Leon Haslam l'a échappé belle

Après deux meetings décevants à Imola et à Donington, Leon Haslam était attendu au tournant par son employeur du côté de Portimao. Le Britannique se devait absolument de retrouver le chemin vers un podium déserté depuis Aragon. Côtes blessées ou non, l'équipier de Jordi Torres devait faire le boulot sous la menace de l'ombre grandissante d'un Max Biaggi attendu en renfort pour la prochaine manche de Misano. Et clairement identifié comme pygmalion par Romano Albesiano, patron de la compétition à Noale.

Leon Haslam a pourtant relativement raté sa Superpole en se contentant de la cinquième position. Lors de la première course, la quatrième place lui semblait acquise mais la pluie est arrivée pour tout chambouler : « j'ai fait une erreur en perdant l'adhérence sur le mouillé et en tombant j'ai aggravé mes blessures aux côtes » explique le Britannique pâle douzième et condamné à jouer sa dernière carte lors de la seconde manche.

Prendre ce podium est important autant pour moi que pour mon équipe qui travaille dur

Leon Haslam

Une épreuve commencée timidement ce qui laissait entrevoir une nouvelle désillusion. Mais vers la fin des hostilités, la RSV4 de celui qui est maintenant troisième au championnat a haussé le ton : « j'ai d'abord perdu trop de temps au départ sur le groupe de tête en manquant des passages de rapports. A la mi-course, j'avais repris un bon rythme et j'ai pu remonter jusqu'à la troisième place. J'aurais pu remonter sur Giugliano mais j'ai commencé à avoir des soucis d'adhérence avec l'avant. Je n'avais alors qu'une seconde de retard. »

« Prendre ce podium est important autant pour moi que pour mon équipe qui travaille dur. » De son côté, Jordi Torres, sur la seconde RSV4 a terminé treizième la première manche et cinquième la seconde.

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Portimao
Sous-évènement Dimanche
Circuit Algarve Motor Park
Pilotes Leon Haslam
Équipes Aprilia Racing Team
Type d'article Résumé de course
Tags aprilia, jordi torres, leon haslam, portimao, superbike, wsbk