La limitation des régimes moteur, une "mauvaise philosophie" selon Rea

partages
commentaires
La limitation des régimes moteur, une
Par : Lewis Duncan
Co-auteur: Willy Zinck
14 févr. 2018 à 11:01

Après d'autres figures du World Superbike, le triple Champion du monde en titre est à son tour sorti de sa réserve pour pointer du doigt la nouvelle réglementation, censée remettre en cause l'hégémonie des Kawasaki.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team

Tout en admettant qu'un changement était nécessaire dans l'intérêt du championnat, Jonathan Rea, triple détenteur de la couronne WSBK, estime que la nouvelle réglementation visant à niveler le niveau de performance dans la catégorie en 2018 repose sur une "mauvaise philosophie".

Les organisateurs du Superbike ont introduit une limitation ajustable des régimes moteur ainsi qu'un gel du développement des blocs propulseurs en fonction de la performance, dans l'idée de mettre un terme à la domination des Kawasaki et des Ducati, dont les pilotes ont remporté toutes les courses depuis 2015.

Rea, qui a remporté facilement son troisième titre consécutif avec 16 succès lors de la dernière saison, pense que cette règle devrait avoir pour seul but d'aider les équipes en difficulté plutôt que de punir les meilleures.

"Non, je pense que c'est la mauvaise philosophie", a tranché le Nord-Irlandais, interrogé par Motorsport.com sur le nouveau règlement. "Je pense qu'il devrait aider les équipes qui sont en difficulté plutôt que de pénaliser les gars de devant. Mais de l'extérieur ce n'est pas génial, vous entendez que les choses sont un peu figées en Superbike."

Une volonté de relancer le spectacle

L'an dernier, le Superbike avait déjà introduit une nouvelle règle, avec l'entrée en vigueur du principe de la grille inversée, censée là aussi handicaper les pilotes de tête et favoriser des Courses 2 plus spectaculaires. Avec finalement peu de succès, puisque que les hommes figurant sur le podium de la première course regagnaient généralement le terrain perdu en l'espace de quelques tours lors de la seconde, sans que l'issue finale ne bouleverse au bout du compte la donne au championnat. 

Le mois dernier, lors d'une précédente interview accordée à Motorsport.com, le dauphin de Rea lors de la saison 2017, Chaz Davies, s'était interrogé sur l'équilibre à trouver entre la valorisation du talent pur et celle du spectacle pour les spectateurs. 

L'idéal est sans doute entre les deux, et malgré son apparent désaccord avec la nouvelle règle, Rea salue la volonté des instances dirigeantes de vouloir faire bouger les choses afin de renouer avec une saison haletante. "Mais ce n'est pas ce que je ressens. J'ai la sensation de vivre un bon moment", reprend le pilote Kawasaki.

Car pour l'heure la domination des Verts ne semble nullement remise en cause par cette nouvelle règle, comme en témoignent les résultats des premiers essais hivernaux, lors desquels les Ninja se sont encore une fois montrées à leur avantage.

"Bien sûr, pour le bénéfice du championnat, nous devons procéder à des changements, je le comprends", poursuit Rea. "Je sais que le championnat est entre de bonnes mains avec la Dorna. Ce sont des gens intelligents, donc avec un peu de chance ce sont les bonnes choses qui vont se produire. Peut-être que dans cinq ans nous en tirerons les bénéfices, mais personne n'apprécie vraiment les changements dans la vie, mais c'est un changement que nous devons faire, et nous allons voir."

Renouer avec le niveau de concurrence du début des années 2010

Le coéquipier de Rea, Tom Sykes, a le sentiment que le Superbike devrait revenir à un règlement moins restrictif et similaire à celui en usage avant la saison 2015, le Champion du monde 2013 estimant que la discipline était à l'époque plus compétitive.

"Personnellement, j'ai vraiment la sensation que les règles ont besoin d'être plus ouvertes, comme elles l'étaient il y a quelques années, et c'était quand les constructeurs étaient réellement en bagarre, car plus les règles sont ordinaires, plus certains constructeurs sortent du lot", avance l'Anglais.

"J'adorerais que cela soit plus ouvert, comme c'était le cas par le passé, et battre ainsi de nouveaux records, etc. Mais je vais simplement enfourcher ma moto et rouler, ce sont d'autres personnes qui décident des règles. Je suis un fervent partisan du fait de ne pas toucher à quelque chose qui fonctionne, et à cet égard je pense réellement que le Superbike était fantastique [à l'époque]."

Même son de cloche chez Marco Melandri, qui pointe du doigt les constants changements de réglementation, lesquels constituent selon lui un point négatif pour la catégorie. "Je pense que changer le règlement chaque année n'est pas la meilleure façon d'améliorer le spectacle, que si vous regardez depuis 2014, date à laquelle le règlement a commencé à restreindre le nombre de modifications sur les moteurs, les courses ont été de pire en pire", a déclaré l'Italien.

"En 2014, plein de constructeurs remportaient des courses. Pour moi, les années 2012, 2013 et 2014, on avait vraiment beaucoup de plaisir à regarder [le Superbike] la télé, et même à courir. Mais ensuite, une fois qu'ils ont commencé à changer les règles, les courses ont été plus ennuyeuses."

Prochain article WSBK
Kawasaki, une nouvelle moto et toujours un même objectif

Previous article

Kawasaki, une nouvelle moto et toujours un même objectif

Next article

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 du WSBK

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 du WSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Marco Melandri , Tom Sykes , Chaz Davies , Jonathan Rea
Équipes Ducati Team Shop Now , Kawasaki
Auteur Lewis Duncan
Type d'article Actualités