. Il faut être analytique et entrer peu à peu dans le détail des choses. C'est dépassé désormais, car il faut qu'on obtienne des résultats, alors je vais remonter sur la moto et lui tordre le cou !"

Laverty assure avoir eu une première impression positive lorsqu'il a découvert la BMW pendant l'intersaison, grâce à la capacité de cette moto à bien prendre les virages. Il la juge toutefois comme "un diamant brut en termes de distribution de puissance et de stratégie électronique". Il ajoute : "C'est à cela qu'on a passé notre temps pendant l'intersaison et même pendant la première manche, et c'est pour cela qu'on se concentrait sur le long terme, sur le fait que les choses soient prêtes pour que la moto soit meilleure à la fin de la saison. Malheureusement, étant donné la façon dont les choses ont tourné, on n'a pas pu faire cela. On n'a fait qu'une manche jusqu'à présent et on est en juillet."

Lire aussi :

Le vice-Champion du monde 2013, associé cette année à son ancien rival Tom Sykes, va avoir une nouvelle occasion de basculer vers une approche au rendu plus immédiat dès cette semaine, alors qu'un nouveau test collectif est organisé à Barcelone à partir de mercredi.

"Depuis toujours dans ma carrière, je me suis concentré sur la course. C'est comme ça que j'ai obtenu 25 victoires en Championnat du monde [dont 13 en WorldSBK, ndlr], mais que je n'ai que trois pole positions : j'ai toujours été concentré sur la distance de la course", souligne le pilote irlandais. "Au lieu d'avoir systématiquement l'approche d'améliorer la moto et de toujours me concentrer sur les longs runs, d'ignorer l’ego au fond de moi qui me pousse à poster un chrono rapide pour paraître spécial, je me suis toujours concentré sur le long run."

"Il faut que je change, que je suive un peu les ruses des autres pilotes… On peut rouler avec peu de carburant, monter un pneu neuf le matin ou le soir quand il fait froid, ignorer les limites de la piste. Voilà déjà quatre ou cinq petits trucs à suivre ! Je vais essayer d'adopter cette mentalité et de suivre toutes les ruses du métier pour faire un temps."

Van der Mark rejoindra BMW en 2021

Article précédent

Van der Mark rejoindra BMW en 2021

Article suivant

L'objectif de Redding ? "Peut-être un jour retourner en MotoGP"

L'objectif de Redding ? "Peut-être un jour retourner en MotoGP"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Eugene Laverty
Équipes Team Milwaukee
Auteur Léna Buffa