WSBK
31 juil.
Événement terminé
07 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
02 oct.
Prochain événement dans
3 jours
C
Estoril
16 oct.
Prochain événement dans
17 jours

Loris Baz proche des leaders à Jerez : "Le podium nous tend les bras !"

partages
commentaires
Loris Baz proche des leaders à Jerez : "Le podium nous tend les bras !"
Par :

Avec une quatrième et une cinquième places à son actif, Loris Baz a touché du doigt le podium pendant le week-end de Jerez. Convaincu qu'il finira par y arriver, il se tourne désormais vers Portimão.

Loris Baz a confirmé son statut de meilleur pilote indépendant lors de la reprise du WorldSBK, le week-end dernier à Jerez, passant à nouveau tout près d'un podium qui continue à lui échapper depuis qu'il a retrouvé le championnat, il y a deux ans.

Bien que privé de la fin des EL1 par un problème technique, le Français a été un leader incontesté de la première séance de ce week-end tant attendu, dont il a profité pour essayer des réglages qui découlaient de ses récents tests. Il a confirmé son leadership sur cette journée lors des EL2 bien qu'il n'ait signé "que" le cinquième chrono après avoir travaillé en vue des courses, en testant sur une série de 20 tours un pneu qui ne lui a finalement pas beaucoup plu.

Lire aussi :

En difficulté pour exploiter un pneu de qualification dans lequel il n'a pas pleinement confiance, le pilote Ten Kate a tout de même décroché samedi la sixième place en Superpole, sur laquelle il a capitalisé pour prendre un bon départ en Course 1 et d'emblée s'installer dans le sillage des trois leaders. S'il a longtemps tenu son rang, il a été dépossédé de la quatrième place par Chaz Davies à trois tours de l'arrivée, passant finalement à une petite seconde du podium.

"J’étais très loin du feeling que j’avais vendredi. Il faisait plus chaud, près de 43°C dans l’air, et la piste avoisinait les 65°C, c’était horrible", expliquait-il. "J’ai perdu pas mal de temps à changer mes cartographies et à trouver une solution avec le frein moteur. Je cherchais à arrêter d’utiliser le frein arrière alors que je m’en sers énormément, car cela me crée beaucoup de problèmes. Je me suis vite retrouvé pointé à 1"5, mais j’ai réussi à revenir dans le groupe. Je n’ai jamais réussi à passer Toprak [Razgatlioglu] ou Scott [Redding]. Dès que je me plaçais à l’aspiration, mon pneu surchauffait et je n’arrivais pas à doubler comme je le voulais. Chaz m’a doublé à la fin."

Cinquième à seulement trois secondes du vainqueur samedi, Loris Baz a une nouvelle fois touché du doigt la récompense le lendemain, lors de la courte course de seulement dix tours, où il a rapidement réussi à grimper jusqu'à la quatrième place et l'a cette fois conservée. "Une quatrième place… encore une fois. Ça va bien finir par passer ! Il me manquait un ou deux dixièmes au tour pour être tranquille et porter des attaques", expliquait-il, ayant préféré assurer quand il a vu qu'il serait trop juste pour jouer le top 3.

Loris Baz, Ten Kate Racing Yamaha

Pour la dernière épreuve de 20 tours disputée en clôture du week-end, le Français s'est bel et bien porté à la troisième place après avoir parfaitement réussi son départ... mais il est parti à la faute dans le sixième tour, et a finalement dû se contenter de la 17e place. "Il faisait moins chaud que samedi, mais je n’avais pas le même feeling. Mon pneu avant a énormément surchauffé dans les premiers tours, car ça attaquait beaucoup, plus que samedi. Je perdais beaucoup l’avant à droite, mais je ne m’attendais pas à le perdre à gauche. J’étais en bagarre pour le podium, c’est dommage. Je suis reparti et j’ai réussi à terminer."

Lire aussi :

"Je suis un peu déçu de ne pas avoir inscrit de points [en Course 2], mais je suis content de l’ensemble du week-end", retient Loris Baz. "Il faut encore que nous progressions afin d’être moins à la limite. Je dois toujours être à 200%. Mais je sais que ça va finir par payer."

Toujours à égalité mathématique avec Álvaro Bautista, il conserve la septième place au championnat, bien que désormais dépassé par Chaz Davies. "Nous n’avons pas le droit de ne pas être contents d’être la seule équipe qui tienne tête aux machines officielles. Mais il y a encore quelques ajustements à apporter pour essayer d’aller chercher le podium. Tant que nous n’y serons pas, il faudra inscrire le plus de points au championnat", souligne-t-il, déjà prêt pour Portimão : "Un circuit que j’aime bien, pour essayer d’aller chercher ce podium qui nous tend les bras !"

Davies aimerait rester chez Ducati, mais n'a "rien de concret"

Article précédent

Davies aimerait rester chez Ducati, mais n'a "rien de concret"

Article suivant

Sandro Cortese s'est fracturé une vertèbre

Sandro Cortese s'est fracturé une vertèbre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Jerez
Catégorie SBK Course 2
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Léna Buffa