Le bras de fer continue chez Kawasaki

Après deux victoires consécutives à Misano, Jonathan Rea reprend de l'air au Championnat, tandis que Tom Sykes ne s'avoue pas vaincu.

Le bras de fer continue chez Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing team
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing team, le deuxième, Tom Sykes, Kawasaki Racing Team et le troisième, Michael van der Mark Honda World Superbike Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team, Kawasaki Ninja ZX-10R
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team

C'est bien simple : on n'aura vu que du vert en tête des courses WSBK à Misano ! Grâce à l'efficacité de la ZX-10R, Tom Sykes et Jonathan Rea ont mené les 42 tours que combinaient les deux épreuves. Si en Course 1, c'est Rea qui menait la danse, ce dimanche ce fut au tour de son équipier Sykes de filer vers un succès bien mérité.

Mais à quatre boucles de l'arrivée, le porteur du numéro 66 dut céder face à l'attaque décisive du Champion sortant. La logique était respectée, Rea le numéro 1 pouvait s'en aller cueillir la 36e victoire de sa carrière, ce qui lui permet de conforter sa place de leader au Championnat avec 66 points d'avance sur Sykes. ''Je souhaitais vraiment faire le doublé ici. J'adore courir à Misano ; c'est ici que j'avais obtenu ma 1e victoire en WSBK (en 2008 sur une Honda de l'équipe Ten Kate)'', se remémore le Britannique.

Rea l'emporte après une nuit de travail

Comme souvent à ce niveau de la discipline, l'identité du vainqueur s'est jouée sur des réglages. ''Nous avons monté un pneu arrière qui s'adapte à des grandes variations de température. À Donington, il avait très bien fonctionné, tout comme ici, alors qu'il faisait chaud.'' Selon le manufacturier Pirelli, ce pneu (nom de code 377) offre un meilleur grip et plus de stabilité. Voilà une des raisons de l'écart creusé par Rea en l'espace de quelques boucles (près de trois secondes). ''Je félicite mes ingénieurs et mécaniciens car durant la nuit de samedi à dimanche nous avons modifié la moto et finalement nous avons été en mesure de mieux préserver nos gommes.''

De l'autre côté du garage Kawasaki, Tom Sykes voyait encore la victoire lui filer sous le nez. Pourtant, on a connu le Champion 2013 plus bougon pour moins que ça ! ''Je pense que je n'étais pas aussi fort qu'escompté, mais peut-être que Jonathan (Rea) a trouvé un petit quelque chose en plus, car c'est ce qui m'a semblé être le cas aujourd'hui.''

Les choses tournent vite en WSBK. À Donington, Sykes semblait sur son petit nuage ; désormais, c'est Rea qui semble imbattable.''Deux podiums et une pole position, dans d'autres circonstances ça pourrait être un week-end acceptable, mais Jonathan est l'homme avec qui nous nous battons pour le titre, et nous avons perdu du terrain sur lui. Il reste encore cinq manches à disputer, soit un long chemin à accomplir.''

''Ce lundi nous mènerons des essais sur ce même circuit. Nous voulons continuer à améliorer les réglages de la moto, car je veux gagner des courses !'' Prochaine opportunité pour l'Anglais, Laguna Seca, les 9 et 10 juillet prochains.

partages
commentaires
Course 2 - Rea un ton au-dessus de Sykes

Article précédent

Course 2 - Rea un ton au-dessus de Sykes

Article suivant

Officiel - Tom Sykes reste chez Kawasaki

Officiel - Tom Sykes reste chez Kawasaki
Charger les commentaires