WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
27 jours
C
Aragon
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
41 jours
C
Misano
12 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
62 jours
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
83 jours
C
Oschersleben
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
111 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
146 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
160 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
174 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
181 jours

Le retour en grâce d'Alex de Angelis

partages
commentaires
Le retour en grâce d'Alex de Angelis
Par :
19 sept. 2016 à 10:30

Le débutant en WSBK signe un podium empli d'émotion, près d'un an après son inquiétant accident à Motegi et la convalescence qui en a suivi.

Alex De Angelis, IodaRacing Team, sur le podium
Alex de Angelis, Ioda Racing Team
Alex De Angelis, IodaRacing Team
Alex De Angelis, IodaRacing Team
Alex De Angelis, IodaRacing Team
Alex De Angelis, Ioda Racing team
Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex de Angelis, Ioda Racing Project
Alex De Angelis, Iodaracing Team
Alex De Angelis, IodaRacing Team

La plus belle performance de la seconde course du meeting du Lausitzring n'est pas la victoire-surprise de Jonathan Rea, mais bien la deuxième place d'Alex de Angelis. Profitant des conditions de piste précaires, le pilote de Saint-Marin a régalé les spectateurs d'un pilotage coulé et efficace.

Bien malin est celui ou celle qui aurait pu prédire telle performance ! De Angelis, depuis son emplacement au 18e rang de la grille de départ, avait même du mal à apercevoir la tête du peloton lors des premiers hectomètres ! Mais à la suite du premier enchaînement de virages, l'ancien pilote MotoGP pointait déjà son Aprilia privée à la cinquième place !

Après les chutes de Tom Sykes et Davide Giugliano, De Angelis pointait au deuxième rang, à des années-lumière du leader Rea, mais devant une palanquée de machines officielles : la Ducati de Davies, les Honda et les Yamaha. Comme quoi, la RSV4 est peut-être considérée comme une machine datée (son apparition en WSBK date de 2009), elle n'en reste pas moins une arme suffisante pour se battre aux avant-postes.

Un long chemin vers le podium

L'ancien vainqueur de Grands Prix 250cc et Moto2 s'est donc rappelé au bon souvenir de tous avec son premier podium depuis la Malaisie en 2012. "Avant-tout, je tiens à dédier ce résultat à ma famille et à Giampiero Sacchi (directeur de l'équipe IodaRacing, ndlr). Sans leur soutien et leur aide, je n'aurais jamais été capable de faire tout cela. Je reviens d'un terrible accident à Motegi en fin de saison passée, qui m'a sérieusement blessé ainsi que ma famille" , déclare Alex de Angelis.

En effet, l'Italien avait chuté de manière inexpliquée aux essais libres du Grand Prix du Japon. L'athlète de 32 ans avait été évacué du circuit nippon avec une contusion pulmonaire, un traumatisme crânien et de nombreuses fractures de vertèbres et de côtes. Après une longue hospitalisation au Japon, il fut autorisé à rentrer Saint-Marin, mais n'a pas retouché à un guidon en compétition jusqu'en 2016. "Mais je n'ai jamais baissé les bras, j'ai passé tout l'hiver à m'entraîner afin de revenir sur les circuits, et je continue ma thérapie physique ainsi que les exercices athlétiques", souligne-t-il.

"Ce résultat est également la conséquence de notre choix judicieux, de passer d'une présence en MotoGP à un rôle plus important en World Superbike. Ce fut une course vraiment compliquée de par les conditions météo. Je pense que j'ai mis toute mon expérience pour parvenir à l'arrivée. Au départ j'ai joué de mes trajectoires, j'ai vu que je pouvais dépasser pas mal de pilotes", se rappelle-t-il.

"Puis, j'ai assisté à la chute de Sykes ; mon équipier Lorenzo Savadori semblait également à la limite. Lorsque je l'ai vu tomber devant moi, j'ai commencé à réfléchir à la façon de préserver cette 2e place. Grâce aux instructions données depuis le muret des stands, j'ai pu gérer mon rythme. Je me sens heureux !"

Alors que sa septième place à Sepang restait jusqu'ici son meilleur résultat en WSBK, Alex de Angelis profite des 20 points engrangés sur cette deuxième course allemande et d'une première manche terminée au 12e rang pour se hisser dans la hiérarchie mondiale. En ayant progressé de quatre rangs sur le week-end allemand, il est désormais 12e devant Sylvain Guintoli.

Article suivant
La douche froide pour Ducati en Allemagne

Article précédent

La douche froide pour Ducati en Allemagne

Article suivant

Guintoli relance la machine et en veut déjà plus

Guintoli relance la machine et en veut déjà plus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Lausitzring
Catégorie Course 2
Lieu EuroSpeedway Lausitz
Pilotes Alex de Angelis
Équipes IodaRacing Project
Auteur Medhi Casaurang-Vergez