Des progrès et deux top 10 pour Loris Baz à Assen

partages
commentaires
Des progrès et deux top 10 pour Loris Baz à Assen
Par :
24 avr. 2018 à 17:45

Le pilote BMW poursuit sa progression et en a été directement récompensé lors du quatrième week-end de course de la saison Superbike.

Loris Baz, Althea Racing
Le vainqueur Jules Cluzel, avec Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Leandro Mercado, Orelac Racing Team, Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing

Loris Baz a vécu à Assen son meilleur week-end depuis son retour cette année en WSBK, obtenant un double top 10 qui lui permet de remonter d'un cran au championnat. Des résultats qui viennent récompenser des performances en progrès sur la BWM S1000RR, l'équipe Althea sentant poindre, aux yeux de son directeur, "quelques rayons de lumières dans un contexte compliqué".

Le pilote haut-savoyard, seul représentant de l'équipe, a échoué, vendredi, à 29 millièmes du top 10 qui pouvait lui garantir une accession directe à la Superpole 2, mais il a su se rattraper en décrochant l'un des deux tickets de repêchage de la première phase des qualifications puis en obtenant finalement la dixième place sur la grille valable pour la première course.

"Durant la séance, je ne me sentais pas très à l’aise avec le pneu de qualifications en comparaison aux autres qui l’utilisent à chaque épreuve", explique-t-il. "J’ai aussi commis une erreur dans mon premier tour lancé en passant un point mort qui m’a contraint à couper mon effort. J’ai signé mon temps au deuxième tour, mais mon pneu n’était alors pas dans les meilleures conditions, en particulier dans le dernier secteur. C’est déjà génial de s’être qualifié parmi les dix premiers."

Ainsi positionné en tête de la quatrième ligne, Baz s'est d'emblée trouvé confronté en course à ceux qui allaient être ses adversaires jusqu'au bout du week-end. "J’ai encore réalisé un départ moyen, mais j’ai réussi à me rattraper dans le premier tour. J’ai perdu un peu de temps pour me défaire de Savadori et de Razgatlioglu. Une fois devant eux, j’ai pu imprimer un rythme plutôt rapide jusqu’à la fin. Je revenais peu à peu sur Melandri, mais c’était un peu juste", admet-il, leader de son groupe et finalement crédité de la septième place suite à la chute d'Alex Lowes devant.

"Je termine à 17 secondes du leader, mais en excluant le départ et l’arrivée, je pense être à 12 ou 13 secondes, ce qui signifie que nous avons nettement progressé. BMW, le team et moi avons accompli de l’excellent travail depuis l’ouverture du week-end, tant sur l’électronique que sur le châssis. Nous allons dans la bonne direction et j’en suis ravi", retient-il.

17 points dans la besace

Ce résultat lui a permis de partir de la quatrième place sur la grille inversée de dimanche. Malgré une lourde chute au warm-up, le Français, pas échaudé, s'est mis en évidence dès le départ de la course. Bataillant entre la septième et la dixième place, il a joué des coudes pour tenter d'avoir l'avantage sur un groupe comprenant aussi Melandri, Savadori et Razgatlioglu. Si le pilote Ducati a finalement réussi à prendre un peu d'air, comme la veille, Baz a en revanche pu battre ses deux autres rivaux et engranger les points de la huitième place.

"J’ai chuté très lourdement au warm-up", explique le Haut-Savoyard. "Alors que je suivais Rea, j’ai commis une petite erreur dans le troisième virage en accélérant un peu plus tôt et la moto est partie en highside. Ça faisait longtemps que je n’avais pas connu une telle chute. Je me suis retrouvé au virage suivant… Fort heureusement, je m’en sors indemne grâce à mon airbag Alpinestars."

"En course, après un départ normal, j’ai concédé deux ou trois places que je suis vite parvenu à récupérer. J’imprimais un rythme plutôt rapide, mais j’ai immédiatement senti que mon feeling avec l’avant n’était pas aussi bien que samedi. Je le perdais dans les quelques courbes stratégiques qui précèdent les lignes droites, ce qui a compliqué les choses. J’ai toutefois livré une belle passe d’armes avec Savadori, Razgatlioglu, Torres et Melandri avec plusieurs dépassements musclés."

"C’était une bonne course dans l’ensemble durant laquelle je me suis vraiment amusé avec tous ces dépassements. Je pense qu’il ne me manquait pas grand-chose pour terminer en sixième position. Nous continuons de progresser et c’est positif pour la suite", estime Loris Baz, revenu à un point de Razgatlioglu, qui occupe la huitième place du championnat. "Nous allons réaliser deux journées d’essais en Italie avant la prochaine épreuve à Imola. J’espère que nous pourrons encore progresser pour passer un autre bon week-end."

Article suivant
Les plus belles photos du week-end Superbike à Assen

Article précédent

Les plus belles photos du week-end Superbike à Assen

Article suivant

Le circuit d'Imola au calendrier du Superbike jusqu'en 2020

Le circuit d'Imola au calendrier du Superbike jusqu'en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Assen
Catégorie Course 2
Lieu Assen
Pilotes Loris Baz
Équipes Althea Racing
Auteur Léna Buffa