Le paradis pour Davies et le miracle pour Giugliano

Ducati n’avait pas vécu ça depuis la saison 2012 sur le tracé d’Imola et Chaz Davies n’était pas monté par deux fois sur la première marche du podium d’un même meeting depuis l’exercice 2013 à Aragon. Mais l’édition 2015 du rendez-vous de Laguna Seca avec le Superbike a toiletté les tablettes du constructeur et d’un pilote qui, cette fois, n’a pas eu besoin d’abandons des ténors pour triompher. Après une première pole position conquise au terme des qualifications, le paradis s’est ouvert pour le Gallois, tandis que c’est un miracle qui a sauvé la peau de Davide Giugliano.

Pour la douzième fois depuis 1995, une Ducati s’est donc imposée en Californie. Un bilan qui montre à quel point le tourniquet torturé de 3,61 kms de long convient au bicylindre italien qui peut y contrer la cavalerie des quatre cylindres japonais. Ceci, à condition de partir devant cependant : "Il est très compliqué de dépasser sur cette piste et avec la Ducati vous devez prendre des trajectoires différentes de celles des quatre cylindres. On entre plus vite dans les virages. Je devais donc avoir une piste claire pour prendre mon rythme."

Le départ était donc primordial et Chaz Davies l’a réussi lors des deux occasions. Ceci fait, il restait encore à faire le métier : "J’ai pris les bons risques au bon moment. Ce tracé met en exergue les qualités de notre moto et édulcore ses défauts. Lors de la première course, j’ai attaqué durant les douze premiers tours pour prendre de l’avance mais je ne pensais pas pouvoir rouler en faisant des 1’23 au tour. Puis j’ai géré."

Pour être honnête, j’ai vraiment eu peurJ’ai bien cru abîmer une fois encore mon dos, mais les médecins m’ont rassuré. Je n’ai rien de cassé.

Davide Giugliano

"Lors de la deuxième manche, l’arrivée de la pluie m’a inquiété mais j’ai continué à attaquer. Heureusement, elle s’est arrêtée. Je suis extrêmement heureux de ce résultat, surtout après la déconvenue de l’an passé." En 2014 en effet, le pilote avait chuté lors de la première manche ce qui l'avait contraint à jeter l’éponge avant même le départ de la seconde.    

La chute, cette fois, a été pour Davide Giugliano. L’Italien a raté son départ lors de la première course et il est tombé dans le piège du faux-rythme dans le peloton. Cinquième néanmoins, il espérait prendre sa revanche dans la seconde mi-temps avant de tomber lourdement à l’entame du second tour abordé à la quatrième place. L’Italien, récemment opéré des cervicales, est parti dans une effrayante cabriole. Mais pour lui, le miracle était au rendez-vous : "Pour être honnête, j’ai vraiment eu peur" a concédé le Romain. "J’ai bien cru abîmer une fois encore mon dos, mais les médecins m’ont rassuré. Je n’ai rien de cassé. Juste des contusions au talon gauche et au genou droit." Le minimum, en effet…

Avant le retour sur la piste dans un rendez-vous en Malaisie qui se fera en compagnie de Max Biaggi déjà en pleine préparation à Sepang avec son Aprilia, Chaz Davies pointe troisième au championnat avec 263 points.

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Laguna Seca
Sous-évènement Course 2
Circuit Laguna Seca
Pilotes Chaz Davies
Équipes Ducati Team
Type d'article Actualités
Tags chaz davies, ducati, laguna seca, superbike, wsbk